AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

Zero f*ck given[OUVERT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Zero f*ck given[OUVERT] Dim 14 Aoû - 22:12



La galère…

Je tournais nerveusement le volant en arrivant sur les lieux, hors de question de laisser la voiture au su et à la vue de n’importe qui, des fois que les représentants de telle ou telle fraternité auraient dans l’idée de saloper ma bagnole à coups de tags ou que sais-je encore. Je décidais de garer ma caisse dans les environs, mais certainement pas dans le parking, il sera toujours temps plus tard de s’inquiéter de la présence ou non d’un parking pour els profs plus tard, pour l’instant, il me fallait me présenter au plus vite.

Je sortais rapidement de l’habitacle du véhicule, jetant ma clope au loin et jetais un œil à mon look : une paire d’escarpins, une jupe à mi-genoux et un chemisier blanc, j’attrapais rapidement le haut de mon tailleur, je coinçais mes dossiers dans ma bouche, le temps de faire un rapide chignon au sommet de mon crâne. Soyons clairs : je me fiche pas mal de paraitre bien durant l’année, mais le premier jour c’est toujours le plus important, une fois engagé et le contrat signé on ne peux vous virer que pour faute grave, pour le reste : je peux m’habiller comme je l’entends et faire ce que je veux, il y a des syndicats pour me le permettre.

J’attrapais mes dossiers dans ma main et remarquait un peu de salive que je m’empressais d’essuyer contre ma jupe, tentant de paraitre un rien correcte, j’entamais mon ascension vers l’intérieur du campus et me dirigeait ainsi vers le bâtiment principal. J’essayais tant bien que mal de me diriger grâce aux renseignements de certains étudiants, mais j’eu vite la sensation que la plupart étaient foncedés. Après moultes recherches, je trouvais enfin le bâtiment administratif ou j’étais censés rencontrer mes nouveaux collègues et surtout mon futur patron.

Une fois le bureau en vue, je me dirigeais au milieu des étudiants d’un peu sur et précis, mes talons frappant le sol avec régularité…

KRISTINA PERRY | OUCH !

Ok je viens de me casser la figure et les étudiants se marrent, ça commence bien. Je me relevais, tentant vainement de faire croire que rien n’était arrivé, faisant un petit sourire gêné à une bande d’étudiants qui me regardaient en riant et continuais ainsi mon chemin pour enfin ouvrir la porte de ce qui semblait être la salle des profs...
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Allemagne
» Âge : 48
» Célébrité : Helena Bonham Carter
» Métier/Job : Professeur de théâtre
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
James C. ; Amant caché / réelle amitié. ▬



» Points d'assiduité : 65
» A Sacramento depuis : 05/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Zero f*ck given[OUVERT] Jeu 18 Aoû - 23:38


ZERO FUCK GIVEN

- Kristina Perry — Edwige Bürger -


Sujet libre

Après Août 2014, Août 2015... Voici donc Août 2016. Ma troisième rentrée en tant que professeur dans cette université. Et autant dire que pour cette troisième rentrée, j'ai décidé de mettre le paquet. J'arrive à vive allure sur le parking, en hurlant par ma fenêtre « ON SE BOUGE, BORDEL ! » aux étudiants qui zonent ici. Mais qu'est-ce qu'ils fichent ici, déjà ? Un parking est fait, par défaut, pour des voitures. Pas pour des piétons qui n'ont rien de mieux à faire que de stationner ici. Peu importe. Je me gare rapidement, laissant ma voiture à demi en biais, clairement sur deux places, et j'en descend en allumant une cigarette et en mettant mes lunettes de soleil sur mon nez.

Mon style actuel ne doit pas ressembler à grand chose ; disons que je n'avais pas prévu la rentrée... et que la plupart de mes vêtements attendent sagement dans le lave-linge que je daigne lancer le programme de nettoyage rapide. Du coup, une vieille robe à dentelles et froufrous me fait office de tenue de rentrée, accompagnée d'un collant résille et d'une paire de bottines noires. Quant à mes cheveux, je les ai vaguement attachés en un chignon bordélique duquel ressortent plusieurs mèches rebelles. Rien de très classe, mais franchement, pour un premier jour, ça fera amplement l'affaire. Je prend un sac, qui contient quelques dossiers et autres papiers, bloque ma cigarette entre mes lèvres et me dirige vers les bâtiments en saluant quelques uns de mes élèves de l'année dernière, quand j'en croise.

Je dois passer au secrétariat, et c'est en chantonnant, ma cigarette toujours à la main, que je me retrouve dans les couloirs... pile au moment où une jolie petite rousse, probablement dans la vingtaine, tombe lamentablement au milieu d'une foule d'étudiants hilares. Je lève les yeux au ciel, accélérant un peu le pas pour aller claquer une grosse gifle derrière le crâne d'un de mes étudiants, que j'ai reconnu et qui rit à gorge déployée. « Tu veux peut-être que je commence à te faire la misère dès le premier jour, ou ça ira ? Tu t'es jamais cassé la gueule de ton existence entière, peut-être ? Gamin, va. »

L'étudiant déglutit un peu, me regarde et grommelle un petit « Non, mais ça va, c'est bon... » qui me fait arquer un sourcil. « Un truc à dire, peut-être ? » Il soupire, mais fini par baisser le regard et par secouer la tête. Bien. Il ne m'en faut pas plus pour le laisser en plan, et pour aller vers la rouquine. Vraisemblablement nouvelle. Prof ou étudiante ? Je ne saurais pas vraiment le dire, mais je trottine pour arriver à sa hauteur. « Sacrée chute ! Tout va bien, rien de cassé ? » Je lui offre un léger sourire, tout en écrasant ma cigarette. « Edwige Bürger, professeur de théâtre. Si vous avez besoin de quelque chose, n'hésitez pas. » Franchement ? Non, je n'ai rien de mieux à faire, actuellement. Voir la secrétaire ne me tente pas, et je dois me taper la prise en charge des premières années, cette année. Définitivement, aider cette jolie rousse me semble un peu plus intéressant que tout ça.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Zero f*ck given[OUVERT] Ven 19 Aoû - 22:48





Ca commence vachement bien cette rentrée dis donc, j’entendais vaguement gueuler derrière moi tandis que je réalisais que je venais de chuter lamentablement et ce, malgré que je m'étais relevée et que je venais d’ouvrir la porte du secrétariat ou absolument personne ne se trouvait. Décidemment cette école n’avait pas volé sa réputation.

C’est à ce moment la que l’enseignante qui venait de gueuler sur un élève se dirigeait vers moi pour m’aider, elle se présenta comme prof de théâtre après m’avoir demandé si tout allait bien. C’est amusant tout de monde cette formulation "rien de cassé ?" y a-t-il vraiment déjà quelqu’un qui ce soit cassé quelque chose en chutant de cette manière ? Surement, sinon on aurait pas inventé cette formulation.

KRISTINA PERRY | Non ça va, vous tombez à pic..Quoi que la c’est plutôt moi…Ce sont ces fichus talons je n’ai pas l’habitude…

Je détaillais la femme qui m’avait relevée, prof de théâtre disait t’elle, elle avait l’air sympa, un style dans le genre "madame de St Fiacre", mais en moins sadique, du moins envers moi, parce que l’élève de tout à l’heure avait toujours l’air déboussolé par l’engueulade magistrale à laquelle il venait de faire face. Je frottais un peu mes vêtements.

KRISTINA PERRY | Je suis Kristina Perry, prof de journalisme, je n’ai pas la moindre fichue idée d’où il faut que je me dirige pour prendre mes fonctions.

Je détaillais les couloirs, c’était assez marrant de savoir qu’on m’avait envoyée ici parce qu’on ne croyait pas à ma méthode d’enseignement révolutionnaire..En même temps, je suis comme mes étudiants : une glandeuse, fêtarde à deux sous, incapable de réfléchir plus loin que mon nez..Et encore je m’envoie des fleurs. Au début ça me faisait chier d’être envoyée ici, mais à la vue de ce bâtiment, je me sens déjà chez moi, je suis déjà heureuse et j’y crois…Bon okay, ne nous emballons pas, tu peux mettre de la crème fraiche sur une déjection canine, ça reste du caca et à ce que l’on m’a décrit cette école est une gigantesque merde avec son coulis de merde, sur son lit de merde avec un peu d merde pour relever.

Cela dit c’est peut être ça qu’il me faut, soit je me la coule douce et je touche un salaire pour ne rien foutre de mes journée, soit je réussis à ramener certains étudiants dans le droit chemin, qui saura que j’ai échoué ? Personne qui saura que j’ai réussi ? Tout le monde…Ici du moins..Et ça me suffit. Pourquoi vouloir devenir prof à Arward ou Yale ? Ca doit être d’un chiant la bas. Dès le départ j’avais décidé de laisser à cette école le bénéfice du doute et si l’on excepte ma glissade au sol digne d’un morse sur sa banquise, je me sentais bien jusqu’ici.

KRISTINA PERRY | Ca fait longtemps que vous bossez ici ? Ca ne vous ennuie pas de me guider ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Zero f*ck given[OUVERT]

Revenir en haut Aller en bas
Zero f*ck given[OUVERT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !
» Un entrainement au sabre ( ouvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Corbeille-