AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
1 clic toutes les 2h !

Partagez|

UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce Dim 9 Oct - 20:29




UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAIT


CAPULÉ

Quel enfoiré. On vient de te voler, là, sous ton nez, le carapuce sauvage qui était apparu, et toi, le carapuce sauvage, tu le veux, parce que ce serait une bonne occasion d’emmerder Capucine encore un peu plus. Parce qu’on va pas se mentir, elle est pas prête de réussir à choper un salamèche, alors t’aurais pu te la jouer un peu devant elle, et elle aurait rangé ses grands airs au placard. Raté pour ce coup ci. Le problème, c’est que le carapuce sauvage que tu voudrais attrapé, il habite la chambre à côté de la tienne. OH ON SE CALME. C’est juste qu’elle est pas si conne que ce dont elle avait l’air d’être, et puis ça serait classe d’y aller entre président au bal. Pour l’image de la confrérie. Rien de plus. Si elle dit non tu trouveras quelqu’un d’autre hein. C’pas comme si t’avais NÉCESSAIREMENT besoin d’elle.

Tu passes la main dans tes cheveux fraîchement raccourcis. Ca aussi faut que tu lui montres. Ok on avait dit “on pisse plus dans la coloration” mais le rose c’est sympa et ça réhausse ton teint, et puis on a qu’une vie. Tu te tires de ta couette rapidement, tu passes un jeans troué par dessus ton boxer - faut pas déconner, on est pas intime à ce point -  un sweat kaki à manche courte qui tombe sur tes hanches, et tu attrapes ta gameboy color - ouai tu prends soin de tes affaires et elle marche toujours aussi bien - pour sortir de ta chambre.

Tu arrives dans le couloir des chambres, et sans attendre, tu pousses la porte de la chambre à côté de la tienne, tu ne frappes pas, tu demandes pas si tu déranges, c’est tout simplement pas ton genre et la jeune femme commence à le saisir. Puis même si elle était à poil, c’est pas la première femme nue que tu verrais, y’a pas de drame. Tu la vois affalée sous sa couette, à cette heure ci, un samedi matin, c’est plutôt cohérent et tu viens t’assoir sur le lit sans demander ton reste, en posant la tête sur son épaule pour regarder l’écran d’ordinateur: - Winter is coming hein? AZY on jouuuuue? L’inviter au bal hein? Ouai on verra plus tard.  


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce Lun 10 Oct - 10:33

Encore une fois, j’ai pas dormi, cette nuit. Dormir c’est pour les faibles, et il faudrait être fou pour pioncer alors qu’un écran d’ordinateur vous tient éveillé. De toute façon, je ne peux bosser que la nuit : c’est entre une heure et sept heures du matin que le QG est le plus calme. La LAN qui se tenait hier soir sur League of Legends les a tous achevés et ils sont tous allés dormir, complètement crevés, d’autant plus que certains avaient cours très tôt ce matin – un samedi, quelle idée. J’entends d’ailleurs les premiers qui se tirent du lit de l’autre côté de la cloison, en silence, les yeux certainement rivés sur leur téléphone portable à la recherche des nouvelles mondiales sur l’univers des nouvelles technologies. Un expérimentateur un peu taré est en train de faire voleter un drone devant la fenêtre, et j’y accroche mes yeux quelques secondes, le temps de me perdre, pour agresser de nouveau mes yeux de ligne de codes.

Winter is Coming commence à faire sa petite place (plusieurs dizaines de giga) sur mon ordinateur portable qui chauffe sa race la canicule par dessus la couette en mode bouillotte du futur ; c’est le jeu que j’ai commencé à développer voilà trois ans au sujet de la célèbre série de la major HBO, ma préférée parmi toutes. Plusieurs dizaines de pages de scénario attendent d’être mis en scène dans un tiroir de mon bureau, mais pour l’heure, j’en suis encore la modélisation des mondes, et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est terriblement chiant et terriblement long, surtout quand en général les gens qui achètent ce genre de jeux se basent sur les splendides images des séries ou des films déjà sortis. La texture est un paramètre très important d’un jeu : c’est la première et la plus grande impression qu’un joueur va avoir sur un produit, et elle se doit d’être parfaite, c’est pour ça que j’y passe des nuits entières et que je n’ai absolument pas vu le temps passer. Mes yeux sont toujours grands ouverts, seul mon dos, appuyé contre un coussin lui-même appuyé contre la tête de lit, commence à geindre de douleur à cause de la position prolongée.

Je sursaute à peine quand quelqu’un passe la porte sans frapper. Il n’y a qu’une personne qui se permet de me manquer de respect dans cette baraque et c’est mon très cher co-président, et lorsque le matelas s’affaisse, je devine qu’il a une fois de plus décidé de me faire cordialement chier de bon matin, alors que je suis très, très occupée – comme d’habitude. Je suis une femme d’affaires, moi.
Je repousse ce menton trop proche de ma sainte silhouette d’un violent coup d’épaules que je fais passer pour un spasme musculaire, sans lui jeter le moindre regard.

« Qu’est-ce que tu veux encore ? » grommelé-je, mes doigts ne cessant de tapoter sur le clavier malgré le dérangement. « Tu vois pas que je suis méga occupée ? Va joujouter avec quelqu’un d’autre, tu m’gênes. »

Comme il ne réagit pas, j’interromps ma ligne après avoir fermé une balise, lâchant un soupir sonore, pour me tourner vers lui et...OH PUTAIN tout ce rose !

« Oulà qu’est-ce qu’il se passe, tu veux qu’on en parle ? Tu fais ton coming out ou t’as dormi chez barbapapa ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce Lun 10 Oct - 11:53




UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAIT


CAPULÉ

Ta mère va probablement te tuer quand elle va voir que tu n’as pas encore fait la mise à jour du site du cirque, mais en même temps, tu as joué toute la soirée hier soir, puis sur les coups de quatre heures du matin, tu as pris la grande décision de te teindre les cheveux en rose. Heureusement, ton blonds précédents étant suffisamment clair, tu n’as pas eu besoin d’un temps phénoménal pour en arriver là. Tu as aussi coupé une bonne quantité de mèches de cheveux, finissant le travail à la tondeuse pour réaliser un travail plus propre et plus uniforme, et tu n’es pas mécontent du résultat. C’est sûr, on peut trouver le projet audacieux, mais en même temps, tu es né avec un mère acrobate aux cheveux mauves et un père directeur de cirque capable de soulever des poids incroyable avec sa … langue. Faut pas s’étonner ensuite que les enfants ont des projets un peu audacieux. Puis c’est toujours moins audacieux que ton projet de jeu vidéo.

Tu n’as pas cédé à la facilité de Capucine en travaillant sur un projet basé sur quelque chose qui existe déjà, toi, tu veux construire de l’inédit, tu veux leur en foutre plein les yeux. Alors ton concept repose sur l’univers du cirque, parce que même si tu l’as quitté, ça reste l’univers qui t’a vu grandir, celui qui t’a fait naître, celui qui est tatoué sur ta peau, celui dont personne ne sait rien, ici, à Monroe, pas parce que tu en as honte, mais parce que les gens ne comprennent jamais. C’est un jeu où on pourra incarner un artiste de cirque, mais aussi devenir son propre directeur, un jeu de simulation/gestion comme on les aime, indéniablement inspiré de ces très chers sims, mais cependant bien différent de ces derniers pour ne pas tomber dans le développement d’un vulgaire disque additionnel. Tu sais que Carapuce, elle trouve ton idée foireuse, qu’elle est sceptique sur l’accueil qu’on réservera à un tel projet, mais forcément, quand on s’inspire de l’une des séries les plus reconnues actuellement, la prise de risque est quasi nulle, et faudrait vraiment faire un boulot de cochon pour que ça ne fonctionne pas auprès du public. Or, ça t’arracherait la gueule de le dire, mais elle est pas SI mauvaise.

Tu investis son matelas sans lui demander son accord, de toute façon, elle commence à savoir que si tu as décidé de quelque chose, il sera particulièrement complexe de te virer. « Qu’est-ce que tu veux encore ? Tu vois pas que je suis méga occupée ? Va joujouter avec quelqu’un d’autre, tu m’gênes. » Tu grognes en sentant le coup d’épaule frapper ton menton et heurter ta lèvre et les deux anneaux argentés qui ornent la chair. . « Tu sais bien qu’ils pioncent tous…. Joue avec moiiiii s’il te plaiiiiit.» Tu lui lances l’attaque grands yeux, tes grands yeux sombres entourés de ces cils interminables - mais non tu les as pas maquillé, c’est naturel bébé - c’est ton attaque de secours, celle qui, théoriquement, fait craquer tout le monde, homme, femme, chat, hérisson, tout le monde craque pour danne...Léo.

Elle finit par relever la tête pour planter ses yeux sur toi et son sursaut fait fleurir ton sourire. « Oulà qu’est-ce qu’il se passe, tu veux qu’on en parle ? Tu fais ton coming out ou t’as dormi chez barbapapa ? » Bah quoi? Elle aime pas les barbapapa? C’est bon, c’est bourré de sucre et puis c’est cotonneux, on dirait des petits nuages pour dormir. «  C’est joli hein? Tu peux toucher, ils sont tout frais d’hier soir! Tu veux aller au bal avec moi au fait? Azy touche mes cheveux ils sont tout douuux!» T’es tout en finesse toi, c’est comme ça qu’on t’aime.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce Lun 10 Oct - 12:25


Ca fait genre très très peur quand il me demande de jouer avec lui en me balançant comme argument que nos comparses dorment tous ; on dirait un vieux pervers qui veut coucher avec moi profitant que tout le monde n’entendra soit-disant rien parce qu’ils font dodo. Non mais n’importe quoi, un bon geek ne dort jamais ; il ferme les yeux quelques temps pour nettoyer son écran à cristaux liquides et se mettre à jour, c’est tout. Je suis certaine qu’il y a des grands tarés dans cette maison qui sont capables d’écouter à nos portes et qui écrivent des fanfictions sur nous comme si on était des célébrités – bon, c’est le cas – à partir de quelques bribes de mots qu’ils ont entendus. Je regarde même régulièrement si certains d’entre eux n’ont pas essayé de poser des caméras ou autres dispositifs de surveillance dans ma chambre histoire de me mater quand je me déshabille le soir. C’est tous des pervers ici, je suis certaine que mêmes les filles ont des pensées pas nettes. Mais elles sont encore minoritaires quoique présentes, alors proportionnellement, elles sont moins perverse que les mecs, c’est tout c’est comme ça c’est les maths, ta gueule c’est magique.
Toujours est-il que son regard me fait pas craquer du tout – c’est à dire que le sexe, l’attirance tout ça c’est un peu à des années lumières de mes préoccupations actuelles – et que le mec est agaçant alors que ça fait même pas cinq minutes qu’il est dans ma chambre. Mais ça, malheureusement, j’y suis maintenant bien habituée.

« Non j’en ai entendu certains se lever, je suis sûre que y’a des mecs qui sont partants pour un p’tit PVP en arène avant le café, va voir dans la cuisine. » que je propose comme une mère qui veut se débarrasser de son gosse pot de colle pour prendre un peu de temps pour elle. « A ce propos t’as pas fait la vaisselle hier alors que c’était ton tour, j’ai du la faire à ta place. » fais-je remarquer, l’air de dire qu’il m’en doit une et que je veux bien que pour payer sa dette il arrête de m’emmerder.

Il est super heureux quand je remarque sa nouvelle coupe de cheveux ; et dire que j’essuie chaque jour des moqueries et des regards condescendants sur mon physique, lui je n’imagine même pas ce qu’il va prendre quand il va mettre le nez dehors. On peut trouver du boulot avec une tronche pareille, sérieusement ? Il est pas com’ cet abruti ? C’est pas genre MEGA IMPORTANT l’apparence dans ce domaine professionnel ? Non parce que moi je m’en fous, si je perce dans la musique je vais sur scène à poil si je veux mais lui...enfin il fait comme il veut, il va croire que je m’inquiète pour son avenir après et ça va le rendre encore plus emmerdant.

« Nan, nan, nan, ça ira merci, je les vois très bien d’ici. » En même temps t’as la gueule à vingt centimètres de moi ducon. « Va te laver les dents, tu pues de la gueule. Quoi, un bal ? C’est un event sur LoL ? Jsuis pas au courant tiens... » Je pianote sur mon portable et effectivement, j’suis pas au courant parce que ça n’a rien à voir, à moins que… « Ah ? Tu parles du monde réel ? Non mais t’as vu ma tronche ? J’ai la tête à aller à un bal ? Non mais n’importe quoi, pourquoi tu me demandes à moi, je suis sure que y’a des tonnes d’autres nanas qui veulent aller danser avec barbapapa. »

Mais pas moi ! J’ai un minimum de dignité, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce

Revenir en haut Aller en bas
UN SALAMECHE SAUVAGE APPARAÎT ♦ Carapuce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ™ :: Hall of records & Trash :: Archives & Corbeille :: Corbeille-