AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

Help me ▬ Autumn & Chamya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crazy Admin
avatar
Féminin Grande-Bretagne
» Âge : 22
» Célébrité : Emma Watson
» Métier/Job : Présidente de la confrérie Party Hard
» Cursus : Artistique, spécialisation arts visuels.
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
James C. ; Petit-ami / Meilleur ami. ▬ Lauren C. ; Premier amour / Meilleure amie ▬ Nicholas C. ; Figure paternelle / Semi-rejet ▬ Mia T. ; Protégée de soirée ▬ Chalie D. ; Ex petite-amie / amitié complice ▬ Autumn G. ; Soutient pendant la grossesse / probable future amitié

» Points d'assiduité : 294
» A Sacramento depuis : 29/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Help me ▬ Autumn & Chamya Mer 10 Aoû - 14:08

Help me
Autumn & Chamya
Le 31 Août 2016 - 21h, Casa Free.


Comme presque tous les soirs, la House of Fun est plongée dans la fête. Une soirée de plus, encore, que j'ai même pris du temps à organiser. Sur le thème de Disney, pour faire plaisir à James. Mais très honnêtement, je n'ai absolument aucune envie de faire la fête. Aucune. Je n'en ai tellement pas envie que j'ai même fini par m'éclipser pour aller m'enfermer dans ma chambre, en essayant vainement de réviser mes cours. Mais mes cours ne sont clairement pas ma préoccupation première, je m'en rend compte alors que ma main vient caresser le bas de mon ventre. J'ai un petit être là, n'est-ce pas ? Un petit être qui n'existe même pas encore complètement, en réalité. Mais qui est là, pourtant. Qui est là, et qui va se développer, jusqu'à finir par donner un nouvel être humain. Je sais qu'il est encore trop tôt, physiquement, pour ressentir sa présence. Pourtant, je ne pense plus qu'à ça. Je ne pense plus qu'à cet être qui a décidé de se nicher là. Je laisse mes cours de côté, pour aller chercher le papier sur lequel sont couchés les résultats de ma prise de sang. Positif. Je relis ce mot en boucle, jusqu'au moment où la boule dans ma gorge devient trop grosse et explose. Je sens les larmes qui me coulent dessus avant même de réaliser que je suis en train de pleurer. Bordel. Je suis en train de pleurer sur « L'histoire de la vie » qui passe à plein volume dans le salon. C'est ridicule.

Et je pleure comme ça un bon moment, sans réussir à contrôler quoi que ce soit. La vérité, c'est que j'ai peur. Je n'ai jamais eu aussi peur de toute mon existence. Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas quoi penser. J'ai la sensation que mon cerveau a arrêté de fonctionner, et que je n'arrive même plus à réfléchir. Et pourtant, je reste obstinément convaincue que si je ne veux pas perdre James, il faut que j'ai ce bébé. Je me sens prise au piège... et machinalement, je prend un pochon de coke pour tracer une ligne sur un de mes livres en tremblant. J'ai réussi à ne pas me droguer pendant deux jours ; un véritable exploit. Et je suis sur le point de craquer. Je suis sur le point de craquer, alors que je sais qu'il y a ce petit amas de cellules qui se développe en moi. Je me déteste, putain. Je ne me suis jamais autant détesté qu'à cet instant très précis de ma vie. Et comme si la raison avait décidé de revenir d'un coup, je balance le livre et la ligne plus loin avant de me lever de mon lit. Sortir, marcher... C'est mieux. C'est beaucoup mieux. Et tant pis pour les tremblements, tant pis pour le manque. Tant pis pour les larmes qui continuent de couler. Tant pis. Je fourre mes résultats d'analyse dans ma poche, et le plus rapidement possible, je sors de la House of Fun, en essayant de ne pas me faire voir par qui que ce soit. Spécialement par James, que je repère rapidement et que j'évite comme s'il avait eu la peste. Et une fois dehors, je m'éloigne le plus possible de la villa. Je n'ai aucune idée de ce que je veux faire. Je n'ai même pas pris mon portable, comme une conne, et la perspective de retraverser la villa pour retourner dans ma chambre et aller le récupérer ne me séduit pas plus que ça. Alors je m'éloigne. Et je fuis. Jusqu'à me retrouver devant la Casa Free, agréablement silencieuse.

Sans même prendre le temps d'y réfléchir, je suis déjà sur le pas de la porte de la Casa Free. Toujours en train de pleurer. Et je sonne. Je n'ai aucune idée exacte de ce que je fais... Mais lorsqu'un membre de la confrérie vient ouvrir et me dévisage, je n'arrive juste qu'à sortir ; « Je... Je peux voir Autumn... ? S'il te plait... » Il hésite un peu, avant de me faire entrer, de me faire m'installer dans un canapé et de me proposer un truc à boire. Je me retrouve avec un verre de jus d'orange dans les mains, en fixant le sol, pendant qu'il part chercher Autumn. Et je n'ai toujours aucune putain d'idée de ce que je fous là. Ou juste une vague idée, car lorsque la brune apparaît devant moi, je lâche un sanglot incontrôlé avant de sortir le papier du laboratoire de ma poche et de le lui tendre. « Aide-moi... » Autumn n'est même pas une de mes amies. Mais Autumn est mère. Et je sais qu'Autumn est également ce genre de personne à qui on peut faire aveuglement confiance. Et j'ai besoin de pouvoir faire confiance à quelqu'un.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Mer 10 Aoû - 14:59

“ Autumn & Chamya ♦ Help me, please... „
Tous les soirs, c’était à peu près la même routine : je rentrais à la Casa Free, je remerciais la personne qui avait accepté de me garder Lyanna pendant que j’étais allée en cours et je commençais mon deuxième job à plein temps, celui de maman. Lyanna avait deux ans et demi. Elle gambadait déjà partout dans la maison et commençait même à devenir très loquace.

Ces moments passés avec elle étaient précieux. Si bien que j’avais demandé à ce que l’on ne me dérange jamais, lorsque j’étais avec Lyanna, et en particulier le soir. Free Minded était ma confrérie, j’en étais la présidente depuis le début de l’année, bien que j’en sois membre depuis ma première année à l’Université Monroe. Les membres sont ma famille et je leur accorde toute ma confiance. Lyanna a donc une bonne quinzaine de tontons et de tatas qui veillent sur elle et la protègent. C’est une petite fille comblée qui ne comprends pas encore très bien ce qu’est exactement une famille. Pour elle, le mot « papa » n’existe pas. Elle ne l’a jamais prononcé, ni même entendu.

Je baisse les yeux vers son joli visage, endormi dans mes bras et une larme m’échappe. Elle a le sourire de Kieran, c’est indéniable. Et ça m’agace un peu, de retrouver quelque chose de lui chez elle. Il ne mérite pas d’avoir quoi que ce soit en commun avec ma Lyanna. La tristesse fait place à de la colère. Les années ont passé mais mes plaies de mon cœur n’ont pas encore cicatrisées. Je le déteste toujours de nous avoir lâché, toutes les deux, comme ça. Alors, j’essaie de chasser ces pensées de ma tête et je porte Lyanna jusqu’à son petit lit. Elle n’arrive qu’à s’endormir comme ça, en étant dans mes bras. Et ça devient de plus en plus difficile pour moi de tenir le coup ; c’est qu’elle est grande pour son âge, ma princesse. Et elle pèse comme un âne mort, quand elle dort. Je la dépose dans son lit avec le plus de délicatesse possible, compte tenu que les muscles de mes bras sont presque tétanisés. Un bisous sur son front que je dégage d’une mèche de cheveux noirs bouclés – comme son père, une nouvelle fois – et je la laisse dormir.

Il est un peu plus de vingt et une heure et ma nuit est loin d’être terminée : je dois encore me doucher, réviser mes cours, et m’occuper un peu des affaires de la confrérie. Autant dire que la nuit allait être courte. Je soupire. A pas de velours, je quitte la chambre en fermant la porte avec précaution. La porte à peine fermée, j’entends des pas pressés monter l’escalier. C’est Sean. Il est en première année et vient tout juste d’intégrer la confrérie. Il a l’air passablement gênée et confus : il sait que le moment du coucher est l’un des plus importants pour moi. En quelque mots, il m’explique la situation : Chamya Miller, présidente des Party Hard est dans le salon, en pleurs. Elle demande à me voir.

Passée la surprise, je descends les marches de l’escalier en bois grinçant de la Casa Free, quelque peu incrédule. Et c’est vrai : Chamya est bien là, assise dans le canapé. Des traces de mascara témoignent de ses pleurs récents. Elle a encore les joues humides et lorsqu’elle me voit, elle laisse échapper un sanglot désespéré. Chamya et moi ne sommes pas amies. Nous suivons le même cursus mais nous ne nous sommes jamais vraiment parlé. Il faut dire que de prime abord, nous n’avons pas grand-chose en commun : Chamya est présidente des Party Hard, c’est une fêtarde invétérée. Moi la fête, je n’aime pas vraiment ça. Je n’ai jamais touché à la drogue – ok, un joint ça ne compte pas vraiment – et ici, nos soirées sont bien plus calmes et réfléchies. Mais la voir ainsi, totalement misérable et démunie me brise le cœur. Je sens les larmes me monter aux yeux. Je suis très émotive et empathique alors je fais un gros effort afin de ne pas craquer. Pas déjà. Pas avant de comprendre ce qu’il se passe. Chamya sort un papier froissé de sa poche et me le tend.

- Aide-moi, lâche-t-elle dans un nouveau sanglot.

Je m’approche doucement et attrape le papier qu’elle me tend. Il est froissé et mouillé à certains endroits, surement à cause de ses larmes. Il ne me faut pas longtemps avant de comprendre de quoi il s’agissait : des analyses médicales. Chamya était enceinte, c’était écrit noir sur blanc. Je lui adressais un regard d’incompréhension : du peu que je connaissais d’elle, je savais qu’elle était lesbienne. Et encore maintenant, je suis pratiquement sûre que faire des bébés, ça ne fonctionne pas comme ça… Je m’installe près d’elle dans le canapé, et je ne peux m’empêcher de la prendre dans mes bras pour la consoler.

- Ca va aller, dis-je simplement.

Un silence s’installe pendant lequel elle pleure. J’attends. Je la laisse évacuer son chagrin et son désespoir. Ca ne sert à rien de l’accabler de questions pour le moment. Il faut d’abord qu’elle se calme. Alors j’attends patiemment, tout en la serrant dans mes bras, qu’elle se calme et soit prête à me parler.
©clever love.

_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Grande-Bretagne
» Âge : 22
» Célébrité : Emma Watson
» Métier/Job : Présidente de la confrérie Party Hard
» Cursus : Artistique, spécialisation arts visuels.
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
James C. ; Petit-ami / Meilleur ami. ▬ Lauren C. ; Premier amour / Meilleure amie ▬ Nicholas C. ; Figure paternelle / Semi-rejet ▬ Mia T. ; Protégée de soirée ▬ Chalie D. ; Ex petite-amie / amitié complice ▬ Autumn G. ; Soutient pendant la grossesse / probable future amitié

» Points d'assiduité : 294
» A Sacramento depuis : 29/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Mer 10 Aoû - 16:19

Help me
Autumn & Chamya
Le 31 Août 2016 - 21h, Casa Free.


« Ça va aller. » Je me retrouve à pleurer pathétiquement dans les bras de la Présidente des Free Minded, sans réussir à contenir ce flot de peine, de peur, d'appréhension, d'incompréhension et d'impuissance qui est en train de me submerger. Je me trouve ridicule, d'autant plus que je ne connais Autumn que brièvement, parce que nous sommes dans la même promotion et que je la croise presque tous les jours. Mais nous n'avons jamais réellement discuté ensemble. Je sais juste qu'elle a une petite fille, qui ne doit pas avoir plus de trois ans, et que c'est une bonne mère, d'après ce qui se dit sur le campus. Mais si je suis là, c'est pour une bonne raison, non ? En tout cas, je reste dans ses bras un moment, sans réussir à parler. Je pleure, simplement. Je me retiens de pleurer comme ça depuis que j'ai couché avec James ; je crois que je commence juste à atteindre mes propres limites et que je ne parviens plus à faire semblant. Mais bien sûr, c'est au milieu de la Casa Free que je me sens obligée de craquer... je suis vraiment pathétique.

Mes larmes finissent par se tarir, après plusieurs très longues minutes à pleurer dans les bras de cette inconnue que je connais depuis un bon moment pourtant. Et quand je sens que j'arrive à stabiliser mon envie de fondre en larmes, je m'éloigne un peu d'elle en reniflant et je détourne le regard. « Je... Je sais pas pourquoi je suis venue te voir... » Je déglutis, et reprend mon verre pour le finir d'un trait. « Je suis fatiguée. J'ai pas touché à une seule drogue depuis deux jours, je dors plus, j'ai du mal à manger, j'ai l'impression que je vais crever... C'est le manque, ça, je le sais. Et... Et... Et je m'inflige ça parce que... Enfin, t'as lu le résultat. Je... Pardon. T'en as sûrement rien à foutre, en plus. On se parle jamais... Je sais pas bien ce que je pensais faire en venant te voir... Je t'ai juste dérangée pour rien, je suis désolée. » Ma gorge se resserre à nouveau, mais je me retiens de pleurer. À la place, je pose mon verre et je me frotte le visage. « J'crois que je me suis juste dit que si j'en parlais à quelqu'un qui pouvait comprendre à quel point je flippe, ça irait mieux. Mais je sais même pas si t'as flippé, quand t'as su que tu étais enceinte... J'te connais même pas réellement... Je suis désolée... »

Je n'ose même pas la regarder. Parce que je sais que je dois juste avoir l'air misérable, là. Et que je déteste me montrer aussi faible devant les gens. Heureusement, il n'y a personne d'autre que nous, dans ce salon, les autres se sont éclipsés en voyant la scène. C'est déjà ça. Et puis, je sais que ce ne sont pas les Free Minded qui risquent d'aller raconter partout que je suis venue pleurer comme une merde au milieu de leur villa... C'est déjà ça, j'imagine.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Mer 10 Aoû - 17:51

“ Autumn & Chamya ♦ Help me, please... „
Les minutes passent et Chamya se vide de ses larmes sur mon épaule. Serrer une quasi inconnue dans mes bras ne me dérange pas. Elle pleure et sens que peut être, ça lui fait un peu de bien. Alors j’attends, je la serre doucement contre moi. Jusqu’à ce que ses larmes arrêtent de ruisseler. Elle retrouve une respiration normale et s’écarte finalement de moi. Ses yeux se baissent vers le sol. Elle fuit mon regard, c’est évident. Je n’essaie pas de la forcer à me regarder.

- Je... Je sais pas pourquoi je suis venue te voir...

J’attends encore. Je ne suis pas forcément une grande bavarde. Je suis plutôt du genre à écouter. Elle prend une gorgée de jus d’orange.

- Je suis fatiguée. J'ai pas touché à une seule drogue depuis deux jours, je dors plus, j'ai du mal à manger, j'ai l'impression que je vais crever... C'est le manque, ça, je le sais.

Tout le monde sur le campus connaissait Chamya, au moins de réputation. Il ne fallait pas être un géni pour comprendre que dans la House of Fun, il n’y avait pas que de l’alcool pendant les fêtes. Mais jamais je ne me serai attendue à ce qu’elle m’avoue tout ça, comme ça.

- Et... Et... Et je m'inflige ça parce que... Enfin, t'as lu le résultat. Je... Pardon. T'en as sûrement rien à foutre, en plus. On se parle jamais... Je sais pas bien ce que je pensais faire en venant te voir... Je t'ai juste dérangée pour rien, je suis désolée.

- Tu as bien fait de venir, dis-je en lui souriant doucement avec compassion.

- J'crois que je me suis juste dit que si j'en parlais à quelqu'un qui pouvait comprendre à quel point je flippe, ça irait mieux. Mais je sais même pas si t'as flippé, quand t'as su que tu étais enceinte... J'te connais même pas réellement... Je suis désolée...

- T’as pas a être désolée, Chamya. Ne t’en fait pas, c’est normal de flipper. J’ai flippé aussi quand j’ai appris que j’étais enceinte...

Je marque une pause, le temps de lui adresser un sourire rassurant qui veut dire « ne t’en fais pas, ça va aller ». La Casa Free est plongée dans un silence absolu désormais. Les autres membres se sont faits discrets et ont certainement dû regagner leurs chambres respectives. Demain, il faudra que je pense à faire un point avec eux sur ce qui aurait pu être entendu : hors de question de quoi que ce soit ne sorte de cette maison. La pauvre Chamya était suffisamment dévastée sans avoir besoin que tout le campus ne soit au courant.

- Est-ce que le père est au courant ?

La question du père était inévitable. Autant crever l’abcès dès maintenant. Chamya est lesbienne. C’est un fait connu de tous. Mais avec tout l’alcool et les drogues présents lors des soirées organisées par les Party Hard, je dois bien avouer que je n’étais pas plus surprise que ça. J’imaginais déjà le scénario « classique » d’une orgie sous acide qui aurait dérapé. J’étais pourtant si loin de la vérité…
©clever love.

_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Grande-Bretagne
» Âge : 22
» Célébrité : Emma Watson
» Métier/Job : Présidente de la confrérie Party Hard
» Cursus : Artistique, spécialisation arts visuels.
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
James C. ; Petit-ami / Meilleur ami. ▬ Lauren C. ; Premier amour / Meilleure amie ▬ Nicholas C. ; Figure paternelle / Semi-rejet ▬ Mia T. ; Protégée de soirée ▬ Chalie D. ; Ex petite-amie / amitié complice ▬ Autumn G. ; Soutient pendant la grossesse / probable future amitié

» Points d'assiduité : 294
» A Sacramento depuis : 29/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Mer 10 Aoû - 18:34

Help me
Autumn & Chamya
Le 31 Août 2016 - 21h, Casa Free.


« Tu as bien fait de venir » C'est déjà une bonne chose, j'imagine. Même si je ne comprend toujours pas ce que je fous là. Et en même temps... En même temps, je commence à me dire que venir ici était une bonne idée. Je veux dire, je suis en face d'Autumn Grey, la présidente d'une confrérie de hippies idéalistes... Forcément que c'était une bonne idée, si j'admets que j'ai surtout besoin d'être écoutée. Je n'arrive toujours pas à la regarder, mais au moins, je parle. Et ça me permet de comprendre pourquoi je suis venue la voir, elle, au passage. D'une certaine façon, je viens d'admettre à la fois que je suis en train de flipper, et que j'ai besoin de quelqu'un qui pourrait comprendre... ou qui pourrait me rassurer. Probablement un peu des deux à la fois. « T’as pas a être désolée, Chamya. Ne t’en fait pas, c’est normal de flipper. J’ai flippé aussi quand j’ai appris que j’étais enceinte... » Je relève le regard sur elle, avant de me mordiller la lèvre. Elle me sourit, et je lui adresse un léger sourire en retour, avant d'essayer d'essuyer les traces de mascara qui doivent couler sur mes joues. « Je peux... Je peux te faire confiance, hein... ? » que je lui demande. Je connais déjà la réponse, mais j'ai besoin qu'elle me la donne de vive voix. J'ai besoin que quelqu'un me dise que je peux avoir confiance en lui. Et une fois que j'ai cette confirmation, je déglutis tout en me détendant légèrement, néanmoins.

« Est-ce que le père est au courant ? » Forcément, cette question est inévitable, et je déglutis de nouveau en cherchant mon paquet de cigarettes et me levant pour aller me mettre à une fenêtre que j'ouvre avant d'allumer ma clope. Puis, je secoue la tête. Je tire une taffe, je la recrache, et je soupire. J'imagine que c'est maintenant, que je dois lui expliquer les choses. J'imagine que la façon dont cette grossesse a bien pu arriver doit lui paraître un peu obscure ; quasiment tout le monde ici sait que je suis lesbienne. « C'est James, le père, avant que t'imagines un gang bang sous D dans la House of Fun. Ce genre de trucs, ça doit arriver, mais c'est pas mon délire. J'aime les femmes, et si possible une seule à la fois, c'est déjà assez de boulot. » Je soupire à nouveau, le temps de reprendre un peu contenance, de recommencer à faire semblant d'être forte. Mais mes tremblements, autant dans mes gestes que dans ma voix me trahissent bien comme il faut. « C'est... On sort ensemble, James et moi. Enfin... C'est... Ah, putain. Bon, je vais t'expliquer. Parce que je veux vraiment pas que tu crois que je suis tombée enceinte n'importe comment. J'ai des défauts, mais je suis pas une salope. » Là, ça, au moins, c'est dit. Je tire de nouveau sur ma cigarette, plusieurs fois de suite, me laissant le temps de la finir avant d'écraser correctement le mégot dans un des cendriers à la fenêtre. Et je reviens m'asseoir à côté d'elle, en me mordillant la lèvre.

« Je suis lesbienne, qu'on soit claires. Mais je suis amoureuse de James, depuis genre, notre première année. Je sais pas trop comment c'est possible, mais c'est possible, et c'est arrivé. Bref. Donc, jusqu'à cette année, au tout début de l'année, même avant qu'on revienne sur le campus, James et moi, on a fait semblant d'être juste potes. Genre, le coup des meilleurs amis, tout ça, c'était plus simple pour tout le monde. Sauf que bon, au bout d'un moment, quand t'aime quelqu'un, tu peux plus faire semblant, et on a fini par arrêter de faire les cons et par s'avouer qu'on était amoureux l'un de l'autre. Et ouais, je sais, ça fait comédie romantique ridicule, dis comme ça... mais c'est comme ça. Bref. J'ai rencontré les parents de James, pas trop longtemps après ça, sans James. Son père est passionné d'art, je vais souvent voir des expo, on s'est rencontrés comme ça, par hasard du coup, mais j'ai tilté quand j'ai appris qu'il s'appelait John Carroll et que sa femme s'appelait Esther Carroll, mais on s'en fout de ce détail là, un peu. Bref. Les parents de James, c'est le genre gros richous, avec la mère qui dirige tout et qui laisse pas le choix à son fils sur quoi que ce soit. Et c'est précisément à ce moment là que c'est parti en couilles. Parce qu'en gros, Esther m'a dit qu'à la fin de ses études, elle comptait marier James à une meuf qui serait capable de lui donner un héritier, tu commences à capter le genre de la famille ? Et... J'ai demandé à Esther si cette meuf, ça pouvait être moi, si j'arrivais à tomber enceinte de James. Je crois que j'y croyais pas trop, mais je me disais qu'au moins, j'aurais essayé, et du coup, Esther m'a dit que oui, elle m'a fait rencontrer des médecins pour savoir à quel moment c'était le mieux pour moi et ma fertilité de faire la connerie monumentale de coucher avec James, et c'est arrivé il n'y a pas très longtemps, je suis enceinte de deux semaines. Eeet... Voilà. En gros... J'ai couché avec un mec, et j'ai délibérément choisi le moment où j'avais le plus de chance de tomber en cloque... pour... pour pouvoir être certaine que personne m'éloignerait de James... genre... jamais... Mais... Mais je suis pas sûre d'avoir eu l'idée du siècle pour le coup... Je veux dire... » Je déglutis, en détournant de nouveau le regard et en jouant avec mes doigts. « Je suis une merde, moi, et James est un putain de camé psychopathe qui déteste les gosses... Je suis pas comme toi, parfaite et tout, genre faite pour être mère, quoi... Et maintenant que y'a... Enfin, que je suis enceinte et que c'est certain... Je... Je flippe, quoi. »  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Mer 10 Aoû - 19:18

“ Autumn & Chamya ♦ Help me, please... „
Elle essuie les longues coulées floues de son mascara que ses larmes ont fait dégorger. Elle me sourit en retour et relève le regard vers moi.

- Je peux... Je peux te faire confiance, hein... ?

- Bien sur, je suis passé par là moi aussi. Enfin, surement pas de la même manière, mais je pense pouvoir comprendre ce que tu ressens. Tu n’as rien à craindre de moi, c’est promis…

Elle prend une profonde inspiration et se lève. Elle va ouvrir l’une des fenêtres du salon et allume une cigarette. Malgré moi, j’ai un petit mouvement de recul. La cigarette, je n’aime pas vraiment ça. Je ne vais pas prétendre que je n’ai jamais fumé. Ce serait faux. Mais avec Lyanna dans la maison, j’avais réussi à obtenir de tout le monde que toute substance fumable soit bannie de l’intérieur de la maison. La terrasse à l’arrière de la maison avait d’ailleurs été réaménagée dans ce but. Mais Chamya ne faisait pas partie de la confrérie. Je pouvais déjà la féliciter d’avoir pensé à ouvrir la fenêtre. Il ne fallait pas trop en demander non plus…

- C'est James, le père, avant que t'imagines un gang bang sous D dans la House of Fun. Ce genre de trucs, ça doit arriver, mais c'est pas mon délire. J'aime les femmes, et si possible une seule à la fois, c'est déjà assez de boulot.

Je restais perplexe devant ses révélations. James ? Je le connaissais de vue, et du peu que je savais à son propos, il ne me paraissait pas être le mec le plus équilibré du campus… Mais bon, j’étais bien placée pour savoir qu’on ne choisissait pas de qui ont tombait amoureux. Ca arrivait, c’est tout.

- C'est... On sort ensemble, James et moi. Enfin... C'est... Ah, putain. Bon, je vais t'expliquer. Parce que je veux vraiment pas que tu crois que je suis tombée enceinte n'importe comment. J'ai des défauts, mais je suis pas une salope.

Un haussement de sourcil du trahir mon étonnement. J’avais un peu de mal à comprendre la situation. Tout ce qu’elle me racontait me paraissait extrêmement dysfonctionnel. Mais je n’étais pas là pour juger. Elle était venue me demander mon aide, je n’allais pas lui répondre par des jugements. Je vais l’aider de mon mieux, c’est certain.

Toujours installé sur le canapé, à bonne distance de Chamya et de sa cigarette, je l’écoutais me raconter son histoire. Tout ne me paraissait pas logique, nous n’avions à l’évidence pas la même façon de penser ni le même caractère, mais au moins je pouvais comprendre comment elle en était arrivée là. L’amour. C’était vraiment un sal fléau en fait. Ca nous pousse à faire n’importe quelle connerie… Chamya en était l’exemple parfait.

- Je comprends, fis-je simplement lorsqu’elle eut terminé de me raconter.

Je marquais une pause et décidais finalement de me lever pour venir m’installer à la fenêtre, près d’elle. Sa cigarette était bientôt terminée, je devrais pouvoir survivre…

- Donc ce bébé, tu le veux ? demandais-je avec douceur. Tu veux le garder ? Si c’est ce que tu veux tu y arriveras, continuais-je avec conviction. Personne ne nait maman. On le devient, c’est tout. A condition de le vouloir. Si tu veux ce bébé, tu seras une bonne mère, j’en suis persuadée.

Je marquais une nouvelle pause, et j’attrapais sa main qu’elle tortillait nerveusement.

- Et si tu veux, je t’aiderai du mieux que je peux. Tu sais, lorsque je suis tombée enceinte, je n’ai eu personne pour m’aider… Toi tu n’es pas seule. Je sais qu’on n’est pas amie, tu l’as dit. Mais on peut le devenir, ou en tout cas essayer, si tu veux.

©clever love.

_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Grande-Bretagne
» Âge : 22
» Célébrité : Emma Watson
» Métier/Job : Présidente de la confrérie Party Hard
» Cursus : Artistique, spécialisation arts visuels.
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
James C. ; Petit-ami / Meilleur ami. ▬ Lauren C. ; Premier amour / Meilleure amie ▬ Nicholas C. ; Figure paternelle / Semi-rejet ▬ Mia T. ; Protégée de soirée ▬ Chalie D. ; Ex petite-amie / amitié complice ▬ Autumn G. ; Soutient pendant la grossesse / probable future amitié

» Points d'assiduité : 294
» A Sacramento depuis : 29/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Jeu 18 Aoû - 15:40

Help me
Autumn & Chamya
Le 31 Août 2016 - 21h, Casa Free.


C'est presque drôle, cette situation. Je crois que c'est mon inconscient, qui m'a fait venir jusqu'ici. Que c'est mon inconscient qui m'a dit que de venir voir Autumn pouvait être une bonne chose. Et sa confirmation, lorsque je lui demande si je peux lui faire confiance me paraît bien trop sincère pour être calculée. De toute façon, quel intérêt aurait-elle à me la mettre à l'envers dans cette situation ? Ce n'est peut-être pas mon amie, mais je sais qu'elle n'est pas comme ça. Je sais que c'est quelqu'un de bien. Je suis presque certaine d'avoir fait quelque chose de bien en venant la voir. Je voudrais lui dire merci, quand elle me dit que je n'ai rien à craindre d'elle, mais je n'arrive qu'à acquiescer et à me lever pour aller fumer une cigarette. Je ne capte même pas que ça la dérange, et je me lance dans le récit de toute cette histoire. Et plus je parle, plus je me trouve conne.

J'ai l'impression de ne pas avoir de cerveau, d'être juste stupide. Sérieusement... Plus je m'écoute parler, et plus je me rend compte de l'absurdité de ma situation. Je ne sais pas ce qu'Autumn va en penser ; j'ai peur de son jugement, je crois. Mais je continue de parler, et je lui explique tout, de A à Z. « Je comprends. » Le son de sa voix me fait déglutir, et je me force à sourire. Je la regarde venir près de moi, sans bouger. « Donc ce bébé, tu le veux ? » Je déglutis de nouveau, sans rien répondre. Je ne sais pas quoi répondre. « Personne ne nait maman. On le devient, c’est tout. A condition de le vouloir. Si tu veux ce bébé, tu seras une bonne mère, j’en suis persuadée. » Dit comme ça, ça a l'air si simple. « Ou... Oui, mais moi... Moi je suis une junkie... » Je baisse les yeux. Je fais si souvent semblant d'être sûre de moi que de baisser ma garde devant quelqu'un me tue presque.

Elle attrape ma main, et je déglutis une nouvelle fois, en gardant mon regard soigneusement planté dans le sol. « Et si tu veux, je t’aiderai du mieux que je peux. Tu sais, lorsque je suis tombée enceinte, je n’ai eu personne pour m’aider… Toi tu n’es pas seule. Je sais qu’on n’est pas amie, tu l’as dit. Mais on peut le devenir, ou en tout cas essayer, si tu veux. » Elle est tellement gentille que ma gorge se serre. Et j'acquiesce, simplement, en serrant un peu sa main dans la mienne. « Mais je veux pas... Je veux pas te déranger... » Ma voix n'a rien de la voix assurée que j'ai d'ordinaire. Je ne suis plus dans mon rôle de Présidente de confrérie, de fêtarde et de fille trop sociable. Là, dans ce salon, je suis simplement la vraie Chamya Miller. La fragile. Celle qui n'a jamais vraiment été forte.

« C'est... Cette grossesse, c'est peut-être ma seule chance d'être maman un jour... Je veux dire... Je veux pas passer par des inséminations artificielles... et c'est hors de questions que je couche de nouveau avec un homme, que ce soit James ou un autre... et... Et je veux le garder, le bébé... Je veux dire... Mon but, c'était de tomber enceinte dans toute cette histoire... Mais... C'est... ça me fait peur. Je réalise à peine... J'ai même pas encore pris les rendez-vous qu'il faut... Je me sens... paumée. » Je lâche un tout petit rire fatigué et pathétique. « Je suis conne. » C'est une affirmation. Les masques tombent, et si je veux qu'Autumn m'aide, je dois la laisser avoir accès à la vraie personne que je suis. « Je suis pas quelqu'un de fort, Autumn. Ce que tu vois, en cours, c'est pas vraiment moi, c'est... c'est juste ce que je veux être aux yeux des gens. La vraie moi, elle est juste flippée de louper sa vie, et elle se déteste. » Je relève à peine le regard sur elle. « Comment tu fais, toi, avec ta fille ? Pour t'en occuper, gérer tes études, et gérer une confrérie ? »  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Dim 2 Oct - 15:54

“ Autumn & Chamya ♦ Help me, please... „
Chamya est pleine de doute. Ca se voit, ç se ressent. Il faudrait être aveugle pour ne pas s’en rendre compte. L’espace d’un instant, je revois une Autumn plus jeune. Je me revois, tremblante de peur, ne sachant quelle décision prendre, alors qu’au creux de mon ventre battait déjà le petit cœur de ma Lyanna.

- Ou... Oui, mais moi... Moi je suis une junkie... fit-elle en baissant les yeux.

Et ce n’est alors plus seulement de la peur que je lis en elle, mais de la honte. Ma man vient chercher la sienne tandis que je lui délivre de nouvelles paroles réconfortantes, lui promettant de l’aider de mon mieux.

- Mais je veux pas... Je veux pas te déranger...

- Tu ne me déranges pas, puisque je te le propose.

Je lui adresse un sourire sincère, tandis que mon cœur se serre. La situation est compliquée. J’ai du mal à imaginer ce qu’elle peut bien ressentir. Une grossesse est bien la dernière chose quelle avait bien pu s’imaginer vivre.

- C'est... Cette grossesse, c'est peut-être ma seule chance d'être maman un jour... Je veux dire... Je veux pas passer par des inséminations artificielles... et c'est hors de questions que je couche de nouveau avec un homme, que ce soit James ou un autre... et... Et je veux le garder, le bébé... Je veux dire... Mon but, c'était de tomber enceinte dans toute cette histoire... Mais... C'est... ça me fait peur. Je réalise à peine... J'ai même pas encore pris les rendez-vous qu'il faut... Je me sens... paumée.

Sa voix semble démontrer qu’elle a retrouvé un semblant de détermination. C’est bien. C’est ce qu’il lui faut. Si elle st déterminée à ce que tout se passe bien, alors ça ira, c’est certain.

- Je suis conne. Je suis pas quelqu'un de fort, Autumn. Ce que tu vois, en cours, c'est pas vraiment moi, c'est... c'est juste ce que je veux être aux yeux des gens. La vraie moi, elle est juste flippée de louper sa vie, et elle se déteste.

- On porte tous des masques, Chamya. Mais tu n’as pas à garder le tien pour le moment. Tu as le droit de craquer, tu as le droit de pleurer ou même de tout casser si tu en as envie et besoin. Personne ici ne te jugera, et surement pas moi. Tu n’as pas à être forte pour les autres. (Je prends une nouvelle fois sa main et je viens la déposer sur son bas ventre.) Si tu l’es, c’est pour ton bébé. Et pour personne d’autre.

- Comment tu fais, toi, avec ta fille ? Pour t'en occuper, gérer tes études, et gérer une confrérie ?

Je ne peux m’empêcher de sourire.

- Je suis loin d’être parfaite tu sais. Je fais un peu au jour le jour, sans me poser de question. Mais la confrérie, c’est ce qui m’aide aussi. On est presque une famille, alors on s’aide. Et ils m’aident énormément. Bien plus que je n’aurais pu l’imaginer, c’est certain. Ce sera pareil pour toi. Tu as ta confrérie, ta famille. Tu n’es pas seule. Tu le découvriras bien assez tôt, j’en suis sûre.

©clever love.

_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Grande-Bretagne
» Âge : 22
» Célébrité : Emma Watson
» Métier/Job : Présidente de la confrérie Party Hard
» Cursus : Artistique, spécialisation arts visuels.
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
James C. ; Petit-ami / Meilleur ami. ▬ Lauren C. ; Premier amour / Meilleure amie ▬ Nicholas C. ; Figure paternelle / Semi-rejet ▬ Mia T. ; Protégée de soirée ▬ Chalie D. ; Ex petite-amie / amitié complice ▬ Autumn G. ; Soutient pendant la grossesse / probable future amitié

» Points d'assiduité : 294
» A Sacramento depuis : 29/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Dim 2 Oct - 16:16

J'ignore complètement comment fait Autumn pour avoir cet effet apaisant. Mais elle me rassure. Peut-être parce qu'elle reste parfaitement calme et qu'elle ordonne ses idées. Peut-être aussi parce que ce n'est pas du jugement que je discerne dans ses mots, mais simplement une envie d'aider. Je ne lâche pas sa main, en tout cas. Je m'y accroche comme si ce contact était actuellement ce qui me permettait de ne pas me noyer. Je déglutis un peu quand elle me dit que je n'ai pas besoin de faire semblant, ici. Que je peux craquer. Et surtout que la seule personne pour laquelle je dois être forte est mon bébé. Elle me fait poser ma main sur mon bas-ventre, et je reste perdue quelques secondes avant de la déplier pour coller ma paume à mon ventre. Je crois qu'elle a raison. Après tout, j'ai toujours vu ma mère être forte pour moi... Je ne peux pas m'empêcher de lui demander comment elle fait, elle. J'ai déjà croisé la petite Lyanna ; elle apparaît si joyeuse et équilibrée. Et Autumn est une étudiante que j'ai tendance à qualifier de tellement sérieuse... Sans compter que je connais les responsabilités qui incombent aux Présidents de confrérie.

« Je suis loin d’être parfaite tu sais. Je fais un peu au jour le jour, sans me poser de question. Mais la confrérie, c’est ce qui m’aide aussi. On est presque une famille, alors on s’aide. Et ils m’aident énormément. Bien plus que je n’aurais pu l’imaginer, c’est certain. Ce sera pareil pour toi. Tu as ta confrérie, ta famille. Tu n’es pas seule. Tu le découvriras bien assez tôt, j’en suis sûre. » Je souris un peu. Ce simple étirement de lèvres me fait du bien, d'ailleurs. Je l'aurais cru être quelqu'un d'hyper organisée, qui prépare absolument tout à l'avance... Et finalement, je suis plus organisée qu'elle, à déterminer au moins deux semaines à l'avance toutes les soirées et les tâches ménagères de la confrérie, et à régler les détails de la vie en communauté pour que chacun puisse s'y retrouver sans avoir à trop se poser de questions. « Nous n'avons pas le même genre de confrérie. Même si je pense que tu as raison sur le fait qu'ils m'aideront. Finalement, que ce soit les hippies ou les fêtards, une confrérie reste une confrérie. Et je fais confiance à la mienne. » Je souris un peu plus sincèrement. J'ai l'impression de me sentir un peu plus paisible. Même si je crève encore de trouille, au fond. « Autumn... Est-ce que je peux dormir ici, ce soir ? Je suis... J'ai envie de consommer, beaucoup trop. Et si je retourne dans ma villa, je sais que je vais pas réussir à me retenir. Et je veux pas ça... Le problème des Party Hard, c'est que la drogue se trouve un peu partout... »
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice Adulée
avatar
Féminin Etats-Unis
» Âge : 25
» Célébrité : Emilia Clarke
» Métier/Job : Co-présidente des Free Minded
» Cursus : Artistique, spécialité Arts Visuels
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
KieranEx, père de Lyanna. LyannaMa fille,ma vie. BarbaraSoutien et meilleure-amie, marraine de coeur de Lyanna. ChamyaProtégée. AyannaBabysitter de Lyanna.

» Points d'assiduité : 91
» A Sacramento depuis : 09/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Dim 2 Oct - 20:57

“ Autumn & Chamya ♦ Help me, please... „


Je sens Chamya plus rassurée. Ou en tous cas, un peu moins inquiète. Dans son état, et surtout dans les premiers mois, l’état psychologique est très important.

- Autumn... Est-ce que je peux dormir ici, ce soir ? Je suis... J'ai envie de consommer, beaucoup trop. Et si je retourne dans ma villa, je sais que je vais pas réussir à me retenir. Et je veux pas ça... Le problème des Party Hard, c'est que la drogue se trouve un peu partout...

- Je comprends, répondis-je avec douceur. Tu peux rester ici. Toutes les chambres sont occupées, mais j’ai un grand lit dans lequel tu es la bienvenue si tu veux.

J’ai pris l’habitude de dormir seule. Depuis des années maintenant. La dernière fois que j’ai dormi avec quelqu’un, c’était Kieran. Depuis, je me suis appliquée à faire en sorte que ça n’arrive plus. Mais Chamya est dans une situation compliquée. J’aurais aimé que quelqu’un soit là pour me tenir compagnie, même au creux de mon lit, lorsque je me suis retrouvée seule à attendre Lyanna. Alors pour elle je ferai une exception.

Je la guide alors jusqu’au premier étage de la Casa Free. La chambre est au bout du couloir et c’est l’une des plus grandes dont dispose la maison. Lyanna y a son espace, et moi le mien, simplement séparés par deux paravent, pour recréer un semblant d’intimité. J’allume la lumière de la lampe de chevet, afin de ne pas réveiller la petite qui dort paisiblement.

- Voilà, fais comme chez toi, dis-je en chuchotant pour ne pas réveiller ma fille.

Je me dirige vers ma penderie et en sort une chemise de nuit que je dépose sur le lit pour Chamya. Je lui adresse un petit sourire avant de me diriger vers le lit de Lyanna. Elle dort comme une masse, la bouche entre ouverte et ses paupières frémissent légèrement. Je crois bien qu’elle rêve. Je lui passe une main délicate sur la joue avant de me pencher pour embrasser son front. Je ne suis rien sans toi, tu sais. Je remonte sur son petit corps la couverture et retourne vers le lit où je rejoins Chamya, qui y est déjà installée. Je retire simplement la chemise que je porte et mon jean et enfile à la place ma propre chemise de nuit, pliée sous mon oreiller. Assise sur le rebord du lit, je noue mes cheveux en une natte grossière avant de m’allonger à côté de Chamya. C’est étrange que d’avoir quelqu’un dans son lit pour s’endormir.

- Bonne nuit Chamya, fais-je en chuchotant de nouveau. A demain.

J’éteins la lumière et pose ma tête sur mon oreiller. Demain sera un autre jour, et les choses s’arrangeront, j’en suis persuadées.

©clever love.

_________________


Lyanna ♦️ Sais-tu que ma vie a changé à la seconde où j'ai su que tu étais dans mon ventre ? Je t'ai aimé dès lors plus que ma propre vie. Peu importe ce qui pourra advenir, tu es et resteras toujours ma priorité. Ma vie, c'est toi. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Grande-Bretagne
» Âge : 22
» Célébrité : Emma Watson
» Métier/Job : Présidente de la confrérie Party Hard
» Cursus : Artistique, spécialisation arts visuels.
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :
James C. ; Petit-ami / Meilleur ami. ▬ Lauren C. ; Premier amour / Meilleure amie ▬ Nicholas C. ; Figure paternelle / Semi-rejet ▬ Mia T. ; Protégée de soirée ▬ Chalie D. ; Ex petite-amie / amitié complice ▬ Autumn G. ; Soutient pendant la grossesse / probable future amitié

» Points d'assiduité : 294
» A Sacramento depuis : 29/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya Dim 2 Oct - 21:10

Je suis heureuse d'être venue ici. Je crois que c'était précisément ce dont j'avais besoin, finalement. Trouver un peu de tranquillité, sans être tentée par des choses que je sais plus mauvaises encore pour moi que d'habitude. Intérieurement, je me promets d'acheter un petit jouet pour la petite, demain. Ce n'est pas grand chose, mais j'ai le sentiment que c'est ce qui ferait le plus plaisir à Autumn, en guise de remerciements. Elle m'emmène dans sa chambre, et je comprend assez vite vu comment l'espace est délimité qu'elle n'y dort pas seule. Alors je me fais la plus discrète possible, pour ne pas réveiller la petite fille qui ronflote légèrement de l'autre côté des paravents. Autumn me sort une chemise de nuit, que je passe très rapidement avant de m'installer dans le lit, en essayant d'y trouver mes marques, tandis que je vois mon étrange et improbable partenaire d'un soir aller s'assurer que sa fille va bien.

Lorsqu'elle revient vers le lit, je ne peux pas vraiment m'empêcher de lui sourire sincèrement. Je lui tourne le dos, par réflexe, comme je le fais quand je dors avec des inconnus, et ferme les yeux en tremblant un peu à cause du manque. « Bonne nuit Autumn. Merci. » Je murmure le plus bas possible, avant de me recroqueviller un peu sur moi-même en essayant de respirer doucement pour faire passer l'état de manque. Il me faut un long moment pour m'endormir, mais je fini par y arriver, une main calée sous mon bas-ventre par réflexe. C'est juste une nouvelle page de ma vie qui est en train de s'écrire, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Help me ▬ Autumn & Chamya

Revenir en haut Aller en bas
Help me ▬ Autumn & Chamya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation de Autumn Sky Corner [Validée]
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
» Naevia Bell ~ ft. Autumn Reeser [Terminée]
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» An evening in autumn [PV Hayden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Archives-