AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

« A ghost from the past » Kieran&Autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: « A ghost from the past » Kieran&Autumn Ven 12 Aoû - 13:55

A ghost from the past
Autumn
feat.
Kieran


 

 



 

 

30 aout 2016. La rentrée a eu lieu il y a déjà plus de deux semaines. Autumn est en troisième année et préside la confrérie Free Minded qu’elle a intégré dès sa première année à l’université. La vie suit son cours, presque comme d’habitude. Presque, car depuis la rentrée, Autumn ne cesse d’apercevoir une silhouette et un visage qui lui sont étrangement familier… Hallucination ou réalité ? Les nerfs de la jeune femme sont mis à rude épreuve. Et ce n’est que le début…

Est-ce que je suis en train de devenir cinglée ? J’était à ça de m’arracher les cheveux. Comme si la vie normale n’était pas suffisamment compliquée, il fallait bien sur que mon subconscient vienne en rajouter une couche… Inspiration, expiration devant la vitrine de la cafétéria avant d’en sortir. Je m’appelle Autumn Grey, j’ai 25 ans et je ne suis pas folle. Pas encore… Mais je n’en suis pas loin, je dois bien l’avouer.

Depuis mon arrivée il y a presque 3 ans, Monroe s’était avéré être pour moi le début d’une nouvelle vie. Stable, équilibrée et focalisée sur un seul objectif : l’avenir de ma fille, Lyanna. Depuis sa naissance, elle était devenue ma raison de vivre et elle m’avait permis de me fixer de nouveaux objectifs, plus seins et équilibrés que ceux passés… Les voyages me faisaient toujours rêver, mais il était évident que ces rêves appartenaient maintenant au passé. Un passé clairement révolu. Une période qui avait pris fin lorsque Kieran – le père de Lyanna – nous avait abandonnées. Je pensais avoir tiré un trait sur cette vie passée, sur lui. Mais à l'évidence, mon subconscient me faisait bien comprendre que j’avais tord.

Quelque chose en moi ne tournait pas rond, comme si au fond de moi, je sentais que quelque chose clochait, sans que je ne puisse savoir quoi exactement. Mais je me sentais bizarre. Pressentiment peut-être ? Et les hallucinations que j’avais presque quotidiennement ne m’aidaient pas vraiment à dédramatiser… Je parle bien d’hallucinations parce qu’il est impossible que ce soit vrai. Partout, je le voyais partout : dans la foule des couloirs de l’université, à la cafétéria, dans les rues ou même à la bibliothèque. Kieran – ou en tout cas son image, son souvenir, son manque – me suivait partout. Mais bien sur, ce n’était qu’une farce de mon esprit qui devait surement trouver ça très drôle de voir mon rythme cardiaque s’accélérer et mes muscles se tétaniser à chaque fois qu’il m’imposait ces visions…

A chaque fois, j’essayais de reprendre le dessus sur ce que mes yeux me persuadaient qu’ils avaient vu. Respire Autumn, respire. Ca faisait maintenant plus de cinq longues minutes que j’étais prostrée devant la vitrine de la cafétéria du campus. Il était déjà tard et la nuit s’imposait petit à petit sur le campus et la belle Sacramento qui était devenu ma nouvelle maison. Une nouvelle fois, alors que j’allais quitter la cafétéria, café à la main, je l’avais vu. J’avais cru le voir. Mon corps s’était pétrifié et mon cœur avait eu un raté. Ma gorge s’était serrée encore plus fort qu’à l’accoutumée et j’avais eu besoin de temps pour reprendre mes esprits. Je n’étais pas loin d’aller prendre rendez-vous avec la Psy de l’Université.

Kieran me manquait terriblement. C’était une évidence. Mais ce n’était pas nouveau. Il me manquait depuis qu’il m’avait quitté. Et si la colère et la déception m’avaient quelque peu aidé à faire le deuil de notre relation, le manque lui était toujours présent. Je m’étais habitué à lui et je vivais avec. C’était comme ça.

Je parviens enfin à reprendre contenance, même si mon cœur continue de battre la chamade dans ma poitrine. Respire Autumn, respire. C’est devenu mon leitmotiv. Je pousse la porte de la cafétéria et malgré mes jambes flageolantes, je me mets en route pour regagner la Casa Free. Lyanna doit me réclamer et demander où je suis. Je presse le pas, ce qui n’aide absolument pas mon cœur à ralentir le rythme. Mes jambes ne me portent et n’avancent que par automatisme. J’ai l’impression de perdre totalement le contrôle et cette idée me donne envie de pleurer. Je prends de longues inspirations, tout en marchant d’un pas de moins en moins pressé, à mesure que les forces me quittent. La journée de cours a été épuisante et j’ai l’impression que je n’ai fait que ça, marcher. Alors mes jambes sont fatiguées et me le font maintenant savoir. Mon pas est lent, maintenant, à l’inverse de mon rythme cardiaque qui ne se calme pas. Allez Autumn, calme toi. Ca va aller, t’es pas cinglée. T’es juste fatiguée. Ouais, c’est ça… La rue est presque déserte à cette heure ci et un vent annonciateur de la fin de l’été vient caresser mes joues. Je frissonne, ne prêtant aucune attention aux pas pressés de la silhouette derrière moi, alors que je m’apprête à travers le parc du campus, lui aussi déserté à cette heure-ci.
© Gasmask



_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « A ghost from the past » Kieran&Autumn Lun 15 Aoû - 23:06

HRP:
 


Quelques jours de retard. Juste trois. Malgré tous les moyens employés, Kieran n’avait pas su arriver à temps pour la « rentrée ». En y repensant, il en souriait. Lui qui n’avait jamais aimé les études, lui qui avait 26ans et qui avait quitté les bancs de l’école depuis bien 8ans… Il allait à nouveau être enfermé dans une salle de classe. Il s’en sentait angoissé. Mais peut-être était-ce aussi à l’idée de retrouver Autumn après toutes ces années d’abandon ? Aucun moyen de deviner, son cerveau et sa boule au ventre ne voulaient rien avouer. En fait, ce ne fut qu’avec le temps qu’il put barrer le facteur « école ».

Plus d’une semaine s’était écoulée déjà et le brun s’était attendu au pire. Mais les cours dans ce cursus sportif étaient intéressants en fait. Ils offraient même toute la liberté à laquelle Kieran s’était senti privé durant sa scolarité. C’était une chose en moins à penser certes, mais certainement la moins oppressante. S’il se sentait à l’abri des regards durant ces cours, dès qu’il était temps de sortir sur le campus, le jeune homme n’était pas tranquille.
A la recherche d’Autumn, mais fuyant son regard, plus d’une fois il crut que leurs regards s’étaient croisés, avant qu’il n’enfourche sa capuche sur ses boucles, faisant aussitôt volteface. Il n’était pas prêt. Il avait épuisé toute sa jauge de courage sur le chemin parcouru jusqu’à Sacramento. Tout allait trop vite pour lui. Le regret était loin de le guetter car pour rien au monde il ne souhaiterait s’éloigner d’elle. Mais se rapprocher d’elle était une toute autre histoire. Il appréciait la distance actuelle. Elle était parfaite.

Devant cette proximité, Kieran semblait bien trop s’occuper de la présence d’Autumn. Tête en l’air qu’il était, cette journée fut exceptionnelle par rapport à son inattention prononcée. Il en avait même oublié sa sacoche au gymnase. C’est donc tard dans la soirée qu’il s’aventura dans l’enceinte de sa nouvelle école. Il crut bon de longer la cafeteria encore ouverte afin de profiter de sa lumière. Il crut bon de penser qu’il n’avait pas à se méfier de la présence d’Autumn sur le campus, avec son enfant, elle était certainement chez elle depuis longtemps après tout.

Il ne fallut que quelques minutes au Collins pour retrouver sa sacoche dans l’obscurité du gymnase, oubliée dans les gradins. Aussitôt reparti, il refit exactement le même chemin, laissant sa curiosité se balader à travers son regard. Et c’est à travers la vitrine de la cafeteria qu’il avait ignoré lors de son premier passage qu’il se figea sur un objet. Un simple objet : une sacoche sans propriétaire. Ainsi, il n’était pas le seul à perdre la tête en ce moment. Cette pensée aurait pu le faire sourire si sa mémoire ne ressortait pas de son inconscient l’image d’Autumn avec le même sac, ces jours-ci. Pris d’un doute, il entra dans la cafeteria et s’en empara. Il ne fallut qu’un rapide coup d’œil dans le porte-monnaie pour confirmer ses pensées. Une vieille photo de l’ancien couple chiffonnée, et plusieurs photos d’une enfant. Ne s’y attardant pas plus, Kieran quitta la cafeteria, là où n’était plus Autumn.

La trace de l’ancien couple qu’ils avaient formé, semblait lui avoir offert tout le courage nécessaire. L’adrénaline dont il avait besoin pour se lancer. Mais le coup fut bref, puisque cette sensation ne lui permit pas de deviner la position d’Autumn. Un soupir s’échappa de l’homme découragé. Figé, il reprit alors sa marche. L’espoir qui avait soudainement habité son cœur commençait à s’effriter.

Ce n’est qu’en marchant dans le parc du campus avec son habituel pas pressé que Kieran vit la seconde chance de la soirée s’offrir à lui. Loin devant. Autumn. Il reconnaitrait sa silhouette entre milles. Par ses courbes, par sa chevelure, par sa démarche qu’il adorait observer chaque matin quand elle quittait leur appartement à Los Angeles. Son pas s’accéléra, tout comme les battements de son cœur. La distance entre leurs deux corps se réduisait, tout comme l’intensité qu’il mettait dans sa voix pour l’interpeller.

« AUTUMN! » Un premier appel. Plus que quelques mètres les séparaient. « Autumn ! » Kieran se figea derrière la femme interpellée, à peine à quelques centimètres d’elle désormais. La sacoche n’existait plus dans la tête du brun, qui bouillonnait de l’intérieur, brûlé par autant de sentiments. Ses yeux s’impatientaient de voir à nouveau le visage de son ancienne bien-aimée, après autant de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « A ghost from the past » Kieran&Autumn Mar 16 Aoû - 10:12

Hors RP:
 
A ghost from the past
Autumn
feat.
Kieran


 

 



 

 

- 30 aout 2016 -

« I’ve been waiting on you for a long time, fueling up on heartaches and cheap wine. I ain't heard from you in 3 damn years so I put your picture away… And I wonder where you been… »

Derrière moi, les pas se sont accélérés, mais je ne m’en préoccupe pas. Je prends de longues et grandes inspirations pour que mon cœur se calme et ne bondisse pas hors de ma poitrine. Je suis au beau milieu du parc du campus, en endroit que je connais par cœur. Monroe, c’est pas bien grand comme campus. Le parc est plutôt joli habituellement, surtout à cette saison, mais plongé dans l’obscurité, il a plutôt des airs de décors de film d’horreur. Pourtant je n’ai pas peur. Monroe est un peu devenue ma maison. Je suis en confiance ici. Cette idée permet à mon cœur de se calmer un peu. Enfin, un répit.

- Autumn !

Je suis presque sûre d’avoir entendu quelqu’un prononcé mon prénom. Je fronce les sourcils mais je ne bronche pas. Surement une erreur. A moins que ce ne soit mon imagination qui me joue encore des tours… Mon rythme cardiaque s’était de nouveau accéléré et une boule s’était formée dans mon ventre. Derrière moi, les pas s’étaient rapprochés. Ils n’étaient plus qu’à quelques mètres de moi désormais.

- Autumn…

La voix a quelque chose de brisé. Je me fige et je sens que la silhouette n’est plus qu’à quelques centimètres de moi. Alors je me retourne, doucement. Comme si j’avais peur de voir qui pouvait bien être là, derrière moi. Et mes yeux, partant du sol, remonte le long de ce corps qui me semble étrangement familier. Trop familier. Et lointain à la fois. Mon regard continue de remonter et à mesure qu’il s’élève, je sens mon cœur s’accélérer encore dans ma poitrine et la boule dans mon ventre grossir et se durcir. Mon souffle s’arrête net lorsque mon regard atteint son visage. J’ai l’impression que je viens de me percuter un mur, lancé à 100km/h, en pleine figure. Je chancelle alors que les larmes me montent immédiatement aux yeux. Non, c’est pas possible… Kieran… Il se tient là, face à moi, cet air coupable dans le regard.  Le même regard qu’à Lyanna lorsqu’elle a fait une bêtise, pour éviter que je ne la gronde.

Je voudrais parler, mais les mots ne sortent pas de ma bouche. Je suis pétrifiée, comme si mon âme avait quitté mon corps et que je regardais cette scène depuis l’extérieur, sans pouvoir intervenir. Je voudrais parler, je voudrais hurler même. Lui crier dessus et même le frapper. Le chasser en lui disant qu’il n’a rien à foutre ici, que c’était il y a trois ans que j’avais besoin de lui. Pas maintenant. Plus maintenant. Mais au lieu de tout ça, voilà que je chancelle et que les larmes qui m’étaient montées aux yeux se mettent à rouler sur mes joues. Des cascades infinies d’eaux salées qui ruissellent sur mon visage sans que je ne puisse fermer les vannes. Je sanglote même maintenant et je m’effondre par terre, à même le sol. Je dois avoir l’air d’une idiote, c’est certain. Mes je ne peux pas me calmer. C’est trop. C’est trop pour moi, pour mon pauvre cerveau et mon cœur qui n’en peuvent plus d’être ainsi malmené depuis des semaines. Alors je lâche tout, je laisse couler ma détresse, ma peine et ma rage aussi. Tous ces sentiments ainsi mélangés me font mal. J’ai envie de hurler encore une fois, mais ce ne sont que des sons inintelligibles qui ne sortent de ma bouche.
©️ Gasmask



_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « A ghost from the past » Kieran&Autumn

Revenir en haut Aller en bas
« A ghost from the past » Kieran&Autumn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [M] Adam Levine ⊰ Ghost of the past
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» GHOST ISLAND
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Animation Ghost Stories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Corbeille-