AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

Let's see what you're capable of... | PV Jackie K. Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Non Playable Character
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 63
» Célébrité : xxx
» Métier/Job : Doyen de Monroe U.
» Points d'assiduité : 110
» A Sacramento depuis : 16/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Let's see what you're capable of... | PV Jackie K. Lewis Mer 6 Juil - 10:51

Septembre 2014. Noah Lockwood et Autumn Greene sont tous deux étudiants en quatrième année à l’Université Monroe et présidents de la très célèbre confrérie des Party Hard. Comme chaque année, les deux présidents se réunissent et choisissent leurs nouvelles recrues parmi les étudiants de première année s'étant portés candidats.

- Bon, qui d’autre ? C’est tout ce qu’on a trouvé parmi les premières années ? maugréa Autumn Greene.

- Ca va, contredit Noah. Il y a quand même quelques bons éléments.

- Ah bon ? Vas-y, dis-moi qui ! Je te parie qu’ils ne vont pas tenir dix minutes.

- Hmm… Elle par exemple, finit-il par lâcher en désignant l’une des photos accrochées au tableau devant eux.

- Cette fille ? On recherche des fêtardes, pas des trainées ! Je te parie que c'est le genre de nana à coucher avec tout ce qui bouge au bout de son deuxième verre de bière. C'est pas ce que j'appelle faire la fête...

- Moi je te parie le contraire. Je suis qu'elle va te surprendre.

- De toute façon, on sera fixés cette nuit.

Sur ces mots, s’acheva le débat et quelques heures plus tard eurent lieu les fameux bizutages. Noah et Autumn pensèrent bien sûr à tout et s’arrangèrent pour piquer les clefs des résidences universitaires du gardien avant le début des festivités. Hum, il vaut mieux qu’on vous passe cette partie.


03h04. Résidences universitaires. Appartement de Jackie K. Lewis.

Noah, Autumn et quelques autres membres confirmés des Party Hard arrivèrent sur le pas de l’appartement de Jackie. Après quelques minutes, à vérifier les alentours, ils ouvrirent discrètement la porte, à l’aide de la clef qu’ils avaient piquée quelques heures plus tôt. Ils se dirigèrent vers la chambre de la jeune fille, sur la pointe des pieds. Celle-ci semblait dormir d’un sommeil léger, mais Noah ne lui laissa pas le temps de réagir. Il enfila aussitôt un sac sur la tête de la jeune fille et, en veillant à bien la tenir, il l’emmena de force, aidé des autres membres de la confrérie.


3h19. House of Fun.

Une fois les quelques futures recrues récupérées – très sauvagement – en pleine nuit, Noah, Autumn et les autres se dirigèrent vers la fameuse , la villa des Party Hard, lieu sacré de débauche. La musique – un genre de techno-transe – battait son plein, de quoi d’ores et déjà placer les invités dans l’ambiance. Les futures recrues avaient encore les yeux camouflés par le sac que Noah avait placé sur leurs têtes, et étaient attachés à une chaise. Noah s’empressa d’ôter les sacs et de libérer leurs mains – il ne faudrait pas que la petite blague aille trop loin non plus. Les étudiants – dont certains étaient encore ensommeillés et dans l’incompréhension – découvrirent la grande villa, plongée dans l’ambiance sombre des lumières noires.

- Bonsoir et bienvenue ! commença Autumn. Si vous êtes ici ce soir, ce n’est certainement pas pour vos bonnes notes et votre sérieux. Non, vous avez été choisis pour une raison bien particulière : vous aimez faire la fête. Du moins, c’est ce que vous prétendez… On compte sur vous ce soir pour nous montrer ce dont vous êtes capables. Je vous préviens, la nuit sera longue. Donc ceux qui se sentent trop fragiles pour rejoindre les Party Hard, ou qui ont trop peur de ne pas être en forme pour leurs cours de la journée, libre à vous de partir.

A ces mots, une petite poignée d'étudiants de première année sembla hésiter et certains finirent par quitter la villa, sous les huées des membres de la confrérie.

- Très bien, on va pouvoir commencer, lança alors Noah, l'air narquois.

Il adressa un signe discret aux autres membres de la confrérie, et chacun déposa sur les genoux de chaque candidat un sac. Les regards interloqués ne se firent pas attendre parmi les premières années.

- Ouvrez-les, lâcha simplement Autumn. Voici votre test. Si vous nous rejoignez, les fêtes seront nombreuses : il faut que nous soyons sûrs que vous tiendrez la route.

- Durant nos soirées, poursuivit Noah, vous vous doutez bien qu'il n'y aura pas que de l'eau… A vrai dire, il n'y a jamais d'eau.

Les deux présidents lâchèrent un petit rire de connivence.

- Le test est simple : êtes-vous capables de tenir le coup et de consommer le maximum, voire l'intégralité, des substances contenues dans ces sacs ?

Les sacs contenaient bien évidemment différentes bouteilles d’alcool – principalement des alcools forts comme la vodka ou la tequila – dont la consommation est encore illégale pour la plupart de ces jeunes étudiants. Au fond de chaque sac se trouvait un petit sachet contenant quelques cachets – probablement de l’ecstasy ou des drogues de synthèse. Certains étudiants de première année quittèrent encore la villa, visiblement dépassés par les événements.

- Eh bien allez-y, lança Autumn. Vous attendez quoi ?

_________________

Venez donner votre avis sur le forum & nous aider
à le promouvoir sur PRD & GoldHeart ! ♥️

&
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Let's see what you're capable of... | PV Jackie K. Lewis Jeu 7 Juil - 3:41

Let's see what you're capable of...
Il y avait des moments où le destin faisait bien les choses. Enfin "destin" c'était façon de parler parce que je n'y croyais pas une seconde à l'avenir tout tracé, le "c'était écrit ça devait arriver" ça me faisait bien rire, comme si tout était prévus à l'avance. On va dire le hasard plutôt. Habituellement je dormais nue, ben oui hein parce qu'on est jamais plus à l'aise que quand on est nue. En tout cas pour les filles, peut-être que ça pouvait gêner les mecs d'avoir les cacahuètes qui se baladent mais moi je n'avais pas ce problème ! Mais cette fois ci je ne m'étais pas endormie nue, pour la simple et bonne raison que Ric m'avait payé une nuisette sexy et que du coup je m'étais dit que ça serait con de ne pas l'utiliser, au moins une fois. Et bien j'avais bien fait ! Je ne vous cache pas qu'ayant un sommeil de plomb et m'étant endormie tard je fus surprise par l'intervention et le sac sur la tête. Donc oui j'avais sursauté, réaction normale. Ça avait d'ailleurs eu le don de me réveiller tout de suite, comme un seau d'eau froide qu'on vous aurait jeté en pleine figure ! Sauf que cette pratique la était clairement inhumaine pour les filles qui prenaient un temps fou à se maquiller. Ce qui était mon cas je dois bien l'admettre. Bon la en revanche j'avais pas vraiment eu le temps me maquiller, en me portant ils n'avaient pas fait un arrêt par la case salle de bain. Et si je m'étais débattu par automatisme au tout début j'avais rapidement compris ce qu'il se passait. Ça ne pouvait être que le bizutage. Du coup ben comme on me portait et que je n'avais pas à marcher j'en profitais "Allez allez du nerf à ce rythme la je vais me rendormir !" Avec le sac il avait même prit soin de m'éviter une lumière trop intense. Je me sentis me faire poser sur une chaise et même attacher les mains "On va enfin savoir si j'ai des tendances masochistes" Un petit sourire amusé étira mes lèvres même si personne ne pouvait le voir avec le sac. La musique à fond c'était pour finir de réveiller tout le monde ou bien juste au cas où on est pas compris où on était ? Mais rapidement le mystère prit fin quand les sacs furent retirés des têtes et les liens défaits. Je m'étirais les bras n'ayant pas encore eu l'occasion de le faire. Bon on connaissait tous le principe. Il allait falloir les impressionner et surtout restée sûre de sois jusqu'à la fin. Je n'avais pas l'habitude d'échouer alors je n'allais pas commencer maintenant. D'habitude c'était même moi qui dirigeait les autres donc forcément la position actuelle pouvait être un peu humiliante et moins confortable mais soit, de toute façon il fallait passer par la. Et il y avait quelque chose à prouver alors j'allais prouver que je n'étais pas qu'une petite blonde cruche qui en savait que mâchouiller son stylo.

Quelqu'un prit enfin la parole, annonçant clairement la couleur. Je fus étonner de voir déjà des étudiants partir. Attend ils s'attendaient à quoi ? Ils devaient bien savoir que dans toute confrérie il y avait un bizutage, et dans celle la, chez le fêtard il était presque évident que ça allait se passer la nuit alors à quoi bon postuler si on préfère dormir ? Sérieusement... Certains devaient être plus blonds que moi au fond. Je croisais les jambes alors qu'il reprenait une fois que huées se calmaient. Ben oui commençons, on ne vas pas attendre le déluge ! Tout le monde se vit poser un sac sur les genoux et une fois ouvert je ne regardais que brièvement ce qu'il y avait à l'intérieur avant de tourner la tête pour regarder mes camarades. Curiosité quand tu nous tiens. Vu les expression j'avais comme l'impression que je ne serais pas la première à vomir. Enfin en espérant que je ne vomisse pas quand même. J'aurais sûrement besoin de pisser en revanche, ça c'était un peu inévitable. En même temps la plus part des premières années avaient dix-hui/dix-neuf ans, moi j'en avais vingt-et-un et j'avais passé deux ans à travailler dans le monde de la fête, à les organiser moi même et y participer bien sûr. Alors j'avais quand même ma ptite expérience. J'avais sûrement même participé à plus de fêtes que certains qui se trouvaient dans la confrérie depuis deux ou trois ans. Les concours et jeu d'alcool je connaissais par cœur, faut dire que j'avais un malin plaisir à prouver aux mecs que je pouvais avaler autant d'alcool qu'eux, si ce n'était plus. De nouveaux étudiants se levèrent pour partir tant dis que je regardais ce qui se trouvait dans mon sac un peu plus en détail jusqu'à en sortir un petit sachet de cachets. Okay je buvais et je fumais mais je ne me droguais pas, je trouvais ça rabaissant pour ma propre personne. Ceci dit ça semblait être de l'extasie ce qui était loin d'être le plus dangereux, ça vous mettait juste dans un état où vous aimiez tout le monde et où tout vous paraissait plus intense. Ben oui le fait que je ne me drogue pas maintenant ne voulais pas dire que je n'avais jamais rien essayé en drogue. En revanche vu la dose d'alcool je me demandais vraiment s'ils n'avaient pas déjà du emmener des étudiants à l’hôpital à cause de comas éthylique. Ça ne m'étais encore jamais arrivé, ça serait con que ça se produise aujourd'hui.

Bon et biens à l'attaque, il n'y avait plus que ça à faire. Je commençais par prendre la bouteille de vodka parce que j'avais toujours aimé cet alcool. J'aimais aussi la tequila mais j'avais plus l'habitude de faire des teqpaf avec, enfin bref. J'entamais la bouteille au goulot. Alors on je n'allais pas essayer de boire toute la bouteille d'une traite je n'étais pas inconsciente et surtout c'était un coup à vomir direct et ne rien pouvoir boire d'autres. Je vidais la bouteille petit à petit et me mis finalement à ouvrir une autre bouteille pour alterner les gorgées et faire des mélanges dans les saveurs. Ceci dit boire pour boire c'était pas ce qu'il y avait de plus drôle, c'était mieux quand il y avait un enjeux ! Que voulez vous j'avais toujours été très joueuse. Je me levais et pris ma chaise pour aller l'installer en face d'un des autres mecs qui faisait le bizutage "Concours de shoots ? Je suis sûr que je te bas" un peu de provocation ça fonctionnait toujours avec les mecs et leur ego, encore plus quand ils étaient déjà entamés. Ce fut de cette façon que je finis les quelques bouteilles que j'avais ouvertes. Je levais les mains en l'air en mettant la tête en arrière "Wouuhouuuu ! Tu vois je te l'avais dit ce que j'avais dit !" Ouai bon okay j'avais bugué dans ma phrase mais vu tous l'alcool que j'avais ingurgité c'était plutôt normal ! Je me levais d'ailleurs pour danser. Je n'avais plus aucune conscience de l'heure qu'il pouvait être. A vrai dire j'avais l'impression que ça ne faisait pas longtemps que j'étais la alors qu'au final si quand même mais j'avais été prit dans mon défis avec l'autres mecs. Il n'avait pas vomis non plus d'ailleurs, mais j'avais été plus rapide. Bénéfice de l'expérience mon petit.  Je revenais à mon sac et m'asseyais par terre en tailleurs. Mes yeux se plissèrent en regardant ma tenue "Bordel je suis en nuisette !" ouia j'avoue que ça aussi ça m'était totalement sortie de la tête ! Bon ben tant pis hein, depuis le temps que j'étais la maintenant tout le monde avait du s'y habituer. En retombant sur les cachets ça me revenait à l'esprit et j'en pris deux parce qu'après tout je n'allais pas les garder tous pour la fin. L'alcool montant de plus en plus j'eu le tournis en me relevant trop rapidement. Je mis donc quelques secondes à me stabiliser. Ce fut l'heure du passage aux toilettes, ma vessie allait exploser sinon. Au moment de revenir je sentais déjà l'exta faire effet, il faut dire que pour ça il suffisait de quelques minutes pour que ça commence à monter. Un grand sourire aux lèvres je me dirigeais vers un des présidents "Dis moi j'ai une question ! Comment est ce que vous faîtes quand vous tombez sur des gens nus dans leurs lits ?" Je levais un doigt pour préciser "Enfin pour les bizutages hein, parce que pour le reste je sais très bien comment ça marche" Je ris avant de lui faire un gros bisou "T'es un amour" je lui tapotais ensuite affectivement la joue. Oh j'imagine qu'ils devaient être habitués à pire avec l'exta à chaque bizutages qu'ils faisaient. Je retournais vers mon sac en sautillant. C'est marrant je ne saurais pas dire si je me sentais légère ou bien si j'avais l'impression que la gravité était devenue beaucoup plus forte et ne voulait qu'une chose: me coller au sol. Je me baissais pour prendre ma dernière bouteille pas entamée et manquais de tomber mais me retenais avec mes mains en avant. Penchée en avant oui, je réalisais d'ailleurs que tout le monde devait voir ma culotte la en fait ! Je me redressais donc d'un coup, à nouveau trop rapidement et prenait ma tête entre mes mains un instant. c'était dur d'essayer de faire le calme dans sa tête avec les boom boom de la musique mais encore une fois ça n'était rien de nouveau pour moi. J'attrapais une bonne fois pour toute cette bouteille et contre toute attente celle ci passa plutôt bien. Allez aux toilettes ça a du bon ! Bon et faut dire que ça devait être l'alcool le moins fort donc au moins je terminais tranquille. Alors ouiii je sais sois disant la meilleure technique serait de commencer par le moins fort et de finir par le plus fort mais en regardant autour de moi je me sentais bien moins conne que ceux à qui la seule bouteille qu'il restait était la plus forte. Bonne chance les gars, maintenant que vous êtes bien bourrés et bien sachez que la vous allez encore plus payer votre race ! Au final je m'allongeais alors qu'il commençait à faire jour et j'observais le plafond tout en chantonnant. Honnêtement j'étais étonnée d'avoir réussis à finir tous l'alcool, même si je n'allais pas autant boire deux jour de suite hein fallait pas exagérer y'avait un peu ma vie en jeu si j'en abusais trop. En revanche je n'avais pas finit l'exta mais en tournant à nouveau la tête sur le côté pour regarder les autres je remarquais que j'étais loin d'être celle qui avait le sac le plus remplis. Un sourire béat se dessina sur mon visage et j'écartais les bras, toujours au sol. "Je voudrais un bonhomme de neige" Ça y est ils annonçaient la fin du test et clairement j'espérais ne pas avoir passé une longue nuit de poivrote extrême pour rien ! Debout tout le monde debout tout le monde ils sont marrant eux ! Mais bon la ptite piques qui suivait sonnait comme une provocation je me forçais donc à me lever juste pour montrer que et oui je peux encore ! Hallelujah j'étais prise ! Libération ! "WOUU Champagne !" parler d'alcool après tout ça allait soit les faire vomir soit leur donner envie de me tuer au choix ! Mais tant pis ça me faisait rire ! Bon et bien aujourd'hui le repos oui c'est clair que j'allais pioncer. Les cours ben tant pis pour cette fois.
code by Silver Lungs


HS: Désolée pour le pavé xD
Revenir en haut Aller en bas
Non Playable Character
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 63
» Célébrité : xxx
» Métier/Job : Doyen de Monroe U.
» Points d'assiduité : 110
» A Sacramento depuis : 16/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's see what you're capable of... | PV Jackie K. Lewis Jeu 7 Juil - 9:49


06h57. House of Fun.

La soirée s'était finalement déroulée presque comme Noah et Autumn l'avaient escompté : un bon nombre des nouvelles recrues s'étaient montrées décevantes. Certains avaient vomi avant même de finir leur première bouteille, d'autres avaient préféré renoncer devant la présence massive de stupéfiants. Pfff, petites natures… En revanche, d'autres éléments s'étaient montrés fort surprenants. C'était le cas de Jackie. Bien qu'elle regrettait de devoir l'avouer, Autumn s'était bien trompée sur elle. La jeune fille s'était montrée extrêmement à l'aise et avait agréablement surpris Noah également.

Les deux présidents s'étaient retirés dans une des chambres de l'étage, plus au calme, afin de délibérer. Il ne leur fallut pas longtemps pour débattre de la situation et décider qui avait réussi le test et qui avait lamentablement échoué. Ils redescendirent au rez-de-chaussée. Le salon - ou plutôt ce qu'il en restait - n'était qu'un amas de corps plus ou moins dénudés, couverts de sueurs et pour certains de déjections humaines. La scène faisait peur à voir, mais néanmoins elle ravît les présidents.

- Debout tout le monde ! hurla Autumn dans le mégaphone customisé aux couleurs de la confrérie. C'est l'heure du verdict pour les nouvelles recrues. Que ceux qui en sont encore capables se lèvent !

Dans l'assistance, les membres aguerris de la confrérie semblèrent ne pas broncher : certains continuèrent tranquillement leur nuit, affalés ça et là, tandis que d'autres continuaient de redonner un semblant d'ordre à la pièce. Les nouvelles recrues, quant à elles, avaient des réactions parfois surprenantes. Sous l'effet des mélanges, certains se réveillèrent en sursaut, pris de panique et ne sachant plus où ils étaient. D'autres, trop assommés, luttaient de toutes leurs forces pour se relever, sans grand succès.

Une personne pourtant, semblait sortit du lot. Jackie, cette jeune fille de première année qu'Autumn avait qualifiés de "traînée", s'était révélée surprenante et l'était encore plus ce matin ; la jeune fille se tenait là, droite, devant les présidents. Si on omettait son regard quelque peu vitreux et les cernes qui commençaient à se dessiner subtilement sous ses yeux, personne n'aurait pu se douter de ce qu'elle avait fait la veille. Autumn lui lança un regard à la fois dédaigneux et empreint d'envie… Oui, elle avait été très impressionnée par le show que la jeune australienne leur avait fait, hier soir.

La liste des élèves acceptés au sein de la confrérie ne fut pas très longue, cette année-là. L'année n'avait pas été bonne pour les Party Hard et plus de la moitié des candidats s'étaient désistés lorsqu'on leur avait exposé le test. Ceux restant s'étaient pour la grande majorité montrés décevants et sans envergure. Noah pris le relais pour annoncer les noms des candidats qui avaient passé l'épreuve avec succès.

- …mya Miller, James Carroll et enfin, Jackie Lewis. Bravo à tous, et bienvenue parmi nous ! lança Noah, en adressant un regard appuyé à Jackie. Vous pouvez venir vous installer dès aujourd'hui, les autres vous montreront vos chambres. Bonne journée à tous ! Tâchez de reprendre des forces parce que ce soir… On fête votre réussite !

_________________

Venez donner votre avis sur le forum & nous aider
à le promouvoir sur PRD & GoldHeart ! ♥️

&
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's see what you're capable of... | PV Jackie K. Lewis

Revenir en haut Aller en bas
Let's see what you're capable of... | PV Jackie K. Lewis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté
» Pu capable de star académie...
» Qu'est-ce qu'on n'est pas capable de faire pour un livre ? (nathan)
» Seriez vous capable de repasser votre Certificat d'Etudes
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Corbeille-