AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
1 clic toutes les 2h !

Partagez|

LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Non Playable Character
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 63
» Métier/Job : Doyen de la Monroe University
» Points d'assiduité : 161
» A Sacramento depuis : 16/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Sam 15 Oct - 20:10




Le Bal des Losers
10 septembre 2016 – 20h00 – Auditorium de Monroe U., Sacramento CA
x x x

- Première partie de soirée -

- Je pense que tout est prêt, qu’en pensez-vous Mrs. Greenwald ?

La secrétaire acquiesça vivement tout en observant la salle, et l’étendue du travail accompli.

- Bien, fit le Doyen de l’Université, visiblement satisfait en contemplant lui aussi les lieux.

L’auditorium de Monroe était la plus grande salle dont disposait le campus. D’une capacité de 300 places assises, c’est tout naturellement ce lieu qui était choisi, chaque année, pour organiser le traditionnel Bal de début d’année. Les chaises avec écritoires avaient été retirées de la salle pour l’occasion et les murs décorés aux couleurs de l’université grâce aux blasons bariolés de jaune, rose et vert. Monroe n’était pas une université comme les autres, et là encore, ça se voyait.

La lumière avait été tamisée et la cabine du DJ installée dans le coin gauche, sr la grande scène qui avait conservé en son centre le micro à pied, habituellement utilisé par les enseignants et les conférenciers. Le sol était quant à lui jonché de ballons, de confettis et de paillettes. La soirée s’annonçait festive ! A la droite de la scène, se trouvaient les différents buffets.

Malgré son statut d’université de seconde zone, Monroe avait droit à son lot de généreux mécènes – souvent des parents d’élèves pleins aux as qui voulaient assurer le confort scolaire de leurs progéniture ratée – qui ne manquaient pas de remplir grassement les caisses de l’Université. Ainsi, le buffet de boissons et d’apéritif était des plus chargé. Côté boisson, on trouvait tous les softs possibles et imaginable, l’alcool étant interdit aux moins de 21 ans dans l’Etat de Californie. Pourtant, le Doyen avait accepté de fermer les yeux sur le Champagne livré le matin même et sur le Punch à l’odeur suspecte, préparé par certains étudiants. Après tout, lui-même ne saurait refuser un peu d’alcool. Il en faudrait pour supporter la nouvelles année universitaire à venir, et son lot d’emmerdes qui ne tarderaient pas à suivre. Et puis, les professeurs, qui étaient eux aussi convié avaient bien le droit de noyer leur morosité dans l'alcool... Ils en auraient besoin eux aussi pour survivre à une nouvelle année.

Le Doyen regarda sa montre. Vingt heure cinq. Il adressa un sourire complice à sa secrétaire et relâcha le nœud de sa cravate.

- C’est l’heure, fit-il en se dirigeant vers la grande porte donnant sur l’extérieur. Laissons entrer les fauves !

A ces mots, le DJ qui venait d’arriver à son poste lança la musique. Une chanson rythmé et positive, pour donner le ton à la soirée qui s’annonçait, et surtout bien connue de la plupart des étudiants puisqu’il s’agissait de Can’t stop the feeling, de Justin Timberlake. Le Doyen se saisit des poignés de la double porte et les ouvrit largement. Derrière, un certain nombre d’étudiants patientaient déjà, impatients de débuter la soirée. Certains n’étaient d’ailleurs pas venu seuls, puisqu’ils avaient emporté avec eux leurs meilleurs compagnons de soirées, Vodka et Tequila. Le Doyen ne pu s’empêcher de lancer un regard défait à sa secrétaire, alors que les étudiants commençaient à pénétrer dans les lieux.

- Et merde, ça va encore partir en couille…



_________________

Venez donner votre avis sur le forum & nous aider
à le promouvoir sur PRD & GoldHeart ! ♥️

&
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 15:56




Le Bal des Losers

Mon amie et moi, la vodka, ont enflamme la piste de danse. Tu es dégoûté avec ton verre de champomy qui te donne mal au bide. J'finirai peut-être la tête dans les toilettes, mais j'aurais eu mon instant de gloire.
C'était le jour J et Charlie ne ressentait aucune envie de s'habiller pour rejoindre les autres étudiants. A ne pas se méprendre, la jeune femme souhaitait faire la fête et emmerder son monde comme elle avait toujours aimé le faire, mais elle se refusait à se faire belle pour ce genre d’événements. Elle n'avait pas besoin de se pomponner pour attraper sa proie dans ses filets.

Hélas se ramener en chemise à carreaux et en jean n'était en rien autorisé. Dans un soupir, elle balança sa robe dans son armoire et retourna chercher quelque chose qui mettrait sa silhouette en valeur. Elle pouvait déjà entendre les cris surexcités de certaines filles de la fraternité, mais les ignora royalement. La demoiselle n'avait jamais l'habitude d'arriver à l'heure. Son regard émeraude fut attiré par une tenue des plus originales, celle qu'elle n'avait pas eu la chance de porter plus d'une fois. Un sourire en coin illumina son visage ennuyé et l'armoire se referma.

La douche ne fut pas bien longue et le maquillage non plus. Un simple coup de mascara et de rouge à lèvres, d'un beau rouge vif, et tout se terminait là. Certes, Charlie fit l'effort de dompter ses cheveux pour les rendre présentables et pour pouvoir les garder lâches sur ses épaules. Elle se saisit de ses vêtements et jeta un coup d’œil à l'horloge au dessus de son bureau. Bon... Elle allait devoir accélérer le rythme. Il fallait seulement qu'elle pense à récupérer sa bouteille franchement bien dissimulée, histoire de ne pas faire faux bond à la tradition des Party Hard.

Charlie se rendait au Bal, mains dans les poches. Certaines têtes se tournaient sur son passage, surprises et fascinées par cette belle créature qui avait croisé leur chemin. Mademoiselle Daniels avait décidé qu'elle jouerait le rôle de l'homme ce soir. Vêtue d'une chemise blanche, d'un pantalon de smoking serré aux chevilles et de talons hauts qui affinaient ses jambes, elle avait tout de l'image que l'on se faisait de la femme fatale. Pour améliorer son effet, elle avait enfilé une veste de tailleur et un nœud de papillon défait.

Alors que ses doigts jouaient avec les deux petits sachets dissimulés dans ses poches, Charlie fit son entrée dans la salle du Bal. Un sourcil s'envola sur son front lorsque la musique vint lui agresser les tympans. Décidément, le Dj n'avait pas les mêmes goûts que l'étudiante, mais elle ferait avec. Elle confia son amie Vodka à un gars de sa fraternité et se fraya un chemin dans la foule.

Certains étaient déjà en train de danser sur la piste de danse, les plus timides dévoilant leur danse du manche à balais dans le derrière, tandis que les plus dévergondés manquaient de trouer leurs robes à descendre aussi bas. Charlie se serait bien permise de faire un commentaire, mais elle avait d'autres chats à fouetter. Forçant un sourire à un jeune homme, elle le dégagea bien vite.

Ah. La voilà. Rejetant ses cheveux en arrière, Charlie se posta devant Lexie. "Heureusement qu'on avait dit qu'on s'attendait devant la salle." Elle glissa un doigt sous le menton fin de l'étudiante. "Tu as vraiment du mal à respecter ce que l'on dit Miss Rebelle." Son regard fut attiré par la tenue qu'elle portait et elle ne put rester indifférente face à tant de nouveautés. Non, elle ne rêvait pas. Lexie avait mis une robe. Une véritable robe.

   


Charlie & les Loosers

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie.

» Points d'assiduité : 119
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 17:15



Vêtue d’une robe toute simple, j’arrivais devant les portes de l’auditorium. Des banderoles souhaitaient la bienvenue aux étudiants et la musique beaucoup trop forte faisait vrombir les murs, me collant déjà des maux de ventre. Allez Autumn, maintenant que tu es là, tâche de t’amuser. Arriver jusqu’ici n’avait pas été une mince affaire ; j’avais complètement oublié de prévoir une babysitter pour Lyanna et j’avais bien failli devoir passer la soirée en pyjama avec elle.
Le bal des losers

Heureusement que London s’était finalement proposé pour la garder. Lyanna l’adorait et c’était réciproque. Et London se remettait tout juste d’une soirée un peu trop arrosée, d’où son absence réfléchie de ce soir. Tant pis, j’allais représenter la confrérie seule. Peut-être serait-ce l’occasion de rencontrer des premières années à enrôler ?

J’avais enfilé une robe à bretelles fines toute simple, aux couleurs pastelles. Mes cheveux avaient simplement été démêlés et courraient librement dans mon dos et sur mes épaules, ondulant et bouclant même sur certaines mèches. Côté maquillage, je n’avais pas non plus fait de folie. Un trait de liner, un peu de mascara et un rouge à lèvre couleur nude et c’était terminé.  

Je pénétrais dans la salle déjà remplie de monde et cherchais des yeux de quoi me sauver. Le bar. Bien. Sans plus attendre, je me dépêchais de l’atteindre afin de voir ce qu’il contenait. Je ne tenais pas bien l’alcool. Pas étonnant, je ne buvais presque jamais. D’abord à cause de Lyanna que j’ai allaité très tard, et puis à cause de mes responsabilités. Mais ce soir, j’étais bien décidée à faire une exception. J’avais besoin d’évacuer les tensions de ce début d’année scolaire et le stress inhérent.

Le punch me paraissait être ce qu’il y avait de plus sage pour démarrer. Je me servis un verre avant de me retourner, à la recherche d’un visage familier vers qui me diriger. La foule était dense déjà et l’éclairage tamisé n’étaient certainement pas faits pour aider. Je poussais un soupir, pas très sûre que faire tant d’effort pour venir ait réellement été une bonne idée… Allez Autumn, santé, pensais-je en avalant mon verre à grandes gorgées.  

_________________


Lyanna » Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 38
» Célébrité : Daniel Gillies
» Métier/Job : Professeur à Monroe U.
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
StellaMa femme. Tu partages ma vie depuis bientôt 10 ans. Je ne saurais pas vivre sans toi.

AmelyaCette soirée, ces regards échangés, ces verres partagés et ces fous rires que tu as provoqué chez moi. Tu m'as touché d'une certaine manière, et je ne parviens plus à te chasser de mes pensés...

» Points d'assiduité : 584
» A Sacramento depuis : 24/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 17:45

Le Bal des Losers
10 septembre 2016 - Auditorium de Monroe U.
- Tu es prête ?

Ma voix était empreinte d’agacement. Je tapais nerveusement du pied, appuyé contre la console de l’entrée. Il était presque vingt heures et Stella n’était pas prête. Encore quelques minutes d’attente et nous étions enfin dans la voiture. Le trajet de dix minutes se déroula sans que l’un ou l’autre ne prononce un mot. J’avais du mal à regarder Stella dans le yeux depuis cette fameuse soirée avec Amelya. Y repenser me donner des frissons et j’avais honte de moi. J’avais honte parce que je ne me sentais pas coupable. Et pire encore, j’avais envie de recommencer. Si j’étais si pressé d’aller à cette soirée organisée par l’université, c’était surtout pour voir Amelya. Savoir que notre relation était interdite ajoutait une nouvelle dose de piment. En quelques jours, j’étais passé de mari parfait (ou presque) à homme adultère sans scrupule.

Le parking de l’université avait été pris d’assaut, y compris les places réservée aux professeurs. Une fois garé, je jetais un coup d’œil à mon reflet dans la vitre de la voiture. Je remis un peu d’ordre dans mes cheveux et ajustais le col de ma chemise. Ce soir, je ne dérogeais pas à mon style vestimentaire habituel : j’avais conservé une chemise classique et cintrée d’un bleu profond, combiné avec un jean classique lui aussi. La seule nouveauté était la paire de converse, moi qui était plus habitué aux chaussures de villes. Mais je crois que ce soir, j’avais envie de me sentir un peu plus jeune. D’où le retour de cette paire de basket, vestige de mon adolescence.

A côté de moi, Stella détonnait. Elle était élégante, raffinée et faisait très femme. Elle me prit la main alors que nous marchions en direction de l’auditorium où se tenaient les réjouissances. Les étudiants y étaient déjà nombreux autant aux alentour de la salle qu’à l’intérieur où la musique résonnait fort. Une fois à l’intérieur, je parcourais la foule des yeux, à la recherche d’Amelya. Nous ne nous étions pas revu depuis l’autre soir. Essayait-elle de m’éviter ? Ce soir, d’une manière ou d’une autre, je devais la voir. Je devais lui parler pour mettre des mots sur ce que nous avions vécu. A cette pensé, je lâchais la main de Stella et la fourrait dans ma poche. Je fis tourner entre mes doigts le petit carré d’aluminium que j’y avais glissé avant de partir. La dernière fois, trop spontanés, nous avions failli oublier ce détail. Si quelque chose devait se passer de nouveau ce soir, je préférais être équipé correctement.

- Je vais nous chercher à boire, ok ? dis-je à Stella en me penchant vers son oreille pour couvrir le bruit ambiant.

Je ne lui laissais pas le temps de répondre et déjà, je m'élançais vers le bar. A travers la foule, je croisais un certain nombre de visages familiers, étudiants ou membres de l’équipe éducative. Mais à chaque fois, je les évitais consciencieusement. J’avais une cible ce soir, c’était Amelya. Rien ne pourrait m’éloigner de cet objectif.


© Gasmask

_________________

'cause in a sky full of stars
You know you make my world light up. When I was down, when I was hurt, you came to lift me up.

Viens donner ton avis sur le forum sur PRD & GoldHeart ! ♥️
&


Dernière édition par Nicholas Cavanaugh le Mar 18 Oct - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 19:54

J'avais laissé un soupir franchir mes lèvres en entendant mon impatient de mari me rappeler à l'autre. J'avais juste voulu me faire jolie pour lui enfin bon j'avais accéléré le mouvement avant qu'il ne vienne carrément me chercher ou pire parte sans moi. J'avais jeté un regard à son profil alors que je le trouvais excessivement silencieux. J'avais l'impression qu'il s'était éloigné de moi depuis un moment, je me sentais coupable même si je ne savais pas ce que j'avais bien pu faire. D'accord, le fait que je lui rabâche encore et encore mon envie d'avoir un enfant avait peut être fini par user la patience légendaire de Nicholas. J'avais détourné le regard tout en martyrisant ma lèvre inférieure avec mes dents. J'aurais pu lui demander si tout allait bien seulement ça aurait surement été une fois de trop, du coup j'avais préféré garder le silence moi aussi.

Une fois en dehors de la voiture, j'avais attrapé la main de Nick dans la mienne. J'étais pas forcément très à l'aise de venir à ce genre de soirée mais j'avais fait un effort car je voulais, entre autre, rencontrer les collègues de mon mari. J'avais froncé légèrement les sourcils en sentant la main de Nicholas glisser de la mienne pour aller l'enfouir dans la poche de son jeans. Le comble de tout, il m'abandonnait alors qu'on avait à peine franchi les portes de la salle. J'avais simplement hoché la tête mais je n'étais même pas sûr qu'il l'avait remarqué car à peine sa phrase terminée qu'il tournait déjà les talons.

Mon regard l'avait suivi un moment avant de que je ne regarde un peu si je ne connaissais pas un visage parmi la foule. Enfin y avait peu de chance, quoi qu'en réalité, je pouvais parfaitement tomber sur un de mes nouveaux patients. J'avais passé une main dans mes cheveux avant d'aller me poser dans un coi, de toute façon Nicholas finirait bien par me retrouver. J'avais passé une main dans mes cheveux avant de laisser un soupir franchir mes lèvres. Une angoisse ne m'avait pas quitté de la journée pourtant je n'allais pas m'angoisser juste pour une soirée universitaire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 19:55

Comme chaque soir, je bossais au cinéma. J'avais réussi à me libérer pour ne pas faire la fermeture ce soir-là afin de me rendre au bal. Depuis le début de mon cursus, je n'avais pas vraiment eu l'esprit de cohésion de groupe. À commencer par mon intégration à une fraternité... Mais ce soir, avec le bal, je tenais à faire un effort, d'autant plus qu'Autumn m'avait parlé de l'événement. Tout le monde serait là. C'était l'occasion rêvée de tisser davantage de liens, et pourquoi pas rencontrer quelqu'un. Malgré mes journées très chargées, la solitude me pesait et j'avais de plus en plus envie d'envisager un futur à deux.

J'avais revêtu une longue robe fluide en bas, moulante en haut, unie d'un bleu électrique. J'avais détaché mes cheveux qui ondulaient et tombaient sur mes épaules. J'arborais de jolies boucles d'oreilles argentées et m'étais joliment maquillée pour mettre en valeur mes yeux clairs et mes lèvres recouvertes de rouge à lèvres bordeaux. À mes pieds, je portais des talons aiguilles fins sur le dessus du pied, argentées. Malgré ma coquetterie et mon intérêt pour la mode, je n'en restais pas moins sportive et avais du mal avec les talons hauts, préférant de loin des chaussures plates et confortables, favorables à la course et à la posture debout pour mes longues journées.

En pénétrant dans la salle où se déroulait le bal de Monroe, je me mis à la recherche d'un visage familier. Je ne tenais pas particulièrement à passer la soirée seule, à être reluquée de la tête aux pieds par des groupes qui riraient de ma solitude. Au fond de la grande salle, je repérais le bar qui fit gargouiller mon estomac. Je n'avais pas eu le temps de manger et la simple vue du stand me le rappela aussitôt. En approchant un peu plus, un sourire fendit mon visage, accompagné d'un sentiment de soulagement. Autumn était déjà là, en train de siroter le contenu de son verre. Je sentis la boisson et sourit à mon amie.

- Hmm quelqu'un a décidé de se lâcher ce soir, ça ne sent pas le jus d'orange!

Je ris déposant une bise sur la joue de mon amie et me servis un verre de punch à mon tour.

- Lyanna est avec une baby sitter? ... Alors...? Y'a des beaux mecs qui viennent?

Autant poser la question directement. Je ris en lui adressant un clin d'oeil forcé pour exagérer mon geste de façon comique. Clairement, j'étais un peu venue pour ça et je ne m'en cachais pas devant Autumn.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 21:36



Le bal des loosers
Elle avait délaissé ses livres pour sortir. Cela n'avait pas été une décision des plus faciles, mais Amelya avait finit par se décider. Elle avait conscience que sa vie sociale était au plus bas et que cela était sans doute dû au fait qu'elle ne sortait jamais et ne se mêlait pas aux autres étudiants. La jolie brune avait voulu se prouver qu'elle pouvait se rendre à une soirée organisée par l'université sans se sentir complètement à côté de la plaque. Bien entendu, elle était persuadée que se prouver une telle chose allait être totalement impossible, mais essayer n'avait jamais tué personne, bien au contraire.

Alors Amelya avait choisit une robe dans la journée et avait fait du son mieux pour se préparer. Elle n'avait pas mis autant de temps dans la salle de bain, devant son miroir depuis son bal de promo. Mais elle voulait se fondre dans la masse. Pour cela, elle ne devait pas se contenter de se pointer dans un jean et un simple tee-shirt. Elle avait donc choisi une robe noire, simple mais élégante et alors qu'elle l'avait enfilé, elle avait sourit. Ce soir, il y aurait sûrement son beau professeur. Elle aurait peut-être la chance de croiser son regard et, pourquoi pas pouvoir passer un peu de temps avec lui... pourvut que sa femme ne soit pas aussi de la partie ; même si cela était très peu probable.

C'est quelques dizaines de minutes après l'ouverture des portes que l'étudiante pénétra dans la salle. Regardant autour d'elle, elle laissa échapper un petit soupir, un petit soupir censé l'encourager elle-même. Elle pouvait le faire. Elle pouvait se mêler à cette masse d'étudiants et de professeurs. D'ailleurs, Stella était là. Elle pouvait l'apercevoir du coin de l'oeil. C'est pour cette raison qu'Amelya décida de passer par l'autre côté de la pièce. Visiblement, si sa femme était là, cela voulait dire que Nicholas n'était pas loin : première bonne nouvelle de la soirée.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 21:55



Le bal des Losers

What the hell am I doing here? I don't belong here


Le bal, c'est le moment. Attendu, redouté. Effrayant, excitant. Déjà trois ans que je suis ici, et pourtant j'ai toujours autant de peurs et de joies à l'idée de m'y rendre. Mais je garde ça pour moi, et je fuis tous mes doutes en les semant sous ma course. Ca a toujours été comme ça. Les peurs, je les enfouissais dans mes basket. C'est sûrement mieux comme ça. Arborant un large sourire devant la glace, je dois avouer que ce reflet ne m'a jamais été très familier. Maquillée, parfaitement coiffée, et en robe de soirée. Moi qui suis habituée à une Sofia pleine de sueur, humide sous son jogging gris, et qui lorsqu'elle a pris la peine de se mettre du mascara se retrouve avec de longues tracées noires sur les joues, ça me change. Parfois, je ne peux m'empêcher de me demander ce pourquoi William a décidé de craquer pour la fille essoufflée qui s'amusait à le devancer pour l'impressionner. Enfin, j'ai moi-même craqué pour le garçon essoufflé qui s'amusait à me devancer pour m'impressionner sans n'y trouver de raison logique. Ca doit être ça. C'était illogique. William me sort de mes rêveries alors que j'entends distinctement du salon il m'attend:

▬ On va être en retard, dépêche toi!  
▬ Je sais, je me dépêche. , conclus-je brièvement.

J'affronte une dernière fois mon reflet. Mes cheveux bruns noués en un chignon dont s'échappent volontairement quelques mèches bouclées. Ma robe bleu nuit. Mes escarpins à talons. Ce que c'est inconfortable, yerk. Mes lèvres légèrement maquillées de rose. Mes cils encore allongés par le mascara. Je me sens bizarre. Je vois dans le reflet une toute autre Sofia Jones. Pas la coureuse. La fille. La fille qui veut se faire jolie. Et pour citer Julia Roberts: Je suis juste une fille, devant un garçon, qui lui demande de l'aimer. J'ai toujours eu l'impression que demander d'être aimée était stupide. On l'était ou on ne l'était pas. Et maintenant, j'en sais rien. J'ai trouvé William et tout ce dont je suis sûre c'est de notre amour. Beuglant mon prénom dans toute la vaste pièce, je finis par descendre rejoindre William. Je descends vivement les escaliers. Et même si c'est stupide, j'ai le maigre espoir de voir dans son regard que je suis belle. Que je lui plais. Que Whaouh, putain, je sors avec Sofia Nicole Jones. Lui, il a revêtu un costume noir. Classique. Mais qui met en valeur sa silhouette envoûtante. Et même si je le trouve magnifique, je n'en dis rien car je le montre dans mon regard. Ou du moins, j'essaie. Dans ce silence léger, nous nous embrassons brièvement avant de filer.

On s'empresse de rejoindre les autres invités. S'écartant de moi, William finit par lâcher ma main pour se diriger vers des connaissances en marmonnant quelques phrases masquées par le timbre de Timberlake. On repassera pour la soirée romantique passée à s'amuser, danser et boire. Si au lycée, les boissons se résumaient aux jus, et soda, mon regard se voit cette fois vite attiré par le punch et le champagne. Mmh. Désormais seule, je m'en vais vers le bar où je me sers un verre du traditionnel punch des étudiants. C'est alors qu'à ma gauche, je reconnais un visage familier, ou presque. Professeur de journalisme, monsieur Cavanaugh. Si il ne me semble avoir jamais eu cours avec lui, nous nous connaissons de vue, de par les membres de ma confrérie. Je le salue d'un sourire maladroit mais il est trop occupé. Son regard est ailleurs. Il est ailleurs. Si je cherche timidement son attention, lui, cherche celle d'une autre. Sûrement celle de sa femme que j'aperçois malgré la foule qui envahit la vaste salle. Je déclare donc à son attention.

▬ Bonjour monsieur Cavanaugh. Il me semble avoir repéré votre femme par là-bas si c'est elle que vous cherchez. , je me tourne ailleurs, admirant chacun des minutieux détails de ce bal. Cette fête est... Hum... Charmante.

Elle est charmante, et pourtant je ne m'y sens pas à l'aise. Je suffoque en quelque sorte. Si je suis plus tôt sociable, je n'aime pas particulièrement ce genre d'événement. On s'y regarde, on s'y juge et si l'ambiance fut bonne, le lendemain n 'en est que plus morose. Je n'ai pas besoin de bal pour me sentir vivante, après tout, si? Ou peut-être est-ce juste une excuse pour ne m'amuser. Pour ne pas me l'autoriser. Pour rester dans ma bulle. Doucement, je viens m'asseoir sur l'un des bans, à laquelle des extrémités sont accrochés quelques ballons qui viennent chatouiller mes épaules. Et mon regard se perd dans ces gens. Heureux. Je crois que le 3 en français de ce matin m'a plus découragé que je n'ose l'admettre. Comment profiter de l'instant quand le suivant est instable? Quand l'avenir semble perdu? Les lendemains sont moroses, mais y aura-t-il un lendemain pour Sofia Jones? Ou deviendra-t-elle une de ces femmes dépendantes du salaire de son mari parce que, trop bête pour travailler? J'ose reporter mon attention sur les tenues des membres de l'école. Ils sont beaux, tous. Et je suis assise à les regarder. Spectatrice de mon présent.

© By Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Sofia N. Jones le Mer 19 Oct - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 16 Oct - 22:37

Lexie n'était pas une grande fan des bals. Elle aimait les fêtes et les soirées, ces événements où des corps chauffés par l'alcool se trouvaient pour se perdre l'un contre l'autre avant de se défaire dans une danse endiablée et sensuelle. Ca elle aimait. Mais les bals... Ca ne lui inspirait pas grand chose. Alors à l'origine elle ne voulait pas y aller. Quelques amis à elle insistèrent, mais elle continua de se montrer récalcitrante jusqu'à ce qu'on lui annonce qu'il y aurait de l'alcool.
Oh, mais ça changeait tout. Même si théoriquement elle n'était pas légalement autorisée à boire de l'alcool ici. Ce n'était pas comme si on lui avait fourré son premier verre de whisky entre les pattes quand elle avait quatorze ans. Mais juste pour une goutte, pas plus. Après tout, les britanniques étaient assez strictes sur les règles d'âge en général. Pas que ça empêchait les jeunes de faire la fête ceci dit.
Elle n'était pas plus étonnée que ça d'apprendre que de l'alcool serait glissé en douce dans les boissons. Charlie lui avait dit que les Party Hard seraient présents à la fête, alors il ne fallait pas en attendre moins.

C'est ainsi que le soir venu – ou plutôt l'après-midi – elle avait commencé à se préparer. C'est que ça prenait du temps mine de rien. Elle avait longuement hésité sur la tenue à porter pour l'événement.
Tenue correcte exigée, avait-elle cru comprendre.
Grumph.
Elle les aimait elle ses shorts et ses débardeurs.
Elle avait toutefois fait un effort pour l'occasion, d'autant qu'elle avait dit à Charlie qu'elles se retrouveraient une fois là-bas. Elle ne savait plus exactement comment ceci dit, ça avait dû lui échapper. Enfin, dans tous les cas elle avait hâte de voir sa tête quand elle verrait sa tenue, ça serait certainement hilarant. Ou au moins très intéressant.

Une fois préparée elle se dirigea à la soirée avec des amis et entra avec eux. Lexie resta un peu en leur compagnie, rigolant et attendant avec impatience que les festivités commencent. En plus il semblait même y avoir des membres de l'équipe pédagogique. Ca promettait d'être intéressant à regarder. Si elle ne savait pas que Charlie allait la rejoindre, elle essayerait peut-être même de serrer une jeune prof pour le fun. Ca faisait parti de sa liste de chose à faire à l'université.

Au bout d'un petit moment d'attente son regard se posa sur une jeune femme en tenue plutôt masculine mais qui mettait bien en valeur les formes de son corps et relevait les traits fins mais si particuliers de son visage, et surtout deux grands yeux verts.
Un immense sourire aux lèvres Lexie lui fit un signe de la main avant de s'avancer vers elle en fendant la foule. Elle fit attention à ne bousculer personne. Elle ne voulait pas qu'un crétin renverse du coca sur sa belle tenue.
Son sourire s'agrandit aux répliques de son amie brune.
« Les règles m'importent peur car mon cœur ne connaît pas d'heure, mademoiselle ! » Lexie prit un faux accent italien pour faire comme si elle était dans un film sur la mafia puis elle lui fit un clin d'oeil complice avant de rire un peu. « Je vois que tu as remarqué. » Elle faisait référence au regard que lui portait Charlie avant de faire un tour sur elle-même pour mieux lui montrer.
Car oui, Lexie portait une robe.

Cette dernière était bleue nuit, avec un décolleté légèrement échancré qui laissait voir sa peau diaphane. Elle épousait le contour de son corps en le mettant superbement en valeur et descendait jusqu'à la mi-cuisse, dévoilant ses longues jambes qui se terminaient sur ses chaussures plus simples, plates. La robe s'attachait dans le dos , un nœud tenant correctement le col en haut du dos et permettant de deviner un tatouage à la naissance de sa nuque.
« Alors, tu en penses quoi ? » Après avoir tourné elle se rapprocha de Charlie et prit ses mains. « Pas mal non ? C'était un vieux truc qui traînait dans mes affaires, je me suis dit que ça ferait l'affaire pour ce soir. Tu apprécies ? » Elle s'était rapprochée d'elle et avait glissé ses derniers mots à son oreille avant de ses redresser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 18 Oct - 0:04

Le bal des Losers


Tout le monde






Interaction : Nichi <3 / Sofia


Un dernier coup d'oeil dans le miroir pour s'assurer qu'il avait une allure un peu près acceptable. Jøran se trouvait encore dans sa chambre de la confrérie des Run Fast, cogitant depuis un certain temps déjà pour savoir s'il allait se rendre à ce bal ou non. En général, il ne voyait pas bien l'intérêt de s'y rendre, à part simplement faire acte de présence. Mais bon, c'était son premier bal en Amérique et il était quand même curieux. Le sportif n'était pas un grand fan des bals mais pour cette fois-ci, il ferait bien exception. Au niveau de la garde robe, le Norvégien n'avait pas grand chose à se mettre. Il avait donc juste enfiler une chemise blanche et un pantalon noir, juste pour paraître un peu plus classe que d'ordinaire. Il avait également un peu coiffé ses cheveux flamboyants et s'admira un temps dans la glace, se trouvant satisfaisant pour un événement qui n'avait pas trop d'importance dans sa vie.

Jøran quitta la villa des Run Fast, se dirigeant sans précipitation vers le lieu de la fête, à savoir l'auditorium. De loin, il se rendit compte que les portes étaient déjà ouvertes. De la lumière de plusieurs couleurs et de la musique s'échappaient déjà de la salle tandis que les étudiants continuaient d'afférer à l'entrée. Jøran accéléra un peu la cadence des roues de son fauteuil au fur et à mesure qu'il se rapprochait des portes, jusqu'à y entrer. Il ne pensait pas voir un jour autant de couleur dans une même salle de cet établissement et le sol couvert de ballons de baudruche n'allait pas lui faciliter la progression parmi les autres élèves ! L'étudiant n'en avait que faire. Chaque jour était un nouveau défi pour lui. Celui-ci était d'un niveau juste supérieur. Voyons ce que cette soirée allait donner.

Dans la grande salle où les étudiants s'empressaient de s'amuser de différentes manières, le rouquin progressait en observant tout ce petit monde d'un oeil attentif, cherchant peut-être un visage familier. Mais il n'était pas habitué à avoir autant de monde à regarder d'en bas autour de lui. Il se sentait un peu bas en fin de compte. Sans compter qu'il prenait une certaine place avec son bolide. C'est pourquoi il se dirigea en premier lieu vers le buffet, endroit pas encore trop encombré par la populace de Monroe qui était d'abord sur la piste de danse et en retrouvailles joyeuses.

Le jeune homme se cala dans un coin au niveau du buffet de boisson sur lequel des élèves entamaient déjà de belles descentes. Jøran se servit un champagne. Niveau alcool, il était relativement bien résistant, du moment qu'il ne se plongeait pas dans les excès. Il goûta une première gorgée de la boisson, qui n'était pas trop mauvaise au final, avant que son regard ne soit attiré par un visage connu qui sortit de la foule et semblait vouloir ne pas se faire remarquer. Eh bien...Raté.

- Bonsoir m'sieur Cavanaugh ! lança le rouquin, ça va comme vous voulez ?

Après avoir vidé la moitié de sa coupe, Jøran la cala comme il pouvait entre ses jambes inertes avant de changer de place pour se garer ailleurs, non sans lâcher avant un dernier mot d'humour au professeur de journalisme :

- Allez, amusez-vous bien m'sieur, vous en avez sans doute besoin !

Le Norvégien parcouru la salle, toujours en quête de visage connu. Dans son tour, l'étudiant remarqua alors une jeune fille assise sur un banc, seule dans son coin comme une âme en peine. C'est sans hésitation que Jøran s'avança vers elle. Il se rendit à côté du banc où elle se trouvait et s'y cala ainsi avant de reprendre son verre de champagne. Il en bu une petite gorgée, silencieux, faisant mine de contempler tranquillement l'ambiance des élèves déchaînés qui se déhanchaient devant ses yeux. Et puis, finalement, tourna son regard vers le visage de la belle inconnu avant de décocher un sourire :

- Salut, fit-il alors, jovial, alors, ça te plaît ce bal ?

Code by Joy


Dernière édition par Jøran Tveit le Mar 18 Oct - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 18 Oct - 10:23

Le bal des losers
premier event
En tant que Présidente des Party Hard, il était presque dans mes obligations scolaires de me montrer aux fêtes non seulement de ma confrérie, mais également de l'université elle-même. Hors de question, donc, de rater ce grand bal où tous et chacun allait être. Naturellement, James et moi avions donné des directives aux membres de notre confrérie ; ne pas venir les mains vides. Vodka, Rhum, Whisky, Ecsta, Cocaïne, Cannabis... j'en passe et des meilleures, chacun devait faire un petit geste pour faire de l'éternel grand bal de rentrée un moment magique. Pour ma part, dès le matin même, je n'avais pas très envie de m'y rendre, mais obligation scolaire, rappelons-le... Depuis mon réveil, je me sentais mal. Je m'étais réveillée avec des nausées, et plus fatiguée encore que la veille.

Visiblement, tous mes muscles n'avaient fait que se tendre et se détendre durant la nuit à cause du manque, car des courbatures m'avaient strié les membres toute la journée. Grossesse et sevrage dans le même temps : il n'y avait rien de plus désagréable. J'étais enceinte d'un bon mois, maintenant, déjà. Le temps passait beaucoup trop vite, et j'entrais de plein fouet dans le premier trimestre d'une longue aventure qui allait durer – si tout se passait correctement – neuf mois. Bref, je n'étais pas dans la meilleure des formes pour aller faire la fête. Ironiquement, depuis que j'avais drastiquement réduit ma consommation de produits stupéfiants – quelques rechutes s'étaient glissées dans mon quotidien ces derniers temps – je semblais plus en forme, même si les cernes sous mes yeux indiquaient clairement que je manquais de sommeil. L'hypersomnie du premier trimestre : j'y étais particulièrement sujette.

La soirée arrive, et c'est mollement que je décide de me préparer, laissant une douche essayer de détendre mes muscles. J'essaie de distinguer le moindre signe de ma grossesse, mais physiquement, je suis toujours la même. Mon bas-ventre est juste plus dur, et mes seins plus douloureux ; rien qui ne peut se voir à l’œil nu. Une fois la douche expédiée, je passe un temps infini à me préparer. Je dois faire comme si de rien n'était, me cacher derrière ma façade de Présidente de Confrérie, et c'est dans une robe des plus osée que je décide de me présenter au bal, en essayant de me faire une coiffure sophistiquée et un maquillage digne de ce nom, cachant au passage mes cernes. Là, j'ai l'air pétillante. En réalité, j'ai juste envie d'aller me coucher dans le fond de mon lit et de ne plus en bouger. Mais l'heure du bal arrive, et je fini par quitter la villa sans prendre la peine d'attendre James. Je sais qu'il sera en retard, de toute façon.

Lorsque j'arrive dans l'auditorium, la musique me vrille les tympans et une grimace m'échappe. J'ai envie de faire demi-tour immédiatement, mes nausées revenant subitement. Mais à la place, je force mes jambes à avancer jusqu'au bar, et à me servir un verre de jus d'orange après avoir bien vérifié qu'il n'y avait aucun alcool à l'intérieur. Ça n'étonnera personne de me voir boire une boisson non-alcoolisée ; je n'ai jamais aimé l'alcool. Et tout en sirotant mon verre, je balaie la salle du regard, reconnaissant presque tous les visages présents ici. Jusqu'à ce que mon regard ne s'accroche à Autumn, et à une autre jeune femme que je connais rapidement de vue, du fait des cours communs à tous les Cursus Artistique. En soupirant, c'est vers elles que je me dirige. « Hey. » L'autre fille – comment s'appelle-t-elle, quelque chose comme Barbie, ou un truc dans le genre... - demande à Autumn si de beaux mecs comptent venir, et un léger sourire amusé étire mes lèvres alors que je répond à Barbie : « Beaux, j'en sais rien, mais je connais pas mal de Party Hard qui ne comptent pas rentrer seul, ce soir. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 18 Oct - 10:39

Le bal des losers
premier event
Je suis membre d'une fraternité. Lorsque j'ai annoncé la nouvelle à mon éducateur, ce dernier a manqué de s'étouffer avec son sandwich poulet-crudité, et m'a regardé avec des yeux ronds.  Je n'ai pas tout à fait compris sa réaction, mais il avait semblé heureux ensuite et m'avait dit que le fait que je m'intègre était une bonne idée. Certes. Il m'a donné l'autorisation d'aller au bal organisé par l'université. Non pas que j'ai une envie profonde et incontrôlable de m'y rendre, cependant. Mais ça me permettra de voir quels sont les étudiants qui ne méritent pas que je leur porte la moindre attention. Et ils sont nombreux.

Je n'aime pas faire dans l'extravagance, et une simple robe courte noire accompagnée d'une petite veste et de chaussures à talons font bien l'affaire. Pas de maquillage, et j'ai laissé mes cheveux onduler à leur guise sans chercher à les dompter. Je suis arrivée pile à l'heure de l'ouverture des portes, et n'avait rien fait de plus que de m'asseoir dans un coin, en attendant que les autres n'arrivent. Je ne ressens aucun amusement à écouter la musique de mauvais goût emplir la salle, pas plus que je ne laisse la moindre émotion transparaître – comme si elles étaient existantes, de toute façon – sur ma face. Jusqu'à ce qu'elle fasse son entrée. Stella Brown-Cavanaugh, ma psychologue ici. Magnifique. Plus magnifique encore que durant nos séances. Mon souffle se retrouve bloqué quelques secondes, mais je détourne le regard.

Et je la vois, sans bien comprendre, s'isoler elle aussi, alors que son mari part dans une autre direction. Je ne comprend pas grand chose à l'amour, mais Stella n'a pas l'air particulièrement heureuse. Alors je me lève, défroissant un peu ma robe, pour me diriger vers elle, et lui tend la main une fois arrivée devant elle. « Je vous offre une danse ? » Ma voix, ordinairement neutre, tremble pourtant un peu et je me sens obligée d'ajouter : « Vous avez l'air de vous ennuyer et c'est mon cas également. Et vous êtes particulièrement jolie, ce soir. Sans arrière-pensées, bien sûr. De toute façon, vous savez parfaitement que je vous trouve belle. Dansez avec moi, ce sera probablement amusant. » Probablement. Probablement pas. Allez savoir. Mais je ne veux pas la laisser seule dans son coin.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 18 Oct - 10:59

Le bal des losers
premier event
Un bal ! Quelle idée délicieuse ! Hors de question que je loupe ça, d'ailleurs ! « Loriiiiie ! Will doit se doucher ce soir, bonne chance. » Je vais vers ma grande fille, qui lit tranquillement sur le canapé, et je lui pose un baiser sur le front. « Merci d'avoir saboter ta soirée pour que je puisse aller au bal l'esprit tranquille. Tu es un amour. » Elle me sourit gentiment, et tapote la main que j'ai posé sur son épaule. « Ne bois pas, c'est tout ce que je te demande. » me dit-elle, laissant transparaître un soupçon d'inquiétude. Je lève les yeux au ciel, avant de rire et de m'éloigner. Je ne peux pas lui promettre ce dont je ne suis pas sûre, et je préfère aller prendre possession de la salle de bain.

Je passe une robe plus bariolée que celles que je porte d'habitude, et j'habille mes jambes d'un collant résille. Pour me chausser, des Rangers noires font parfaitement l'affaire. Quant à mes cheveux et à mon maquillage, je reste fidèle à moi-même ; un gros bordel pour mes cheveux, et un maquillage plutôt discret pour mon visage si on omet le rouge à lèvre rouge pétant qui habille mes lèvres. Fin prête, je prend le temps de lancer un « Will, à la douche ! » à mon fils, qui gueule du fond de sa chambre, et je passe reposer un baiser sur la tempe de ma fille. « Ne t'inquiète pas pour moi. Prend mon lit, si tu es fatiguée. » et sur ces paroles, je quitte mon domicile pour prendre la voiture et me rendre à l'université.

Je fais une entrée remarquée dans la salle, et je me dirige directement au bar pour prendre un verre de champagne. On ne change pas de vieilles habitudes comme celles-ci. Je me suis sortie de l'alcoolisme, un verre ne peut pas me faire de mal, qu'importe ce que peut en dire Lorelei. Quelques groupes se sont déjà formés, mais c'est vers le jeune homme en fauteuil roulant et notre chère et unique Présidente des Run Fast que je me dirige pour taper un grand coup dans le dos du grand gaillard le cul vissé sur son bolide. « Vous passez une bonne soirée, vous deux ? Pas trop de rapprochement, Sofia, je doute que William apprécie la démarche. »

Je lâche un clin d’œil à la Run Fast. Elle ne m'apprécie pas, et cette situation m'amuse. Et puis, je repose mon regard sur le jeune homme en fauteuil avant de m'asseoir sur ses genoux. « Tu permets ? Merci bien. Allez, décoincez-vous un peu, c'est la fête ! » Je ponctue ma phrase d'un léger rire, et mon sourire ne fait que s'agrandir lorsque je vois au loin le grand Nicholas Cavanaugh et... oh... la jolie Amelya Evans. Et ne serait-ce pas, là-bas, en proie à la bizarre petite Atkins, notre merveilleuse psychologue, femme de notre prof adulé de journalisme, lui-même pris dans une histoire étrange avec sa petite étudiante ? Les choses risquent d'être intéressantes, ce soir...  
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 38
» Célébrité : Daniel Gillies
» Métier/Job : Professeur à Monroe U.
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
StellaMa femme. Tu partages ma vie depuis bientôt 10 ans. Je ne saurais pas vivre sans toi.

AmelyaCette soirée, ces regards échangés, ces verres partagés et ces fous rires que tu as provoqué chez moi. Tu m'as touché d'une certaine manière, et je ne parviens plus à te chasser de mes pensés...

» Points d'assiduité : 584
» A Sacramento depuis : 24/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 18 Oct - 19:45

Le Bal des Losers
10 septembre 2016 - Auditorium de Monroe U.
- Tu es prête ?

Une voix me sortit de ma transe observatrice. C’était une étudiante, Sofia quelque chose, qui venait de s’adresser à moi.

- Bonsoir, Monsieur Cavanaugh. Il me semble avoir repéré votre femme par là-bas, si c’est elle que vous cherchez.

-Oh, merci Sofia, c’est tout à fait ça.

Soit plus prudent Nich, tu vas te faire griller. J’avais pourtant réussi à rattraper la situation, et il faut dire que Sofia m’avait tendu une sacré perche que j’avais attrapé sans la moindre hésitation. Sofia n’était pas une de mes étudiantes. Elle était en cursus sportif, il me semble. Mais elle étai surtout connue sur le campus pour ses exploits sportifs et en tant que co-présidente de la confrérie Run Fast.

- Cette fête est vraiment charmante, poursuit-elle en regardant autour d’elle.

Charmante ? Je ne sais pas si c’est le terme que j’aurais choisi. Autour de nous, c’est déjà la décadence. Il est encore tôt et pourtant, les corps de certains étudiants sont déjà bien imbibés par l’alcool qui coule à profusion. Je pu retenir un sourire en pensant à la tête que le Doyen devait faire en assistant à ce spectacle.

- Absolument, répondis-je simplement tout en servant deux verres de punch.

Il me fallait absolument une excuse afin de m’éclipser. Je ne perdais pas de vue la mission que je m’étais fixé ce soir : retrouver Amelya pour lui parler.

- Bonsoir M’sieur Cavanaugh, fit une voix enjouée provenant de plus bas. Ca va comme vous voulez ?

C’était Joran, un de mes étudiants de première année, lui aussi membre tout récent de la confrérie Run Fast. Voilà peut être mon échappatoire pour filer à la recherche d’Amelya.

- Ca va Joran, merci ! Je vois que tu es prêt pour passer une bonne soirée, fis-je en adressant un regard complice à la coupe qu’il avait calé entre ses jambes. Je vous laisse profiter de votre soirée tous les deux, dis-je en levant mon verre vers Joran et en adressant un petit sourire à Sofia.

Sans même attendre leur réponse, j’étais de nouveau mêlé à la foule d’étudiants et aux quelques rares professeurs de l’université présents. A travers la marée humaine, je distingue Stella, qui discute avec une étudiantes. Surement une patiente. Bien. Ca me laissait plus de temps afin de trouver Amelya, puisque je n’avais pas nécessairement besoin d’aller retrouver Stella sur le champ.

Je traverse alors la foule pour rejoindre l’autre côté de la pièce, dans l’espoir de croiser Amelya. Et je n’ai pas besoin d’espérer très longtemps. Elle était là, devant moi, à scruter la foule elle aussi. Je m’approche alors d’elle, arrivant presque derrière elle. Mon visage se glisse près de son oreille. D’où nous sommes, Stella ne peut pas nous voir. La foule est trop dense et l’éclairage coloré et saccadé nous offre une dissimulation quasi parfaite selon moi.

- Tu es superbe ce soir.

Ces mots dits, je m’éloigne alors légèrement d’Amelya, afin de ne pas attirer les soupçons de qui que ce soit. Il faut être prudent. Je détaille Amelya du coin des yeux en me mordant doucement la lèvre inférieure. Elle portait une petite robe noire qui flattait parfaitement sa silhouette et que déjà, j’avais envie de lui retirer.

- Retrouve moi dehors, à gauche du bâtiment dans une heure, tu veux bien ?

Je ne pouvais pas attendre sa réponse. Il me fallait retrouver Stella pour faire illusion.



© Gasmask

_________________

'cause in a sky full of stars
You know you make my world light up. When I was down, when I was hurt, you came to lift me up.

Viens donner ton avis sur le forum sur PRD & GoldHeart ! ♥️
&
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 18 Oct - 20:31



Le bal des loosers
Elle se sentait décidément perdue au milieu de cette foule d'étudiants qu'elle ne connaissait pas. Amelya se demanda une nouvelle fois ce qu'il avait bien pu lui prendre, de sortir ainsi dans une soirée pareille. Mais lorsque la voix de son beau professeur parvint à son oreille alors qu'elle sentait sa présence dans son dos, son sourire revint sur son visage : un sourire qu'elle ne put pas retenir. Ils se firent face et la brune arqua un sourcil devant lui. Il était bien plus que séduisant ce soir et elle avait bien du mal à le quitter des yeux. « Je te retourne le compliment. » dit-elle sans réfléchir, poussée par sa franchir. Elle se mordit doucement la lèvre suite à ses paroles qui s'étaient échappées toutes seules et baissa légèrement les yeux. Elle nota ensuite mentalement ce rendez-vous, hochant positivement son visage alors que Nicholas disparaissait à nouveau dans la foule, sans doute afin qu'on ne les voit pas tous les deux. Soupirant doucement devant le fait que cette soirée semblait s'arranger finalement, Amelya sourit et commença à se diriger vers les boissons. Elle avait besoin d'un verre. Depuis quand sa vie était-elle devenue aussi dingue ?

Slalomant entre les étudiants déjà éméchés qui s'amusaient plus ou moins bruyamment, Amelya se fraya un chemin jusqu'au bar avec un seul objectif en tête, celui de boire un verre de champagne. Elle avait bien envie d'en enfiler plusieurs afin de se forcer à se sentir à l'aise dans cet environnement dont elle n'avait pas l'habitude mais se força à boire une gorgée de son verre, une simple et petite gorgée, plutôt que de le finir d'une traite. Purée, comment je vais survivre à cette soirée, moi ? Elle jeta un nouveau coup d'oeil autour d'elle, son regard se posant sur les uns et sur les autres. Qu'est-ce qui lui avait pris de venir, vraiment ? Elle avait l'impression qu'elle n'avait tout bonnement rien à faire là au milieu. Elle aurait mieux fait de rester chez elle avec sa meilleure amie comme cette dernière l'avait proposé. Mais ça avait été plus fort qu'elle, elle s'était préparée, s'était habillée et était venue à une soirée dans le simple but de croiser son beau professeur pour ne serait-ce que quelques petites secondes. Depuis quand était-elle devenue aussi pathétique ?

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mer 19 Oct - 19:10




Le Bal des Losers

Mon amie et moi, la vodka, ont enflamme la piste de danse. Tu es dégoûté avec ton verre de champomy qui te donne mal au bide. J'finirai peut-être la tête dans les toilettes, mais j'aurais eu mon instant de gloire.
Oui Charlie avait forcément remarqué la tenue de la brune, comment passer outre le fait qu’elle portait une robe alors qu’elle était une adepte des pantalons ? Les deux jeunes femmes restaient toujours opposées dans leurs goûts vestimentaires, chose qui amusait beaucoup la londonienne. Son regard caressait presque tendrement cette silhouette qui tournoyait devant elle, se retenant d’utiliser ses mains pour l’amener contre elle et réclamer un baiser. Ce n’était pas le moment.

Mais elle n’eut pas à se faire violence pour résister à la tentation puisque Lexie brisa tous ses efforts en se rapprochant de la sorte, la chaleur de ses paumes contre les siennes, son souffle chaud contre son oreille. Ses yeux se fermèrent brièvement pour profiter de ce contact puis un sourire en coin fleurit sur ses lèvres d’un pourpre surprenant. « J’adore. Tu devrais en mettre plus souvent. J’aime me rincer l’œil en te regardant » ricana-t-elle avant de reprendre plus sérieusement « Ravissante et sexy à la fois, tu as fait un très bon choix. » Elle ponctua sa phrase d’un baiser sur le coin de ses lèvres et prit sa main.

Elle n’était pas contre passée la soirée en la compagnie de l’étudiante, mais une soirée ne pouvait être réussie sans alcool, et puis elle devait passer quelques cachets aux gens qu’elle croisait sur sa route, ainsi était-ce le rôle d’un membre des Party Hard. Elle adressa un bref regard à la brune et lui indiqua la table des rafraîchissements. Une fois arrivée à destination, elle s’empara de deux verres et lui en tendit un. « Avec la touche du chef. » D’un geste souple, elle s’empara de la flasque planquée dans son pantalon et glissa deux bonnes rasades dans leurs boissons. « A la tienne. »

Alors qu’elle s’apprêtait à tremper ses lèvres dans ce breuvage interdit, son regard fut attiré par une silhouette familière. Chamya. Son cœur rata un battement. Cela faisait bien longtemps qu’elles ne s’étaient réellement adressées la parole, chose qui manquait à la britannique qui avait pris goût à leurs échanges autres que physiques. Elle savait qu’elle n’avait plus aucun droit sur elle et ne cherchait pas…

Elle sursauta quand elle sentit les doigts de Lexie frôlaient son bras et un sourire étira les lèvres de Charlie. Bravo, elle s’était perdue dans ses pensées en présence de l’étudiante, de quoi attirer les questions et les doutes. Hors de question que la brunette se prenne la tête ce soir, elle était là pour s’amuser et compter bien profiter un maximum.

   


Charlie & les Loosers

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Ven 21 Oct - 23:33



Le bal des Losers

What the hell am I doing here? I don't belong here


Monsieur Cavanaugh me remercie brièvement, il semble presque gêné. Comme si ce que j'avais était gênant... Peut-être que le fait que je parle de sa relation amoureuse le dérange? Oh et puis, après tout, assise sur mon banc, je le laisse seul avec ses yeux qui cherchent partout. C'est alors qu'un jeune homme apparaît sur ce que les adultes s'amusent à nommer un bolide. Comme si c'était drôle. Un mignon rouquin qui m'est familier. Un Run Fast évidemment. Je le salue d'un bref signe de la main. Jøran est sympathique, ça me fait plaisir de pouvoir lui parler. Je ne le connais que très peu mais assez pour le trouver charmant, et courageux. Qui se serait autant accroché au sport malgré son handicap? Sûrement peu de personnes. Je lui décroche timidement un sourire, lui reportant toute mon attention. Il me demande si ce bal me plaît. Whaouh. Euh. Je mime une quelconque réflexion puis faisant une moue détachée, je lui réponds en brandissant mon verre comme un trophée:

▬ Oui, c'est mignon. Et puis, il y a du punch.

Ok, maintenant j'ai l'air d'une alcoolo. Le punch n'est même pas bon. Enfin, pas si dégueu que sa réputation. Et voilà qu'une nouvelle personne nous rejoint. J'aurais pu être contente si ce n'était pas la chère madame Bürger qui arrivait, toute fière. Comme toujours. De sa robe bariolée, et ses cheveux en bataille, j'aurais pu la reconnaître au loin et fuir avant qu'elle n'arrive. Mais trop tard. Trop distraite par mon punch. Nota Bene: être toujours aux aguets lorsque Bürger n'est pas visible. Elle risque encore de sortir derrière mon dos comme une sorcière prête à me lancer une incantation dans le creux de l'oreille. Et dire que William est fan de cette dame. « Vous passez une bonne soirée, vous deux ? Pas trop de rapprochement, Sofia, je doute que William apprécie la démarche. ». Manquait plus que ça. Qu'elle me parle de William. Laissez moi étrangler cette soi-disant actrice, je vous en supplie. Je mime de rire à sa petite remarque avant d'ajouter, non sans un rictus angélique:

▬ Une très bonne soirée, merci. Oh, vous savez, William et moi nous faisons confiance. Entièrement confiance.

Je décrochai mon regard de la professeur pour m'attarder sur les traits du membre de ma confrérie. Enfin, j'aurais aimé me détacher totalement de la charmante silhouette de cette psychopathe si elle ne venait pas s'asseoir, désinvolte sur les genoux du pauvre Jøran. Se décoincer? Si c'est pour finir prof de sport à Monroe, tout en portant des chapeaux avec des plumes et des robes à froufrou, non merci. Je lui souris, c'est peut-être la meilleure réponse à donner sans être A) agressive B) violente C) meurtrière. Alors on sourit, c'est parti pour l'hypocrisie.
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Sam 22 Oct - 0:31

Le bal des Losers


Tout le monde






Interaction : Edwige / Sofia



Le professeur Cavanaught s'était sauvé bien vite ! Jøran se demandait bien qu'elle était son programme pour ce bal. Peut-être que la réponse viendra plus tard. Pour le moment, il se retrouva désormais seul avec une jeune fille de sa confrérie qu'il ne connaissait pas énormément bien encore. Cela ne dérangeait nullement de jeune homme de se retrouver en compagnie si paisible. C'était peut-être mieux au final puisqu'il ne pouvait pas vraiment autre chose à un bal. Alors, s'il pouvait tenir compagnie à quelqu'un qui n'avait apparemment pas la mine à s'éclater avec les autres, ça lui faisait tout autant plaisir.

▬ Oui, c'est mignon. Et puis, il y a du punch,
répondit la jeune fille à la question du Norvégien.

Ce dernier laissa filer un sourire à cette réponse. Du punch. Oui, effectivement, il y en avait mais était-ce vraiment l'élément essentiel pour qu'une soirée soit plaisante ? Surtout pour une Run Fast.

- Ouais puis il y a du champagne aussi, répliqua alors avec humour le rouquin en brandissant lui même sa coupe.

Il sourit amusé de sa propre remarque avant d'attarder ses prunelles sur les autres étudiants. A un moment, il hésita. Jusqu'à se souvenir que ce n'était pas son style d'hésiter. Alors il reporta à nouveau son regard sur la demoiselle pour lui demander d'une manière détachée et toujours avec le sourire :

- Il n'y a personne pour t'accompagner ce soir ?

Il espérait ne pas avoir posé une question trop gênante ou d'une réponse douloureuse. Mais une fille aussi belle qu'elle, c'était un peu triste de la voir dans un coin de la salle, même si elle avait sûrement ses raisons. Après, ne connaissant pas trop bien cette dernière, peut-être qu'elle n'aimait tout simplement pas les bals, un peu comme lui au final. C'est alors qu'une silhouette pour le moins impressionnante au regard attira l'attention du jeune rouquin. En effet, une femme vint à se détacher de la foule, loufoquement habillé selon les critères de Jøran. D'après ses souvenirs, il s'agit d'une prof. Ah les profs en Amérique, ça valait le coup d'oeil parfois ! La femme décocha alors une grande tape dans le dos de l'étudiant. Ce dernier, plutôt bien baraqué de son avant-main, résista au choc tel un mur de béton mais attarda un regard curieux à cette étrange enseignante.

« Vous passez une bonne soirée, vous deux ? Pas trop de rapprochement, Sofia, je doute que William apprécie la démarche. »

- Euh...Parfaite soirée m'dame, répondit le Norvégien avant de laisser le temps de parole à Sofia.

Il pouvait d'ailleurs lire autant dans le regard que dans le ton de la voix de la jeune fille que cette dernière n'était pas en meilleur terme avec la prof, ce qui pouvait sans doute se comprendre tant leur caractère semblait différer. Après, tout ceci n'était que des suppositions que Jøran pouvait se faire en les observant ainsi. Le garçon n'était pas au bout de ses peines. Soudain la femme s'assit carrément sur lui. Il écarquilla les yeux, prit au dépourvu. What the...?

« Tu permets ? Merci bien. Allez, décoincez-vous un peu, c'est la fête ! »

- Euh...Oui mais non je permets pas,
répliqua l'étudiant, vous m'avez pris pour un élément du décor ou quoi ?

Il jeta un oeil abasourdi à Sofia qui semblait mieux connaître la prof que lui avant de relever la têt vers cette dernière mal coiffé.

- Non mais sans blague, vous pouvez vous poser ailleurs ?!

Jøran voulait bien être gentil et aimable quand il fallait mais cette fois-ci, en plus d'avoir été surpris, il n'appréciait guère qu'on agisse avec autant de désinvolt, surtout de la part d'une adulte si étrange. C'était presque effrayant. En plus elle risquait de casser son bolide fétiche à force, chose qui lui plairait moyennement et qu'il n'avait pas enfin de risquer.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Dim 23 Oct - 18:17

Alors que je ne tenais pas ma langue devant ma meilleure amie, c'est l'arrivée d'une autre jeune femme qui me fit me rappeler que nous n'étions pas seule et que je devais un peu me tenir! « Beaux, j'en sais rien, mais je connais pas mal de Party Hard qui ne comptent pas rentrer seul, ce soir. » Je ris doucement et donnais un léger coup de coude à la nouvelle venue. « On va bien s'entendre, tu sembles bien renseignée et dieu merci tant que je peux éviter les Run Fast qui essaient de me faire rejoindre la confrérie. »

Je souris à la nouvelle venue avant de m'apercevoir que je ne lui avais probablement jamais parlé même si j'avais l'occasion de la croiser, grâce à certains cours en commun que nous avons dans le parcours artistique. Je savais aussi qu'elle était présidente des Party Hard et même si les confréries et moi, ça faisait un peu deux, je ne vivais quand même pas dans un igloo et connaissais un peu qui les dirigeait. « Au fait, moi, c'est Barbara, je crois qu'on se croise pas mal dans les amphis. Vous vous connaissez depuis longtemps vous deux? » Tour à tour, je regarderai Autumn et ma camarade de cursus universitaire.

Alors que je bus prudemment une nouvelle gorgée de punch, je me souvins que je n'avais rien mangé depuis le midi et encore, mon repas s'était résumé à un simple sandwich industriel, quand je sentis mon estomac me brûler en sentant l'alcool y tomber tout au fond. Je laissais les filles discuter entre elles et fis le tour du buffet et tentais de garder une attitude polie et bien élevée en mangeant quelques toasts et autres mises en bouche salés.

Je me surpris à manger mes toasts d'un air absent, les yeux rivés sur Sofia, que je connaissais de par son poste de présidente des Run Fast, un présumé ami à elle en fauteuil roulant et... ma professeur de théâtre qui ne perdait pas une occasion de me rappeler combien mes résultats théoriques étaient insuffisants et en décalage complet avec mes résultats pratiques. Je ferai tout pour l'éviter ce soir, mais la scène qui s'offrait à moi semblait être tirée d'une vraie pièce de théâtre absurde.

Je me resservis un verre de punch, les joues pourtant déjà rosies par mon premier verre, ouvris de grands yeux en revenant vers Autumn et Chamya. « Vous avez vu Brüger, les filles? Elle est pire dans la vie que dans ses cours, sérieux ! » Je pouffais de rire en voyant ma prof s'asseoir sur les genoux de l'étudiant en fauteuil, sous les yeux ébahis de Sofia.

Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie.

» Points d'assiduité : 119
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Lun 24 Oct - 19:22



Une voix avait retenti derrière moi.

- Hum, quelqu’un a décidé de se lâcher se soir, ça ne sent pas le jus d’orange !

C’était Barbara qui venait d’arriver, et m’avait pris la main dans le sac (ou plutôt le verre à la bouche…) en train de vider d’une traite mon verre de punch. Il ne s’était écoulé que quelques secondes mais déjà, j’avais la sensation que mes joues étaient en feu. Il ne faudrait pas longtemps pour que l’alcool ne me monte à la tête, c’était certain. Barbara rit et je ris avec elle. J’étais contente de la voir et surtout, de ne pas être seule à cette soirée. Ok, je connaissais pas mal de monde, mais avec Barbara, c’était différent. C’était ma meilleure amie alors forcément, passer la soirée avec elle était une perspective des plus réjouissantes.
Le bal des losers

- Je suis contente de te voir, fis-je alors qu’elle déposait une bise sur ma joue.

- Lyanna est avec une babysitter ?

- Oui, avec London, le co-président de la confrérie. Il s’est proposé de la garder, alors me voilà !

- Alors...? Y'a des beaux mecs qui viennent? Demanda alors Barbara en m’adressant un clin d’œil.

Je ne pu retenir un franc éclat de rire, tandis que Chamya fit son apparition en nous interjetant.

- Beaux, j’en sais rien, mais je connais pas mal de Party Hard qui ne comptent pas rentrer seuls ce soir.

Une nouvelle fois, j’étais mort de rire. L’alcool état vraiment en train de faire effet, à vitesse grand V. Je me demandais ce qu’il y avait exactement dans ce punch… Chamya avait également l’air amusé et je ne savais pas bien si c’était du fait de la question de Barbara.

- On va bien s'entendre, tu sembles bien renseignée et dieu merci tant que je peux éviter les Run Fast qui essaient de me faire rejoindre la confrérie.

- J’en connais une qui ne va pas rentrer seule ce soir, fis-je en me remplissant de nouveau mon verre et en en proposant machinalement à mes deux copines. Les paris sont ouverts pour savoir qui aura la chance de finir dans ton lit, ajoutais-je en riant, tout en leur tendant à toutes les deux un verre de punch, sans même réaliser que je proposais à Chamya ce à quoi elle n’avait absolument pas droit…

- Vous vous connaissez depuis longtemps vous deux? demanda Barbz.

- Depuis la première année, Cham' est en cursus Artistique aussi, tu as déjà dû la croiser, répondis-je. Mais on ne parle vraiment que dépuis récemment, continuais-je en adressant un sourire complice à Chamya, toujours sans réaliser que je lui tendais un verre d'alcool.

- Vous avez vu Brüger, les filles? Elle est pire dans la vie que dans ses cours, sérieux !

Mon regard se portait sur Mme Bürger, l'extravagante prof de théâtre. J'aurais adoré avoir cours avec elle. Je m'imaginais ses cours comme de véritables attractions. Rien à voir avec certains cours théoriques barbants, dispensés en art visuel. Je ne pu m'empêcher de sourire en voyant cette femme, ainsi installée sur les genoux d'un étudiant de première année, en fauteuil roulant.

- Moi elle me fait rire, dis-je sans quitter la prof des yeux. Elle a vraiment l'air vivante. Ca change des vieux schnocks qu'on a en cours...

_________________


Lyanna » Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Lun 24 Oct - 23:51

Le bal des losers.
Event


 

 



 

 

“L’ennui est le mal de ce siècle, et aucun acte n’est mauvais tant qu’il est destiné à l’éloigner.”

Je veux pas y aller. Je veux pas y alleeeeeeeeer. Mon regard passe sur l’horloge de mon téléphone. Une heure. J’ai une heure de retard. Bordel. Mon lit est si confortable. Je suis sûr que je peux sauter le bal, personne ne remarquera, ça va bien se passer … Oui, bon, non. Allez. Courage James. Ce sera vite fini. Et puis ce ne sera peut être pas si nul que … ouais, bon. C’est beau l’espoir.

Une trentaine de minutes plus tard, je me retrouve devant les portes de la salle de bal, et fuit courageusement le moment où je devrais me mêler à ces abrutis en allant vérifier que ceux chargés de s’occuper de notre alcool s’en sortent convenablement. Il n’y a pas de honte à repousser le supplice, après tout. Et boire un verre avant d’entrer dans la cage aux poules. Ou deux. Ou quatre, même. Quatre aideront un peu. Visiblement juste assez pour euthanasier mes tympans quand la musique vient les agresser. Respire un bon coup, ça va aller. Le bar. Où est le bar ? Ah, là. Juste derrière … oh. Chamya, une fille que je n’ai jamais vue de ma vie, eeeet Autumn. Génial. Autumn. Depuis quand est-ce-que Chamya est aussi amie avec cette imbécile, déjà ? Bon, au moins, la soirée ne peut pas empirer. Et ce n’est pas Autumn qui m’empêchera de boire. Ou de rajouter du rhum dans le punch, visiblement, parce que sinon on n’est pas sortis de l’auberge. Mon regard parcourt rapidement la salle, et le nombre de personnes insupportables qu’il croise est presque impressionnant. Edwige m’arrache un petit rire, pendant que la conversation des filles à côté de moi arrive jusqu’à mes oreilles, le commentaire d’Autumn sur la professeure résonnant dans mon cerveau. Bon, autant s’amuser, puisque je suis bloqué ici. Je sais reconnaître l’alcool dans une voix quand je l’entends.

« Oh, serais-ce une critique que j’entends, Grey ? Ca ne te ressemble pas, je suis outré. » J’offre mon sourire le plus arrogant à la beaucoup-trop-jeune-mère, avant de poser un rapide baiser dans le cou de Chamya en guise de bonjour. L’autre, je fais quoi ? Bon, un petit sourire ça ira. Pas mon problème. Ce qui est vraiment intéressant, c’est l’état second dans lequel se retrouve visiblement la présidente des Thinking Different. Il y a matière à rigoler, là. « Tu es très jolie, ce soir, Autumn. Tu trouves pas Cha’ ? Je crois que je suis amoureux. » En exagérant bien la chose, je laisse mes yeux parcourir les formes que laissent apparaître la tenue d’Autumn, et un sourire amusé flotte sur mes lèvres pendant que je réalise que j’ai trouvé un moyen de passer une bonne soirée. Je vais l’agacer jusqu’à ce qu’elle sorte de ses gonds. Et essayer de la ramener chez moi par la même occasion. Après tout, elle est peut être très très conne, mais il faut admettre que le fait qu’elle soit jolie n’était pas un mensonge.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 25 Oct - 11:00

Le bal des losers
premier event
Ma petite intervention les fait rire toutes les deux, et je ne peux pas m'empêcher d'en être contente. Autumn fini par me tendre un verre de punch ; j'ouvre et referme la bouche, me donnant l'air soudain d'un poisson hors de l'eau, et je décide de faire mine de n'avoir pas vu qu'elle essayait de me donner, dans le plus grand des calmes, un petite verre d'alcool. Au moins une tare que je n'ai pas, de toute façon ; je n'aime pas l'alcool et dans ma situation, ce n'est pas plus mal. « Je peux te conseiller, il y a vraiment des gros cons dans ma confrérie. Lui, là-bas, par exemple. Plutôt beau gosse, mais il prendra des photos de toi dès que tu t'endormiras et il t’exhibera dans toute la villa des Party Hard. Lui, par contre, est plutôt sûre. Même un peu romantique avec ses conquêtes, il paraît. Et je t'étripe si tu te laisses draguer par mon co-président. » Je ponctue ma phrase d'un très léger rire. D'ailleurs, James. Où est James ? Peu importe... Barbie fini par me donner son vrai prénom : Barbara. Je n'étais pas si loin. « Chamya. » et Autumn ajoute une petite phrase qui me touche, et je répond à son sourire complice par le même type de sourire, profitant de l'occasion pour ajouter ; « D'ailleurs, merci pour le verre Autumn, mais tu sais bien que je ne bois pas. »

L'attention est détournée par l'extravagante prof de théâtre, Mme Bürger qui... s'est assise sur les genoux de Joran, pile au moment où je buvais une gorgée de mon jus de fruit. Gorgée avec laquelle je manque de m'étouffer, alors que j'éclate de rire. « … ohbordel. » Est-ce que cette femme manque à ce point de tact ? James fait enfin sa grande entrée, et son sourire arrogant – adressé à Autumn – me fait brutalement tiquer. Gros con. Et il essaie de me faire entrer dans son jeu, en plus ! D'un petit mouvement d'épaule agacé, je le repousse sèchement. « Tu veux bien lui foutre la paix et arrêter de faire ton pauvre type désespéré, un peu ? » Je n'ai pas vraiment contrôlé le ton de ma voix. Autumn m'a aidée, et je n'aime pas vraiment l'idée qu'il se foute d'elle comme ça. « T'as juste l'air d'un con, là, James. Tiens, va voir Bürger, vous êtes assez intimes pour qu'elle accepte de te tailler une pipe dans l'arrière scène et qu'elle calme tes ardeurs, non ? »

La grossesse ne me va pas. Entre la fatigue, les courbatures, les nausées et les sautes d'humeur, le moindre petit truc est susceptible de m'agacer. En l'occurrence, ce « petit truc » s'appelle James Carroll. Je lève les yeux au ciel, avant de regarder un peu partout. Et de croiser le regard de Charlie, un peu plus loin. Avec une autre fille. Une fille qui semble bien proche d'elle. La colère ne fait que monter d'un cran, et ma mâchoire se serre légèrement alors que je pars poser brutalement mon verre sur le bar pour aller m'asseoir plus loin, en m'isolant. Putain de soirée de merde.  
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 25 Oct - 11:27

Le bal des losers
premier event
Agacer les gens. Mon passe-temps favori ! Et je dois dire que j'y arrive merveilleusement bien, actuellement. « Une très bonne soirée, merci. Oh, vous savez, William et moi nous faisons confiance. Entièrement confiance. » Je distingue, sous cette petite moue angélique, l'agacement que j'attendais, et je lui souris légèrement. Je lâche distraitement ; « Je n'en doute pas une seconde. » avant de m'asseoir bien confortablement sur l'autre étudiant. Naturellement, je ne m'attends pas à ce qu'il m'accueille les bras grands ouverts, soyons sérieux. Mais mon attention est trop aspirée par Nicholas Cavanaugh. Tant et si bien que je n'entend même pas les protestations de mon siège. « … vous posez ailleurs ?! » Je tourne légèrement et beaucoup trop lentement, le visage vers l'étudiant, en lâchant un beaucoup trop sincère : « Excuse-moi, je ne t'écoutais pas. » avant de me relever, pour mieux pouvoir m'approcher du drôle de couple formé par Nicholas et Amelya. Je ne manque pas une miette de leur rapprochement, sans intervenir pour autant. Est-ce que Stella se doute un seul instant de ce qui se joue à quelques mètres d'elle ?

J'attends que Nicholas s'éloigne de son étudiante, pour le couper dans son élan. Sûrement était-il en train de se décider à ne pas laisser sa femme seule en proie à une des étudiantes les plus flippantes de cette université ? Ce n'est pas mon problème. Avec un grand sourire, et mon verre toujours à la main, c'est devant Nicholas que je me plante, en chantonnant légèrement. « Et ça fait des bêtises alors que la soirée n'est même pas totalement commencée... » Je lui colle un baiser sur la joue, avant d'ajouter à son oreille. « La discrétion, ce n'est pas ton fort, hein mon cher collègue adoré ? Un peu plus, et on aurait juré que tu allais la prendre directement sur le bar. Tu devrais faire attention, les femmes sentent quand elles sont trompées. » J'adore faire ça. C'est certainement un défaut malsain, mais j'adore mettre les gens particulièrement mal à l'aise. Et je n'attends pas vraiment sa réaction pour m'éloigner en riant légèrement et pour... oh ! James ! En compagnie d'une de mes étudiantes, et d'une très jolie demoiselle !

C'est vers ce petit groupe que je m'avance, un éternel sourire accroché à mes lèvres. Et je m'incruste dans le petit groupe. « Barbaraaa. Elle est très douée, vous savez. En pratique, elle brille sur scène. Beaucoup de potentiel, soyez bien fier de traîner avec elle. » Je bois une gorgée de mon champagne, avant de planter mon regard sur l'étudiante que je ne connais que trop rapidement, Autumn Grey, je crois. Je connais d'elle surtout le fait qu'elle a une petite poupette de 3 ou 4 ans. « Vous êtes resplendissante. C'est bien que vous ayez pu venir. Vous auriez dû me dire, ma grande fille garde déjà mon fils, elle aurait pu vous garder votre petite fille. Mais je suppose que vous vous êtes arrangée autrement. » J'ignore volontairement James, ceci dit. Depuis la soirée au bar, même si je suis toujours très heureuse de le voir, je ne sais plus vraiment comment me comporter avec lui.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mar 25 Oct - 18:58



Le Bal des Losers

Tout le monde


Interaction : James, Chamya, Automn, Barbara




Un bal. La seule pensée qui m'était venue le jour où j'avais entendu ça était "Tant mieux pour eux". Et en disant "eux", je disais tous ces moutons qui servaient d'élèves à cette école et qui voyaient leur vie défiler comme par miracle alors qu'en fait, il n'y avait rien de plus banale qu'une vie d'étudiant. Un bal ? Ce n'était qu'une façon de faire croire que ce n'était pas si banal que ça. C'était un leurre, rien de plus. J'avais longtemps cogité pour savoir si j'allais me rendre à ce bal inutile. Le fait que ce soit obligatoire n'était pas un problème pour moi. Je me moquais tant du règlement. Ce n'était qu'une fois l'heure du début du bal dépassée que je me décidais à m'y rendre finalement. Et pourquoi pas ? Dans le pire des cas, si je m'ennuyais, je partirais. Dans d'autres cas, il était possible de faire des rencontres intéressantes. Autant en être sûr.

Je m'étais bien vêtu. Les vêtements de riche, ce n'étaient pas ce qui manquait dans mes armoires. J'aimais être classe, que le monde s'en intéresse ou non. Je me rendis ensuite à l'université, puisque je vivais plus loin dans ma villa. Le bal avait déjà démarré. A peine j'approchais des grandes portes de la salle que je fus victime d'un assassinat auditif. Quelqu'un a dû trafiquer la stereo pour faire une blague, ce n'était pas possible autrement ! Tout dans ce bal, autant le décor que cette catastrophe sonore, c'était d'une déception mortelle. Sitôt arrivé, je ne me mélangeais pas à la foule. Je me sentais comme un Dieu parmi les insectes, à les voir se pavaner comme des paons. Les filles étaient déjà plus intéressante à regarder mais moi même je n'étais pas un paon. Je conservais les rencontres hasardeuses. Voilà pourquoi je restais dans mon coin, me déplaçant tranquillement sur des sentiers moins encombrés tout en regardant un peu qui était présent et si je voyais un quelconque visage familier. J'avais entraperçu rapidement l'étrange Ayanna qui était aller faire la cours à la femme d'un prof avant de disparaître de mon champ de vision dans la foule.

Je me dirigeais vers le bar, c'était un peu dommage qu'il n'y ai rien de mon niveau...Quoi que je suppose que les Party Hard se sont passé le mot pour arranger ce côté là de la fête. Attentif, mes prunelles s'attardèrent alors sur un groupe de demoiselle qui échangeaient gaiement autour de verres n'abritant pas que du jus de fruit si vous voyez ce que je veux dire. Les demoiselles étaient superbes mais déjà bien pleine d'après ce que je pouvais en entendre. C'est alors que l'une d'elle proposa un verre aux deux autres dont une qui refusa, déclarant qu'elle ne buvait pas. L'occasion était trop belle. Me glissant entre deux crétins qui me séparaient du petit groupe, j'arrivais par derrière celle qui proposait les verres et tendit la main avant d'agripper celui qui venait d'être refusé.

- Dans ce cas, il serait dommage de gâcher, fit-je en même temps avant d'enfiler une gorgée du breuvage au fond de mon gosier.

Ce n'était pas terrible comme entrée devant des gens que je ne connaissais pas mais...J'aimais ça.

- Permettez ? J'espère que je ne dérange pas ? ajoutais-je d'un ton doucereux, ponctué d'un léger sourire.

En fait, je m'en fichais complètement. Si je dérangeais, ça m'arrangerais même mieux en fait. De toute façon, le verre était déjà presque fini. J'avais une bonne descente en général. C'est alors qu'un autre visage familier apparu. Tiens donc, James Caroll ! Celui que je m'attendais le moins à voir par ici. Je restais silencieux à son approche alors qu'il abordait l'une des filles et me contentais de le toiser du regard. Il cherchait visiblement à énerver les filles ici présentes. Je pense qu'il n'avait pas besoin de faire beaucoup d'effort pour ça. Il était très doué dans ce domaine.

- James...finis-je par dire, alors ? Toujours pas fauché par un camion au coin d'une rue ? J'avoue que je ne m'attendais pas vraiment à te voir parasiter cet endroit.

James et moi, c'était toujours les mots doux ! C'était probablement le seul mec pour qui j'avais un minimum d'estime mais de près ou de loin, on avait toujours l'air d'être les pires ennemis du monde. Je ne le considérais pas comme un ami, mais pas non plus en ennemi. Je voyais plus ça comme une sorte de tolérance réciproque, d'alliance étrange, mais que je devais combler en souhaitant chaque jour qu'il meurt dans d'atroce souffrance.

C'était alors qu'une des personnalités que j'appréciais le moins dans ce bahut fit son entrée : une prof tarée. Je ne la connaissais pas mais les cinq premières secondes passé dans son périmètre avait ruiné la patience que j'avais prévu pour la durée entière du bal. Cela dit, alors qu'elle dialoguait avec les filles, j'en profita pour vider ce qui restait dans mon verre. Je me disais bien que les Party Hard allaient rendre les boissons meilleures.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1 Mer 26 Oct - 15:59



Le Bal des Losers
« Evénement n°1 »

Interaction : Charlie puis qui veut.

Les compliments de Charlie firent fleurir un sourire encore plus large sur le visage de la brune qui en venait même à avoir un petit air arrogant. C'est qu'elle était fière de son petit effet, que voulez-vous. Elle n'eut malheureusement pas le temps de tourner la tête pour réclamer son véritable dû lorsque son amie posa ses lèvres au coin des siennes.
C'était donc tout ce qu'elle gagnait malgré tous les efforts qu'elle avait fait ? Voilà qui était bien décevant !
Enfin, c'était mieux que rien. Et puis elle n'était pas certaine qu'elle aurait plus de Charlie ce soir, même si elle aurait aimé. Elle se dirigea jusqu'à la table des rafraîchissements avec elle, ne prenant pas vraiment la peine de faire la conversation sur le chemin. Entre la musique et ceux qui parlaient, difficile de se faire entendre sans hurler à moitié. Autant dire que les lieux n'étaient pas exactement propices à la conversation, ce qui n'empêchaient pas certains de pratiquer pour autant. Elle songeait avec amusement aux futurs extinctions de voix.
Ce qui n'était pas son problème.

Elle attrapa un verre de boisson rapidement et eut un sourire malicieux lorsque la flasque apparut. Ah ! Voilà ce qu'elle attendait enfin ! De l'alcool ! Ceux qui disaient qu'une bonne fête se faisait sans ne dépassaient certainement pas les quinze ans. Ou avaient l'alcool mauvais, au choix. Dans tous les cas c'est avec plaisir qu'elle accepta le liquide dans son verre et trinqua avec Charlie.
« A une soirée exceptionnelle. »
Elle prit une première gorgée avec délectation et remarqua l'absence de son amie. Elle haussa un sourcil et suivit son regard, tombant sur la fameuse ex de Charlie.
Oh.
Ceci expliquait cela. La brune pinça brièvement les lèvres avant de se décider à la ramener sur terre.

Elle passa sa main contre le bras de Charlie et lui sourit doucement.
« Si même mon charme n'arrive plus à garder ton attention, qu'est-ce que je vais devenir, » plaisanta-t-elle en riant un peu.
Ses doigts glissèrent jusqu'aux siens et elle les pressa un peu, comme dans un signe d'encouragement.
« Si tu veux aller la voir, je t'en voudrai pas tu sais ? Je trouverai toujours une jolie fille à ennuyer ! » Elle lui offrit un clin d'oeil amusé avant de se redresser un peu et de faire un bisou sur le front de Charlie. « Allez. » Puis elle lâcha sa main et se détacha d'elle pour aller virevolter ailleurs, non sans finir son verre alcoolisé et en attraper un nouveau au passage.

La foule commençait à se faire compacte et elle cherchait un visage connu ou inconnu qui lui plairait suffisamment pour qu'elle décide de s'arrêter dessus. Perdue dans sa recherche elle ne vit pas arriver en sens inverse quelqu'un qui la bouscula, renversant sa moitié de son verre au passage. Elle évita le gros du liquide mais dans un réflexe conditionné des plus stupides, elle se retourna.
« Hé, connard, on s'excuse quand on bouscule quelqu'un ! »
Et voilà le reste du liquide encore présent dans son verre qui s'envole en direction de cette personne.
Restait à espérer que ça ne lui attirerait pas d'ennuis.
L'espoir fait vivre non ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1

Revenir en haut Aller en bas
LE BAL DES LOSERS - Evénement n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» Un événement gênant (Libre)
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» Début d'antraînement (PV Nuage de cuivre)
» [Entraînement] Lame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ™ :: Hall of records & Trash :: Archives & Corbeille :: Corbeille-