AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
1 clic toutes les 2h !

Partagez|

You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Ven 5 Aoû - 19:40

You can be
the perfect one... maybe
Charlie & Chamya
“Le couple est une réunion de deux personnes qui font rarement la paire.”



22 Janvier 2016, 14h – Première année de Charlie, deuxième année de Chamya.

Allongée dans un lit qui n'est pas le mien, un léger sourire se dessine sur mes lèvres alors que je regarde la demoiselle qui dort toujours à mes côtés. Charlie Daniels, probablement l'une des plus belles femmes de cette confrérie... avec laquelle j'ai passé une fin de soirée plus qu'agréable. Ma tête posée sur l'oreiller, mon corps tourné vers elle, je ne peux pas m'empêcher de la trouver jolie, même la bouche légèrement entrouverte. Je crois qu'elle me plaît beaucoup. Naturellement, si ce n'était pas le cas, je n'aurais pas partagé ce moment avec elle. D'autant que ce n'est pas le premier moment comme celui-ci qu'on passe ensemble. Et que ça ne risque pas d'être le dernier. Mais c'est plus que ça. Cette fille me plaît physiquement, ET dans sa façon d'être. Disons qu'elle m'attire sérieusement. Disons aussi qu'elle pourrait être le genre de fille de laquelle je pourrais tomber amoureuse, si mes sentiments voulaient bien arrêter d'être bloqués sur un certain James Carroll. Être amoureuse d'un homme, en étant lesbienne... le comble, n'est-ce pas ? Mais ce n'est certainement pas ça. Ce n'est certainement pas de l'amour. C'est juste que notre amitié est trop fusionnelle... Peu importe, je ne veux pas penser à James maintenant. Pas alors que Charlie a tout ce qu'il faut pour être la candidate parfaite au poste de petite-amie. J'en suis presque convaincue. Ou peut-être pas. En tout cas, j'ai envie de tenter. Je crois que ça vaut le coup, de tenter.

Je me lève doucement de son lit, sans faire de bruit, me faisant la plus discrète possible avant de simplement retrouver ma culotte et mon haut que je passe rapidement. Un nouveau sourire m'étire les lèvres alors que je la regarde à nouveau, et je fini par sortir de sa chambre pour descendre jusqu'à la cuisine. C'est un véritable bordel, et je note mentalement de gueuler sur ceux qui étaient censés ranger ce matin, avant d'aller attraper de quoi préparer un petit-déjeuner digne de ce nom. Œuf, bacon, café, jus d'orange, toasts beurrés et assortiment de mini-pots de confiture... Il faut croire que je sais parfois me montrer beaucoup trop attentionnée. Quoi qu'il en soit, je fini par mettre le tout sur un plateau, et par remonter dans la chambre de Charlie pour y entrer de nouveau et poser le plateau sur le bureau avant de venir m'asseoir sur le bord du lit, à côté d'elle, pour venir poser quelques baisers dans son cou. « J'ai préparé le petit-déjeuner. Allez, ouvre les yeux la belle aux bois dormant, je me suis pas cassé le cul pour rien... » Je parle très doucement, histoire de ne pas la brusquer dans ce réveil, avant de lui sourire à la seconde où elle ouvre les yeux. « Salut, toi. » Je ne peux pas m'empêcher de sourire, en venant repousser une de ses mèches de cheveux qui lui barre le visage. « Alors, la nuit a été courte ? » Je viens lui prendre un léger baiser en riant à ma blague moyennement drôle, avant de m'éloigner un peu pour la laisser se réveiller tranquillement. En attendant, je vais mollement jusqu'à ma tasse de café, tout en me hissant sur le bureau.

« Petit-dej comme quand t'étais gamine. En tout cas, c'est comme ça que je prenais mes petits-dej, quand j'habitais encore en Angleterre. J'espère que ça te va. » Je lui montre le plateau, et son assiette, avec un petit sourire amusé. Puis je sirote une gorgée de mon café, avant d'attraper un toast. J'ai faim, on ne va pas se mentir. Faire du sport, aussi agréable ai-t-il été, ça creuse...


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Mar 9 Aoû - 18:29



   
   Charlie & Chamya
   You Can Be The Perfect One...Maybe

L
es gouttes de pluie frappaient le toit  dans un rythme qui se voulait apaisant. Le mauvais temps avait effet de berceuse sur Charlie qui dormait à poings fermés. Les draps froids de son lit épousaient les courbes de son corps nu, son visage se cachait à moitié dans l’oreiller. Ses cheveux blonds reposaient telle une rivière d’or sur sa peau nacrée. Ses doigts défaits de leur emprise plus tôt rompue s’étaient laissés contre le matelas froid. Son visage endormi dégageait un air serein, sa bouche légèrement entrouverte laissait passer sa respiration lente. On aurait dit un ange empêtré dans sa toge blanche.  

Son sommeil fut perturbé par des odeurs étranges qui interféraient avec les senteurs sucrées qui peuplaient son rêve. Sa main libre frotta son nez pour chasser cette irritation pour retomber lourdement sur le matelas. On lui accorda quelques courtes minutes de répit, rien de bien plaisant. Un grognement s’échappa de sa gorge, brisant cette image angélique qui lui allait si bien. Son poing se serra, mais se détendit rapidement lorsque de doux contacts parcoururent la peau sensible de son cou. Un sourire naquit sur ses lèvres rosées.

Un rire discret témoigna de son sommeil envolé et elle roula sur le dos. Ses yeux fatigués s’ouvrirent et contemplèrent le plafond pendant quelques secondes. Hm. Le réveil était difficile, mais elle n’allait pas reprocher à sa comparse de lui avoir fait le petit déjeuner. D’ailleurs, ça sentait drôlement bon. Finalement, elle se redressa. Ses doigts attrapèrent le drap blanc, sa toge, pour recouvrir son corps. « Hey.. » sa voix, encore cassée, se faisait faible dans la pièce.

Charlie se passa une main dans les cheveux pour les dompter légèrement. Il lui fallut des minutes pour reprendre complètement ses esprits. Son pied se posa sur le sol glacial de la chambre, son corps fut parcouru d’un long frisson désagréable, mais elle le combattit pour se tenir debout. Son regard se posa, dans une caresse, sur la silhouette de Chamya. Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres alors qu’elle s’approchait tranquillement.

Chamya Miller. Belle créature qui n’avait échappé à son œil de faucon. Elle avait d’abord éprouvé une attirance physique à son égard, mais au fil de leurs rencontres et de leurs échanges, elle s’était un peu plus intéressée à elle. Elle s’était surprise à apprécier son caractère, son rire, son sourire et sa présence. A tel point qu’elle avait cru ressentir quelque chose à son égard, quelque chose qu’elle n’avait jamais cru possible. Affolée, Charlie avait souhaité couper les ponts, mais elle était déjà accro.

« Merci pour le petit-déjeuner. »
lâcha-t-elle en embrassant sa joue. Elle lui offrit un bref sourire avant de regarder ce qu’il y avait sur le plateau. Ses sourcils se haussèrent en le voyant si abondant. Un rire sec la prit suite à la remarque de l’étudiante. « Non. J’étais plutôt branchée céréales rassies. Mon père oubliait toujours qu’il fallait me nourrir. » Elle avait lâché ça sur le ton de l’humour alors qu’un goût amer attaquait son palais. Son père était un enfoiré.

Elle grignota un bout de bacon sans prononcer le moindre mot et but une gorgée de jus d’orange. « Alors oui, je peux te dire que ton petit dej’ déchire. » Il était vrai que les œufs étaient bien cuits et le bacon était croquant comme elle l’aimait. Son regard malicieux se planta dans le sien et un large sourire joueur illumina son visage. « Comme quoi tu es douée avec tes mains pour autre chose que nos activités nocturnes. »

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Mer 10 Aoû - 15:36

You can be
the perfect one... maybe
Charlie & Chamya
“Le couple est une réunion de deux personnes qui font rarement la paire.”


Même quand elle grogne, elle reste jolie. Et je ne peux pas m'empêcher de rire légèrement en la voyant faire ; se tendre et se détendre comme ça. Charlie est magnifique, quoi qu'elle fasse, et je ne peux pas vraiment le nier. Tout comme je ne peux pas nier que j'ai envie d'être douce avec elle, et de prendre soin d'elle. Je m'éloigne, et la regarde se redresser et se draper dans les draps, en échappant un nouveau rire. Encore à demi endormie, elle est presque encore plus désirable que d'habitude, mais j'essaie de me concentrer sur mon petit-déjeuner plutôt que par le corps caché sous le tissu. Même si, très honnêtement, mon petit-déjeuner me paraît beaucoup moins intéressant que la demoiselle qui est en train de se lever.

Elle vient jusqu'à moi, me remercie d'un mot et me gratifie d'un baiser sur la joue. Son rire sec me stoppe légèrement dans mon geste. « Non. J’étais plutôt branchée céréales rassies. Mon père oubliait toujours qu’il fallait me nourrir. » Je devrais peut-être apprendre à me taire un peu. Sous l'apparent ton qui se veut humoristique, je distingue qu'elle ne rit pas tant que ça. Et je viens poser un baiser au coin de ses lèvres. « J'oublierai pas, moi. Le problème, c'est que tu vas finir grosse à force, et qu'après, j'aurais plus envie de toi. » Je plaisante, naturellement, et ça s'entend dans le ton de ma voix, alors que je la laisse se servir à manger.

Un compliment lui échappe, mais c'est le reste qui me fait rire, alors que ce sourire joueur me donne envie de la plaquer sur le lit. « Comme quoi tu es douée avec tes mains pour autre chose que nos activités nocturnes. » J'éclate de rire, et abandonne mon propre petit-déjeuner pour venir l'attraper par la taille et l'éloigner du sien en lui prenant un long baiser passionné. « Je préfère quand même me servir de mes mains pour m'occuper de toi plutôt que pour m'occuper d'un petit-déjeuner. » Je la fais malicieusement reculer jusqu'au lit, en la forçant à tomber dessus pour venir me mettre à califourchon sur elle en entrelaçant nos doigts. « C'est de ta faute, si tu ne peux pas manger. T'avais qu'à être moche, ça me donnerait pas envie de te plaquer sur ce lit. » Je viens lui prendre un nouveau baiser en riant contre ses lèvres, avant de lui lâcher les mains et de me redresser en restant assise sur elle.

« Des fois, je me dis que tu pourrais être la nana qu'il me faut. Mais après, tu gueules, et ça gâche tout. » Je ris un peu, avant de me rendre compte que mon ton, lui, s'est fait plus sérieux. Et que je n'ai aucune idée de ce que je raconte, d'ailleurs.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 14 Aoû - 10:11



   
   Charlie & Chamya
   You Can Be The Perfect One...Maybe

G
rosse. C’était une légende. Elle se retint de faire une remarque sur son corps qui semblait ne pas connaître le mot gras ou encore sucre. Elle faisait partie de ses filles qui avaient beau s’exploser le ventre, les kilos ne voulaient pas d’elles. Triste réalité. Bon, franchement, Charlie s’en plaignait très rarement.

Ses lèvres eurent à peine le temps de rencontre le bord de sa tasse qu’une paire de bras s’enroulèrent autour de sa taille. Un sourire taquin naquit sur son visage et elle eut le réflexe de poser ce qu’elle avait dans les mains avant de lui rendre son baiser. Il était beaucoup plus agréable de caresser la peau douce de son cou. Un rire s’échappa de sa gorge alors qu’elle cherchait son regard du sien, malicieuse. « Certes je sais que je suis délicieuse, mais je meurs de faim et te manger n’est pas trop une… » Son dernier mot se perdit dans un glapissement de surprise et son attention lui fut toute particulière.

Le drap avait glissé sur sa peau dans une froide caresse, lui tirant une légère grimace, mais qui disparut aussitôt en la sentant faire. Un doux frisson parcourut sa colonne vertébrale au contact de sa peau contre la sienne. Elle surprit son cœur rater un battement, son regard ne pouvant se détacher de sa contemplation. Charlie arqua un sourcil et prit une mine outrée face à ce compliment qui laisse, il fallait dire, à désirer. « Tu sais ce qu’elle te dit la moche ? Elle te… »

La blonde rit avec elle, se sentant bien, malgré le fait que le baiser ne pouvait être plus longuement prolongé. Elle était accro à ses lèvres, et n’avait pas honte de l’avouer. Qui aurait honte d’avoir un faible pour Chamya ? Franchement, elle ne savait pas et n’allait pas interroger tout le campus. Tout ce qu’elle voulait maintenant était de profiter de ce petit moment à deux. Mes mains libres parcoururent ses jambes dans une caresse furtive avant de venir s’installer sur ses hanches.

Un froncement de sourcil, un sentiment d’incompréhension dans la poitrine. Le début de sa phrase lui avait fait l’effet d’une décharge électrique, de quoi lui hérisser l’épiderme et lui couper le souffle. Mais l’autre moitié lui fit littéralement l’effet d’une douche froide. Comment ça elle gueulait ? Comment ça elle gâchait tout ? C’était quoi ce merdier ?

Elle se redressa à la force de ses abdominaux et lui fit face, son regard incertain se plantant dans le sien. « Aux dernières nouvelles, c’est toi qui gueule tout le temps ! Et pour ma défense, j’suis obligée de hausser le ton pour que tu m’écoutes. » D’un mouvement simple et efficace de hanche, elle inversa les rôles. Son visage à quelques centimètres du sien, ses mains contre ses poignets, le drap avait totalement déserté son corps.

« Je me dis la même chose par moment, mais tu t’amuses à casser l’instant. » Ses lèvres frôlèrent les siennes. « Et je suis sûre que je suis la nana qu’il te faut. » Charlie glissa un doigt contre sa joue pour rejoindre le dessous de son menton et lui faire redresser le visage. Son regard, assuré et tout à fait sérieux, ne laissait aucune place au doute. Elle savait ce qu’elle voulait.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Jeu 18 Aoû - 23:00

You can be
the perfect one... maybe
Charlie & Chamya
“Le couple est une réunion de deux personnes qui font rarement la paire.”


Je passe toujours de bons moments, avec Charlie. Oh, je ne dis pas qu'elle n'est pas chiante... mais elle a un truc en plus. Un truc dans son caractère qui me rend dingue, comme sa susceptibilité qui me fait sincèrement rire. J'aime son côté un peu brute de décoffrage, je le trouve touchant. Et je le trouve sexy, aussi. Charlie Daniels est définitivement sexy au possible. Ma pensée se renforce d'ailleurs lorsque le drap qui la cache s'échappe. J'ai déjà vu son corps un grand nombre de fois, mais il me donne toujours autant de frissons. Elle est physiquement parfaite, au moins à mes yeux. Et très franchement, je pense que beaucoup de personnes – hommes et femmes confondus – aimeraient être à ma place à cette seconde très précise, alors que je la repousse sur le lit pour me mettre au-dessus d'elle. « Tu sais ce qu’elle te dit la moche ? Elle te… » Non, je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase. Mes lèvres viennent chercher les siennes en la coupant clairement dans ce qu'elle dit. Et le pire, c'est que cette situation m'amuse furieusement. Le moment est parfait, comme presque tous les moments que je peux passer avec elle. Mais je parle beaucoup trop. Et c'est en parlant que je casse le moment. Pourtant, à la base, ce que je dis aurait dû lui faire plaisir... mais peut-être que préciser qu'elle gueulait et qu'elle gâchait souvent le truc était un peu de trop.

Elle se redresse, me fait face et je me mordille la lèvre en détournant très légèrement le regard. « Aux dernières nouvelles, c’est toi qui gueule tout le temps ! Et pour ma défense, j’suis obligée de hausser le ton pour que tu m’écoutes. » J'ouvre et referme la bouche, et commence à lâcher « Tu dis n'impor... » mais c'est à son tour de me faire taire, en me faisant basculer sous elle, et en me bloquant les poignets, son visage beaucoup trop proche du mien. Mon cœur s'accélère brutalement, et mon bas-ventre se contracte avec une violence inouïe. J'ai une des plus belles femmes de cette université, probablement de cette ville, voir même de ce pays, nue sur moi, ses lèvres terriblement proches des miennes... qui se met à parler, et qui casse un peu mon envie naissante « Je me dis la même chose par moment, mais tu t’amuses à casser l’instant. » Mon cœur loupe un battement, à la fois à cause de ce qu'elle dit, qu'à cause de ce qu'elle fait. Ses lèvres frôlent les miennes, et je lâche un petit couinement de frustration. « Et je suis sûre que je suis la nana qu’il te faut. » Je bugue lourdement, la laissant me relever le visage pour que nos regards se croisent. Et ce regard... Bordel, ce regard ! J'en frissonne, des pieds à la tête, alors que je me libère doucement pour me redresser sur mes coudes et pour la regarder droit dans les yeux. Je me sens déglutir, et je me mordille la lèvre en cherchant mes mots. Eh merde. L'ambiance a un peu trop changé à mon goût. Franchement, on aurait pas juste pu s'envoyer en l'air ?

« Je suis même pas sûre de savoir encore être en couple, tu sais ? » Je soupire un peu, et me redresse un peu plus pour venir lui prendre un baiser plus tendre, plus sérieux que ceux que nous avons échangé jusque là. « Je voudrais bien essayer. D'être ta meuf, je veux dire. Je crois. » Je ne suis pas aussi sûre qu'elle. Mais je sais au moins qu'elle me plaît sur énormément de points. Et je me dis même que ça pourrait marcher avec elle, si on arrive à ne pas trop gueuler l'une sur l'autre. Mes lèvres glissent dans son cou, pour venir y déposer quelques baisers et je fini par la repousser juste assez pour pouvoir m'asseoir en la gardant sur moi et pour revenir chercher son regard alors que mes mains se posent à plat sur ses cuisses. « T'en as envie ? Qu'on essaie de faire un truc ensemble ? Enfin, je veux dire, qu'on soit pas juste le plan cul régulier de l'autre ? Qu'on soit un peu plus que juste ça ? » Visiblement, si je lui pose la question, c'est que j'en ai envie, moi. Du moins, je crois...


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Jeu 25 Aoû - 12:41



   
   Charlie & Chamya
   You Can Be The Perfect One...Maybe

C
harlie devait se retenir de sourire face à cette réussite. Elle lui avait cloué le bec en lui avouant enfin ce qu’elle souhaitait. Une partie d’elle était surprise de cette franchise, de ce courage qui ne lui ressemblait pas. Jamais la jeune femme ne s’était aventurée dans des relations sérieuses, son passé l’en avait toujours empêché. Il s’agissait d’une chose tout à fait nouvelle qui lui nouait les tripes et qui faisait battre son cœur plus fort dans sa poitrine. Elle ne savait pas à quoi s’attendre. Certes, il était facile de voir des couples dans la rue, mais en être un ? Un tout nouvel univers qui s’offrait à Charlie.

Les paroles de la belle créature en dessous d’elle la firent taire à son tour, son regard laissant percevoir un éclat incertain, la peur d’un refus sans doute, elle ne pouvait dire. On ne lui laissa pas le temps d’analyser la situation. Une paire de lèvres vint s’emparer des siennes, un baiser qu’elle rendit avec une douceur différente de celle dont elle avait fait preuve la nuit dernière. Ses peurs s’évaporèrent alors qu’elle se détendit à son contact, heureuse de la savoir avec elle à cet instant précis. Un bref sourire illumina ses traits face aux paroles légèrement maladroites de la belle. Ses doigts glissèrent sur son cou en une tendre caresse encourageante, rassurante.

Ses yeux se fermèrent pour apprécier le plaisir que lui procurait Chamya, elle devait se retenir de penser à leur nuit et à cette envie de fondre sur ses lèvres, de se perdre de nouveau dans ce torrent de passion. Ses bras vinrent s’enrouler autour de son cou, son pouce caressant distraitement sa nuque alors que son regard ne quittait désormais plus le sien. Un délicieux frisson parcourut sa colonne vertébrale quand ses mains trouvèrent refuge sur ses cuisses. Franchement, elle pouvait s’y faire, s’imaginer ainsi avec elle. Certes elle ne se projetait pas dans un futur trop lointain, mais l’idée de pouvoir partager une telle chose avec l’étudiante la séduisait de plus en plus.

Charlie se permit d’être silencieuse quelques minutes pour réfléchir à sa proposition. Une partie de son esprit lui hurlait de foncer, d’accepter, de profiter à fond de cette relation qui s’offrait à elle. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait saisir cette chance. Pourtant une autre partie lui demandait sérieusement de réfléchir à ce que cela impliquerait. Etre ensemble, c’était agréable, mignon, tendre, on échangeait quelques instants de complicité particulière, mais d’autres sentiments parasites venaient semer le trouble. Jalousie, possessivité. Elle l’avait bien vu avec son père, cet… Elle ne voulait plus y penser.

Ses mains glissèrent de sa nuque pour tracer l’esquisse parfaite de ses épaules avant de se poser délicatement sur ses joues. Elle l’embrassa longuement, s’accordant quelques secondes de répit supplémentaire avant de répondre, dans un murmure contre ses lèvres. « J’en crève d’envie. » Elle lui remit une mèche derrière l’oreille. « Je ne te promets pas une réussite, tu sais que j’ai jamais été en couple de toute ma vie. Mais je pense que tu vaux largement le coup d’essayer. » Son regard se planta de nouveau dans le sien « Après tout, qu’est-ce qu’on risque ? »

C’était si étrange, cette ambiance. Charlie n’en avait pas l’habitude, elle se demandait comment elles en étaient arrivées là. Quelques longues plus tôt, Chamya semblait sur le point de la dévorer comme petit-déjeuner, mais d’un claquement de doigts, elle avait mis le sujet sur le tapis. L’étudiante avait du mal à croire que cette discussion ait vraiment lieu. Après tout, on parlait de Chamya Miller. Cette fille qui lui avait tapé dans l’œil dès ses premiers jours au Campus, de cette magnifique créature qu’elle avait cru insaisissable. Elle aurait aimé pouvoir figer le temps pour apprécier ce moment avec elle comme bon lui semblait. « Et puis je pense pas qu’il y ait un mode d’emploi pour être en couple, tout le monde a sa particularité. »


WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 2 Oct - 13:16

You can be
the perfect one... maybe
Charlie & Chamya
“Le couple est une réunion de deux personnes qui font rarement la paire.”


Je n'ai aucune idée, aucune, pas la moindre idée de ce que je suis en train de faire. Est-ce que je suis réellement en train de lui demander d'être ma petite-amie ? Est-ce que je me suis vraiment dit à un moment précis de cette matinée, qui aurait pu être parfaite, que c'était une bonne idée ? J'ai peur, je crois. En tout cas, mon palpitant s'affole un peu, et je ne suis pas totalement à l'aise, malgré la douceur de Charlie à mon égard. Et si je faisais une connerie, à l'instant présent ? Je n'ai absolument aucune envie de perdre la relation que j'ai avec cette fille. Ma demande est suivie d'un long silence. Un long silence qui me donne l'impression de durer une éternité, de durer beaucoup trop, de me couper le souffle. J'ai le palpitant qui s'affole encore davantage.

Je ne suis clairement plus dans ma zone de confort, j'ai l'impression que la situation m'échappe totalement. Juste avant qu'elle ne m'embrasse, me laissant l'opportunité de retrouver le souffle qui s'était bloqué dans ma gorge dans l'attente de sa réponse. Un long baiser. Suivi d'un murmure, qui fait encore accélérer les battements de mon cœur. Si ça continue comme ça, il va finir par exploser à l'intérieur de ma poitrine. Elle en crève d'envie. Et moi, je me sens bien trop heureuse pour continuer à capter qu'on s'engage sur un terrain glissant. « Je ne te promets pas une réussite, tu sais que j’ai jamais été en couple de toute ma vie. Mais je pense que tu vaux largement le coup d’essayer. » Son regard se plante dans le mien, et je le soutiens comme je peux, en souriant un peu connement.

« Après tout, qu’est-ce qu’on risque ? » Sa question me fait légèrement redescendre de mon petit nuage. On risque de se briser le cœur, de se détruire, de détruire la relation qu'on a déjà construite... mais ça vaut le coup. Je crois. Je me penche sur elle, jusqu'à la forcer à se rallonger, pour venir lui prendre un long baiser mi-tendre, mi-passionné, avant d'accrocher un sourire amusé à mes lèvres. « Beaucoup de choses. Mais les risques, c'est pas si mal. » Je me penche un peu plus, juste assez pour venir poser mes lèvres sur sa gorge, et l'embrasser doucement en boucle en la maintenant sur le lit avec le poids du reste de mon corps. J'en profite un peu pour la faire frissonner. Juste pour le plaisir de sentir que je lui fais de l'effet. « Et puis je pense pas qu’il y ait un mode d’emploi pour être en couple, tout le monde a sa particularité. » Je ris légèrement, plus détendue, avant de me redresser pour entrelacer mes doigts aux siens et lui bloquer les bras au-dessus de la tête.

J'en profite forcément pour la mater un peu ; après tout le spectacle d'une fille magnifique ne se refuse pas. Et lorsque je l'ai assez dévoré du regard, je la libère, pour me relever et retourner près du petit-déjeuner. « Je veux juste qu'on se détruise pas. Pour le reste... On va improviser. Et ça ira. On en a envie toutes les deux, de toute façon. Alors ce serait con de passer à côté. Et la première qui t'approche, je la flingue, qu'on soit bien claires. » Je suis jalouse. Je n'y peux rien. Je suis jalouse, et rien que l'idée que qui que ce soit s'approche de Charlie me file déjà la nausée. « T'es pas à moi, par contre si t'es ma copine, les autres auront intérêt de le comprendre assez rapidement... Mais en contre-partie, je peux te promettre que je prendrais soin de toi, Charlie. Parce que tu vaux le coup qu'on s'occupe de toi et qu'on te rende heureuse. Alors je ferai de mon mieux pour ça. »

Alors, c'est ça ? Ça veut dire qu'on est ensemble, tout ça ? Je n'aurais pas cru que ce soit simple... et en même temps, que ce ne soit pas compliqué me va très bien. L'amour, ça ne devrait pas être compliqué, n'est-ce pas ?  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 2 Oct - 15:45



   
   Charlie & Chamya
   You Can Be The Perfect One...Maybe

P
lus de retour en arrière, impossible de rejeter ce choix, tout était scellé, Charlie avait accepté. Son cœur avait repris ses battements, mais ils n’étaient en rien inquiets, ils se renouvelaient dans une douceur qui lui était nouvelle. Cette joie qui venait de naître chasser la peur à coups de poing, la forçant à lâcher ce rocher qu’elle avait pris comme ancrage. Il y en avait plus qu’assez de toute cette incertitude, Charlie était jeune, elle avait le droit de vivre sans se poser des centaines de questions à la seconde. Chamya appuya cette affirmation en lui offrant un baiser qui fit vriller son rythme cardiaque, réveillant le moindre de ses sens.

Elle n’aurait jamais pensé qu’une personne puisse la faire changer en faisant si peu de choses. Sa simple présence lui suffisait à réduire toute méchanceté en cendres, et de ces cendres naissaient des sentiments nouveaux qui avaient le don de la chambouler un peu plus chaque jour. Aujourd’hui, ce matin, Charlie avait quitté sa falaise pour se jeter dans le vide, ne sachant pas si une paire de bras l’attendait en bas. Elle s’était jetée dans l’inconnu. Mais c’était si… Bon. Son souffle s’échappa de sa poitrine quand la marque brûlante de la bouche de l’étudiante se fit sentir contre son cou, un délicieux frisson serpentant le long de sa colonne vertébrale. Elle chérissait ces instants passés avec elle.

Ses yeux émeraudes se posèrent sur le visage de Chamya, admirant le moindre de ses traits qu’elle souhaitait embrasser, mais ce ne fut pas l’intention de la belle créature qui la libéra pour retourner au plateau. Une petite moue se dessina sur le visage de Charlie qui se redressa dans un léger soupir. Mais il fut rapidement remplacé par un rire, elle était amusée par les paroles de Chamya. Jamais on ne lui avait dit de telles choses, jamais on ne l’avait proclamé sienne de la sorte, c’était étrange, et si excitant.

La brunette se pencha pour attraper un haut qui traînait là, pas qu’elle n’aimait pas rester en tenue d’Eve, mais il ne faisait pas spécialement chaud et le drap devenait encombrant. Une fois finement vêtue, elle se décida à la rejoindre, l’écoutant toujours, un sourire en coin se dessinant sur son visage. « Tu risques de flinguer pas mal de filles. » Elle adorait la taquiner, elle ne cesserait jamais de le faire.

Charlie vint la coincer contre le bureau, ses bras de chaque côté de sa magnifique silhouette. Ses doigts se saisirent d’un toast qu’elle vint mordre, ce même sourire insolent sur le visage, le regard malicieux. « Mais je te promets que leurs paroles ne m’atteindront pas et que si elles ont le malheur de me toucher, je leur ferai connaître le goût de la défaite. Je suis à toi, comme tu es à moi. » Ses lèvres déposèrent un délicat baiser sur sa joue avant qu’elle ne se redresse légèrement pour la regarder. « Et c’est réciproque, je ferais tout pour ton bonheur. Ca risque d’être laborieux au début, mais je ne me louperai pas. »

La peur revenait doucement se glisser dans son cœur, ses griffes se plantaient dans ses doutes alors qu’elle cherchait à les faire dégager à tout prix. Elle avait l’impression d’être une adolescente face à son premier amour, c’était assez ridicule et déroutant. Mais il y avait de quoi avoir peur. Après tout, elle avait appris à se méfier des gens qui s’approchaient de trop près de sa carapace, et jamais sa mère ne l’avait rassuré sur le sujet. Charlie était seule face à ce nouvel Univers, face à toutes ses incertitudes. Pourtant, elle refusait de faire demi-tour, elle ne le ferait pour rien au monde.

« Chamya Miller, ma petite-amie. » Un rire nerveux lui échappa, mais il mourut rapidement sur ses lèvres. « Tu m’offres une matinée des plus surprenantes. »

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 2 Oct - 20:50

You can be
the perfect one... maybe
Charlie & Chamya
“Le couple est une réunion de deux personnes qui font rarement la paire.”


Je ne peux pas m'empêcher de serrer légèrement la mâchoire, à peine, alors qu'elle me taquine sur le fait que beaucoup de filles lui tournent autour. Je le sais. Et ces filles vont très vite arrêter. Si on doit être ensemble, Charlie et moi, je refuse qu'elle puisse être à qui que ce soit d'autre qu'à moi. Je ne suis pas prêteuse. Certainement pas lorsqu'il s'agit de quelqu'un pour qui j'ai des sentiments. Je sens son corps se coller au mien, et me détend légèrement, alors qu'elle me coince contre le bureau. « Mais je te promets que leurs paroles ne m’atteindront pas et que si elles ont le malheur de me toucher, je leur ferai connaître le goût de la défaite. Je suis à toi, comme tu es à moi. » Ses mots me rassurent, finissant de me détendre, et je ne peux pas m'empêcher de sourire doucement en sentant ses lèvres contre ma joue.

Le contact est terriblement agréable. Ses mots le sont encore davantage. « Et c’est réciproque, je ferais tout pour ton bonheur. Ça risque d’être laborieux au début, mais je ne me louperai pas. » Un petit sourire touché vient se loger sur mon visage. Je lui fais confiance. Après tout, elle n'a jamais rien fait qui puisse me blesser. Pas même dans les moments où le ton peut monter entre nous du fait de nos caractères respectifs. Je viens lui prendre un petit baiser qui s'inscrit entre la tendresse et la chasteté, avant de venir mettre mes bras autour de sa nuque pour coller un peu plus nos corps. « Je te fais confiance. » que je lui glisse sincèrement. « Merci de ne pas rendre toute cette situation étrange. Et de vouloir être avec moi. Je suis contente que ça se fasse aussi facilement... »

« Chamya Miller, ma petite-amie. Tu m’offres une matinée des plus surprenantes. » Je ris un peu, avant de lui prendre un baiser bien plus passionné en continuant de rire contre ses lèvres. « Je suis pleine de surprises, il faut t'y habituer, mon cœur. » Non, je ne suis définitivement pas du genre à donner ce genre de surnom, et celui-ci ne lui va définitivement pas. J'ai simplement voulu la taquiner. « Tu sens encore le sexe à trois kilomètres, t'es au courant ? Une douche ne te ferait définitivement pas de mal... » Une petite pique cachant une demande bien plus sympathique et je m'amuse d'avance de sa réaction, curieuse de voir si elle va saisir la perche que je lui tend. Et comme je meurs d'envie qu'elle la saisisse, j'ajoute ; « Je pourrais même te frotter le dos, si tu me le demandes gentiment. »  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 9 Oct - 22:02



   
   Charlie & Chamya
   You Can Be The Perfect One...Maybe

L
e souffle encore court par ce baiser volé, Charlie ne put s’empêcher de laisser un rire lui échapper. En effet, Chamya était pleine de surprise, ce petit surnom ne lui correspondait en rien et l’entendre de sa bouche était d’un exploit des plus comiques. Elle se retint de faire un commentaire, son sourcil s’arquant suite à sa remarque. Devait-elle lui rappeler qu’elle n’était pas la seule à s’être amusée la nuit dernière ? « Eh je te signale que c’est ta faute si j’empeste » rit-elle. Certes, elle n’allait pas se plaindre de l’attention que lui portait l’étudiante, mais si la taquinerie était de mise, elle avait bien le droit de participer.

La brunette se détacha de l’étreinte de sa belle pour disparaître non loin, ses mains se saisissant de sa serviette alors qu’elle cherchait de quoi se vêtir. Après tout, elles n’allaient pas traîner nues dans le couloir, elles aimaient attirer l’attention certes, mais toute chose avait ses limites non ? Cela fait, elle posa le tout sur son épaule et s’approcha, à pas de loup, de celle qu’elle pouvait enfin qualifier de petite-amie. Elle se mordit la lèvre en la voyant ainsi, se rendant compte petit à petit de ce qu’il venait de se passer, de ce que tout cela impliquait.

Charlie n’avait jamais cherché à se prendre la tête et elle n’allait pas commencer aujourd’hui. C’était tellement plus paradisiaque de vivre au jour le jour, que de se projeter dans l’avenir. D’un geste souple, elle fit de Chamya sa prisonnière. Sa serviette s’était calée sur la nuque de la belle étudiante. Charlie la fit s’approcher, lui volant un baiser passionné. « Tu veux bien m’accompagner dans la douche s’il te plaît ? » Elle fit cette bouille d’ange qu’elle savait si bien faire et qui faisait toujours craquer sa belle créature.

Connaissant sa réponse, elle n’attendit pas plus longtemps et l’emmena avec elle, refusant de la laisser s’échapper de la sorte. Elle était sienne désormais et elle ne pouvait pas se montrer plus fière qu’à cet instant. Heureusement pour elle, il n’y avait aucun sourire idiot sur ses lèvres et ses jambes ne s’étaient pas décidées à sautiller lorsqu’elle marchait. Le rôle d’amoureuse transie ne lui convenait pas, elle préférait rester elle-même.

La porte se ferma derrière elles et Charlie jeta sa serviette au loin, non sans un clin d’œil à l’adresse de Chamya. Elle s’approcha, prédatrice, et glissa ses doigts dans sa crinière, un sourire gourmand sur les lèvres. Et sans prévenir, habilement, l’étudiante piégea la belle dans la douche, allumant le jet d’eau. « T’as besoin qu’on te réchauffe darling ? »

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 16 Oct - 14:27

Hors-jeu : J'ai mis en hide, comme le côté "hot" du sujet est juste la petite cerise sur le gâteau, je pense que juste mettre les post un peu chauds en hide est suffisant, pas besoin de le préciser dans le titre. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya Dim 16 Oct - 23:33

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya

Revenir en haut Aller en bas
You can be the perfect one... maybe ▬ Charlie & Chamya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» Perfect night ♪
» « I'm not perfect but I keep trying...» ~ Mia.
» Do you want a perfect girl in your life?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ™ :: Hall of records & Trash :: Archives & Corbeille :: Corbeille-