AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
1 clic toutes les 2h !

Partagez|

Maladresse et rencontre fortuite (Louise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Maladresse et rencontre fortuite (Louise) Dim 6 Nov - 19:16



Maladresse et rencontre fortuite

Louise



Le cadran digital affichait 07 : 30 lorsque mon réveil sonna alors que la ville hésitait encore entre sommeil et veillée. Il n'y avait que les étudiants qui devait se lever tôt pour être sûr de ne pas finir en retard. Ce que je voyais comme injustice faisait que je restais finalement encore au lit et me bougerais quand l'envie me prendra. Je n'avais pas peur des retards. Pour justifier un retard, les motifs les plus idiots étaient souvent les meilleurs. Ma désinvolture m'épargnait les explications compliquées. « Vous savez ce que c’est, quand on habite en dehors du campus… », répondais-je en général.

Une fois debout, enfin, je me préparais assez rapidement. La plupart des cours de la matinée avaient été d'un ennui profond. Les points qui m'avaient un minimum amusé étant d'abord quand j'expliquais tout bêtement mon retard. Le prof un peu naïf le laissa passer sans broncher. J'avais élu domicile dans une place bien au fond, généralement destinée aux rebelles, que j'étais bien sûr. Devant ce choix, la plupart des profs avaient l'impression de m'avoir déjà cernés. Tous avaient leur façon de prendre la chose. Les plus affables tentaient d'éveiller mon "instinct" d'étudiant en me faisant prendre part au cours. Les plus sérieux voulaient me mettre au défi, me posant très souvent des questions, des énigmes sur le cours, s'attendant à ce que je me dégonfle pour paraître idiot devant la classe ou bien que je sortes une vanne pour faire le pitre dans la classe. Malheureusement pour eux, j'étais un élève intelligent et chaque fois je ne manquais de leur fermer le clapet en répondant correctement à leur demande.

Je fascinais alors autant les profs que les élèves. Bien que certains profs se mettaient en colère d'avoir été piégé dans leur duel. Pour les irriter d'avantage, je prenais plaisir à lancer des petites anecdotes sur leur cours, soit pour l'enrichir en connaissance, soit pour corriger d'éventuelles erreur de leur part. Ils avaient horreur de ça. "Vous voulez peut-être faire le cours à ma place monsieur Lawyer ?!" Et puis, il y avait les profs plus craintifs, qui ne cherchaient pas les ennuis et ignoraient totalement les élèves dans mon genre. Après cet ultime cours, nous avions droit à un temps de pause. Les couloirs se remplirent rapidement d'élèves en tout genre, qui bondissaient comme des moutons ravi d'être enfin mis au pré. Pour ma part, je longeais un couloir d'une cadence assurée mais calme, une bretelle de mon sac sur une épaule. C'est alors que dans la foule qui passait en contre sens, une silhouette se heurta soudainement à moi, peut-être entraînée malgré elle par les autres ou simplement n'ayant pas daigné regarder où elle allait. Quoi qu'il en était, je n'appréciais nullement cette maladresse qui aurait pu être aisément éviter si la personne devant moi avait fait un peu plus attention où elle mettait les pattes.

- Ne peux-tu pas faire attention ?
lançais-je alors froidement à la personne.

Ce n'est que par la suite que je me rendis compte qu'il s'agissait non pas d'un élève, mais d'une élève.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Maladresse et rencontre fortuite (Louise) Dim 6 Nov - 21:45



Maladresse et Rencontre Fortuite

Une rencontre n'est pas toujours le fruit du hasard



Le mal de crâne me guette depuis plusieurs heures déjà et je n'ai rien pour lutter contre. Ca m'apprendra à me coucher tard pour finir un film aussi stupide et mielleux. Mais que voulez-vous? C'est le talent des comédies romantiques, c'est un navet tellement bon que vous vous forcez à rester éveiller pour voir le baiser de fin. Pathétique, quand je pense que je passais mes soirées à regarder ce genre de conneries avec Henry. Mais là n'est pas le sujet, ma tête va exploser, mieux vaut éviter de lui rajouter matière à réflexion.

Dans un soupir de soulagement, je salue la sonnerie qui nous permet de fuir les salles de classe. D'une main, je range tout dans mon sac que je glisse à mon épaule, passant une main dans mes cheveux pour les dompter. Ils sont bien trop longs, mais je les aime trop pour les couper. Je souris à quelques étudiants qui partagent le même cours que le mien avant de battre en retraite vers l'infirmerie.

Je ne sais pas vraiment pourquoi je décide de faire ça, les infirmières refusent toujours de donner ce que l'on a besoin, peut-être est-ce mon instinct de survie qui me force à me traîner là-bas. Levant les yeux au ciel, je me traite d'idiote avant de me rendre compte qu'on m'observe à l'autre bout du couloir. Je grince des dents en reconnaissant Lexie, cette fille qui a décidé depuis plusieurs jours que... Je ne sais pas vraiment, paraît-il qu'elle me veut dans son lit. Je veux bien être gentille et offrir des câlins de temps en temps, mais il n'est pas écrit catin sur mon front. Qu'elle aille voir les Party Hard pour ça.

Aïe. Quel... Je me frotte l'épaule. Bravo MacNeil! A cause de toi je me prends des gens dans le couloir. Une grimace enlaidit mes traits alors que mon regard se pose sur le visage froid d'un parfait inconnu. Je ne veux pas dire, mais il fait franchement peur. Dois-je prendre la fuite? Ok, vu comme il me parle, mieux vaut que je parte en courant et que je me réfugie derrière un joueur de rugby. Quoi? Je suis aussi puissante qu'un moineau. "Et tu ne peux pas être poli accessoirement? Ca te coûte quoi de demander comment je vais?"  

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Maladresse et rencontre fortuite (Louise) Dim 6 Nov - 22:37



Maladresse et rencontre fortuite

Louise



Les couloirs n'étaient-ils pas assez large ? Je savais bien qu'il y avait du monde mais cela ne faisait pas une belle excuse pour rentrer dans les gens comme ça. Pour éviter toute confusion, je tiens également à signaler que je n'étais pas énervé. Oui, malgré mes pensées je ne l'étais pas. Il fallait vraiment y mettre du sien pour me mettre en colère car je n'aimais pas être en colère. Je jugeais que ce sentiment était une faiblesse et qu'un homme tel que moi devrait être capable de gérer ses émotions. Non, j'étais juste...Las ? Et encore, j'avais affaire à une belle demoiselle, donc je n'étais pas trop dégoûté du contact humain que je venais de subir. Car en temps normal, ça m'aurait également dérangé. Je n'aimais pas vraiment être touché même par pur hasard et accident. Le contact physique, c'était important et ça devait être volontaire. Comme dit, vu le minois devant moi, ce n'était pas dessus que j'allais le plus m'inquiéter. Heureusement pour elle. Cela ne change pas le fait qu'elle m'a dérangé. En plus, ce fut parfaitement de sa faute puisqu'elle avait les yeux ailleurs. Je reste gentil, oui oui, gentil, en lui lançant mes mots qui tranchaient comme une lame de rasoir.

"Et tu ne peux pas être poli accessoirement? Ca te coûte quoi de demander comment je vais?" répliqua l'inconnue.

Ah de la répartie ? Bien, bien. Moi poli ? Non pas trop. Enfin si, je pouvais l'être, mais pas en de telles conditions. Pour un premier contact, il fallait toujours montrer qu'on était pas du genre à se laisser faire. J'aurais pu être pire. Bien pire. Sa deuxième phrase piqua légèrement ma curiosité alors que je toisais sa silhouette du regard. Finalement je reposa mes prunelles dans les siennes.

- Jusqu'à preuve du contraire, c'est toi qui m'es rentré dedans parce que tu as jugé plus utile de regarder ailleurs, rétorquais-je aussitôt, cela dit je ne t'ai pas plaqué contre un mur pour autant. Je veux bien que tu es deux de tension mais tu tiens encore debout. Est-ce nécessaire que je m'inquiète d'une inconnue parce qu'elle a reçu un coup d'épaule ? Tu vas survivre où tu veux que je prévienne les urgences ?

J'hausse les sourcils. J'avais décidé de jouer sur le ton de l'ironie. Elle avait vraiment de la chance d'être belle. Je ne savais pas encore ce qu'elle valait dans d'autres domaines. Généralement, je ne m'intéresse aux gens que quand j'y voyais un intérêt personnel. Je ne l'avais pas encore trouvé chez elle. Peut-être que cette conversation allait se stopper rapidement si je me lassais. Pour l'instant, je laissais planer le doute. Et puis, allez, on allait pas se mentir. Je n'avais rien de mieux à faire durant ce temps de pause.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Maladresse et rencontre fortuite (Louise)

Revenir en haut Aller en bas
Maladresse et rencontre fortuite (Louise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Louise Michel
» 06- La maladresse ça fait mal !
» Maladresse [ouverte à une personne]
» La maladresse d’une gaffeuse professionnelle (TERMINÉ)
» Louise Malfoy [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ™ :: Hall of records & Trash :: Archives & Corbeille :: Corbeille-