AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

Show me what you can do with a ball | Joran T.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Non Playable Character
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 63
» Célébrité : xxx
» Métier/Job : Doyen de Monroe U.
» Points d'assiduité : 110
» A Sacramento depuis : 16/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Show me what you can do with a ball | Joran T. Mer 20 Juil - 19:37


Un heure trente du matin. C'était l'heure qui avait été choisie par les présidents de la confrérie Run Fast pour convoquer leurs nouvelles recrues. Chez les Run Fast, pas question de kidnapper les bizuts dans leurs chambres. Non, ces méthodes de barbares étaient réservées aux Party Hard. Ici, on prônait le respect de chacun et la cohésion d'équipe avant tout. Les présidents avaient donc envoyé un SMS à chacun de leurs futurs bizuts :


Groupe Bizutés
Debout tout le monde ! RDV dans 15 minutes au Temple of Sweat. Considérez ça comme votre première épreuve.
Les SMS envoyés, les deux Présidents attendirent patiemment l'arrivée de leurs bizuts devant l'entrée de la villa qui hébergeait la confrérie. Les premiers étudiants ne tardèrent pas à arriver, certains avaient même gardé leur pyjama ou étaient en sous-vêtements, n'ayant surement pas eu le temps de s'habiller, de peur d'arriver en retard. L'un des présidents regarda sa montre. Tic tac. Il ne reste plus que deux minutes et seuls la moitié des élèves invités étaient arrivés. Les présidents échangèrent un regarde complice ; c'était pareil chaque année. Beaucoup étaient découragés par l'heure tardive ou trop fatigués pour tenter le défis. Tant pis pour eux. Ca prouvait qu'ils n'étaient pas à la hauteur.

Plus que quelques secondes avant la fin du temps imparti. Les derniers étudiants arrivèrent précipités et passablement essoufflés, devant la villa. Un cou de sifflet strident retenti. C'était terminé pour les retardataires, ils étaient d'office éliminés, sans possibilité de négociation.

- Bien, commença l'un des présidents. Vous avez réussi la première épreuve de votre intégration. Félicitations à tous !

La plupart des étudiants de première années laissèrent éclater leur joie, se félicitant mutuellement.

- Oh mais ne vous réjouissez pas trop vite, poursuivit l'autre. Votre nuit ne fait que commencer… Suivez-nous.

Les présidents menèrent les étudiants à l'arrière de l'imposante villa. Le jardin - c'est ce que ça semblait être en tout cas - était plongé dans le noir le plus total.

- Bienvenue à votre nuit d'intégration !

A ces mots, des projecteurs énormes s'allumèrent, éblouissant les étudiants. Il leur fallu bien plusieurs secondes avant de pouvoir retrouver l'usage de leur yeux. Le "jardin" était en fait un immense terrain de sports sur lequel étaient présents des cages de handball et des paniers de basket. Et d'un côté, avaient été installé des bancs de musculations avec barre et poids. Quelques tapis étaient également disponibles mais à l'évidence, il n'y en aurait pas assez pour tout le monde.

- Voici votre épreuve de ce soir : tout d'abord, on vous réserve un petit échauffement. Au programme, séries d'abdos, pompes et développé-coucher. Dix séries. De quinze répétitions. Soit 150 abdos, 150 pompes et 150 développés-coucher. Ceux qui n'iront pas au bout seront éliminés.

A ces mots, certains étudiants firent la moue : à presque deux heures du matin, et sans avoir dormi, il ne serait pas aisé de réaliser les exercices demandés.

- Mais ce n'est que l'échauffement, poursuivit l'autre président. Ensuite, on enchaîne avec un match de hand' d'une durée de 20 minutes, sans temps-morts. On vous jugera sur votre esprit d'équipe et sur vos capacités physiques, bien sûr. Pour la constitution des équipes, c'est nous qui choisissons. A la fin du match, ceux qui nous auront convaincu que l'esprit d'équipe est une de leur grande qualité pourront continuer, tandis que les autres pourront rentrer chez eux continuer leur nuit.

- Et enfin, on vous achèvera avec le basket , continua le premier d'un air narquois. En un contre un, vous devrez marquer un panier. Le premier qui marque intègre la confrérie, l'autre est éliminé. C'est pas plus compliqué. Des questions ?

Pour toute réponse, les présidents obtinrent un silence de plomb. Quelques étudiants décidèrent de partir avant même le début de l'épreuve, l'estimant irréalisable. Les président sourirent et un nouveau coup de sifflet retentit .

- Allez, c'est parti ! Go !!!


_________________

Venez donner votre avis sur le forum & nous aider
à le promouvoir sur PRD & GoldHeart ! ♥

&
Revenir en haut Aller en bas
Monroe U is my place
avatar
Masculin Norvège
» Âge : 22
» Célébrité : Ken Bek
» Métier/Job : /
» Cursus : Communication
» Grade : Etudiant(e) en 1ère année
» Relations :
prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici.
x x x
titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez.

» Points d'assiduité : 100
» A Sacramento depuis : 03/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Show me what you can do with a ball | Joran T. Mer 20 Juil - 22:02

Show me what you can do with a ball  


RP d'intégration






La petite sonnerie, accompagnée par un ou deux coups de vibreur, retentit sur la petite commode qui se trouvait juste à côté du lit. Jøran émergea du brouillard. Quel était le crétin qui s'amusait à lui envoyer des messages à une heure pareille ? Attrapant son portable, le jeune homme ferma un oeil, éblouit par la lumière soudaine de l'écran. Le numéro était inconnu. Mais le message était clair : "Debout tout le monde ! RDV dans 15 minutes au Temple of Sweat. Considérez ça comme votre première épreuve."

- L'épreuve...? marmonna le Norvégien, quelle épreuve...?

Et soudain, vint l'illumination. Jøran ouvrit grands les yeux.

- Nom de d...! s'exclama t-il en rabattant vivement sa couette.

Il alluma aussitôt la lumière. C'était l'épreuve d'intégration pour faire partie de la confrérie des Run Fast ! Quinze minutes ? C'était chaud, mais pas impossible ! Le campus n'était pas bien grand, ce n'était pas comme s'il allait devoir faire des kilomètres pour rejoindre la villa. Jøran s'empressa de se jeter dans son fauteuil et de revêtir ce qu'il avait à portée de main. Il préparait toujours tout à ses côtés pour le lendemain pour ne pas perdre de temps. Il enfila très vite un t-shirt et un short. De toute façon, il faisait une chaleur à faire fondre la banquise, même la nuit, il sera à l'aise. Quittant sa chambre, il poussa son bolide à fond, le sourire aux lèvres :

- Allez hop ! lança t-il au passage.

Le rouquin faisait rouler son fauteuil le plus vite possible en espérant ne pas se tromper de chemin car il ne s'était jamais vraiment approché des villas du campus. Finalement, il aperçu un petit rassemblement devant l'une d'elle. C'était là ! Le Norvégien s'y pressa comme un citron et arriva au milieu des autres. Peu de temps après vint un coup de sifflet strident.

- Bien, fit l'un des présidents de la fraternité, vous avez réussi la première épreuve de votre intégration. Félicitations à tous !

Les élèves présents étaient déjà ravi d'entendre ça et l'exprimaient haut et fort au côté de Jøran qui leva le regard sur eux avant de parler pour lui même, la motivation entendue dans le ton de sa voix :

- Eh bien, j'espère qu'ils ont prévu mieux pour les suivantes.

- Oh mais ne vous réjouissez pas trop vite, poursuivit l'autre. Votre nuit ne fait que commencer… Suivez-nous.

Docilement, tous suivirent jusqu'à un endroit noir derrière la villa. On y voyait comme à travers une pelle.

- Bienvenue à votre nuit d'intégration !

Aussitôt, des projecteurs s'allumèrent, éclairant un immense terrain de sport où but de hand, panier de basket et autres accessoires étaient visible. Jøran ouvrit grand les yeux après que ceux ci se soient adapté à la nouvelle luminosité présente. Il étira un sourire en contemplant ce qui se trouvait devant lui :

- Le paradis, commenta t-il.

- Voici votre épreuve de ce soir : tout d'abord, on vous réserve un petit échauffement. Au programme, séries d'abdos, pompes et développé-coucher. Dix séries. De cinquante répétitions. Ceux qui n'iront pas au bout seront éliminés.

Jøran leva à nouveau son regard sur les petites mines des candidats devant l'effort à faire.

- Attendez, leur dit-il, rien de tel pour bien se réveiller !

Le président poursuivit son explication, mentionnant un match de handball avant de conclure avec des paniers de basket décisif. C'était la première fois que Jøran allait devoir affronter une équipe autrement que pour le simple plaisir, une équipe de personne qu'il ne connaissait pas et qui tenaient bien sur leur jambe. C'était le moment pour lui, la chance même, de se démarquer pour de bon ! Le rouquin étira un sourire confiant. Il était prêt à relever ce défi !

Mais bon, pour l'instant, c'était l'échauffement. Et le rouquin allait s'en donner à coeur joie. Ce qui était au programme était son programme chaque jour. Une simple formalité. Juste assez pour réveiller ses pauvres biscotto tirés trop tôt du lit. Pour commencer, les abdos. Jøran glissa ainsi hors de son fauteuil, dans l'herbe, pour s'y allonger et entamer le boulot. Sitôt après, il roula sur le ventre pour débuter les pompes et espérait qu'on allait pas lui tenir rigueur de n'avoir qu'un torse à soulever et non pas tout le corps. Hélas, il n'avait aucun moyen de prendre les appuies normaux pour faire des pompes. Après avoir fait ses séries de pompes, le jeune homme souffla un peu et remonta péniblement sur son bolide avant de se diriger vers un banc d'haltères de libre. Près du banc, le Norvégien prit appuie sur les accoudoirs de son fauteuil pour en sortir et se hisser sur le banc de muscu. Il allongea manuellement ses jambes dessus et se coucha finalement pour commencer les séries de développés couché. Il n'eut aucun mal à finir. C'était dans ses cordes. Remontant sur son fauteuil, il rejoignit les autres pour la suite.

Les deux équipes pour le match de hand étaient désignées. Chacune se détacha dans son côté du terrain. La balle fut lancée. Les étudiants se ruèrent dessus comme des loups affamés. Suivant avec attention les passes de la balle, Jøran cherchait toujours à prendre de l'avance sur le terrain, se rapprochant du but de l'adversaire. Il fit signe à son camarade possédant la balle pour qu'il lui fasse la passe et aussitôt fait, le rouquin roula en avant pour la réceptionner avant de faire rapidement pivoté son fauteuil d'une main et d'expédier la balle de l'autre vers le but adverse. La technique ne marcha pas cependant car un adversaire arrêta le tir et prit son chemin vers le but à l'autre bout du terrain. Suivant toujours la balle, le rouquin décida de retenter l'expérience. Durant 20 minutes, la balle faisait des aller retour, une fois tombant dans un but, une fois dans l'autre, l'un d'eux ayant été décoché par le Norvégien qui suivait toujours le ballon de près, bloquant ses adversaires, les collant à la peau, faisant même preuve de tactique avec son équipe en leur conseillant telle passe à tel membre. Un autre but pour son équipe fut marqué par une impressionnante passe de Jøran vers un camarade qui se tenait non loin du but adverse et pu ainsi tirer aussitôt après avoir eut le ballon en main. Tous les adversaires ayant sous estimer l'handicapé s'en mordaient à présent les doigts et ceux qui complexaient un peu de l'avoir dans l'équipe en étaient désormais ravi.

Tous s’arrêtèrent lorsque le coup de sifflet stoppa le match. Tous les étudiants étaient en sueur, et pour beaucoup bien essoufflés. Jøran se contenta de s'éponger un peu le front avant que les présidents ne mettent en place le duel au panier de basket. C'était l'épreuve décisive ! Les duos étaient désignés et ce fut au tour de Jøran et de son adversaire de se mettre en piste. Se faisant face à face, le président lança la balle entre eux. L'adversaire de Jøran bondit aussitôt pour récupéré la balle, chose que le rouquin ne pouvait pas faire. Poussant son fauteuil à fond, Jøran parvint à récupéré la balle en passant à côté de son adversaire, dégageant une main furtive sur le côté. Il dribbla de celle-ci et fit pivoter rapidement son fauteuil de l'autre avant que l'autre garçon ne tente de reprendre la balle. Ce dernier contourna le fauteuil, mais comme s'il s'en amusait, le sourire au lèvre et l'oeil espiègle, Jøran passa la balle à l'autre main, tourna à nouveau le fauteuil en avançant, et ainsi de suite jusqu'à être assez proche du panier pour envoyer le coup final. Le Norvégien parvint à lancer la balle suffisamment fort pour passer au dessus de l'autre étudiant qui n'avait de cesse de chercher à la récupérer tout en étant dérouté de la rapidité du rouquin. Quand la balle fut lancée, l'adversaire se pressa autour du panier pour espérer la rattraper si elle venait à échouer. Hélàs pour lui, la balle ricocha légèrement sur le panneau mais glissa bel et bien dans le panier. Fin du duel. Devant la moue de déception de l'autre joueur, Jøran s'approcha de lui et tendit une main amicale.

- C'était pas trop mal pour un valide ! lança t-il sur le ton de l'humour.

L'autre garçon, bon perdant, lui étira un sourire en répondant à sa poignet de main. Par la suite, Jøran accompagna les autres vainqueurs du duel auprès des présidents, attendant le verdict sur l'ensemble des épreuves.




Code by Joy

_________________


Un sportif n'abandonne qu'une fois : le jour de son trépas !
Revenir en haut Aller en bas
Show me what you can do with a ball | Joran T.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Archives-