AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

Première prise de contact ▬ ft. Joran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crazy Admin
avatar
Féminin Allemagne
» Âge : 48
» Célébrité : Helena Bonham Carter
» Métier/Job : Professeur de théâtre
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
James C. ; Amant caché / réelle amitié. ▬



» Points d'assiduité : 65
» A Sacramento depuis : 05/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Première prise de contact ▬ ft. Joran Mer 6 Juil - 20:32

Première prise de contact

Joran & Alice


Août 2016 - 9h15
Le dossier que j'ai sous les yeux m'arrache un léger sourire triste. Être privé de ses jambes, si jeune... J'ai de la peine, pour ce jeune homme, qui perd certainement les plus années de son existence. Bien sûr, être paraplégique n'est pas une fin en soi, mais à 22 ans, j'imagine qu'avoir des jambes est important. Je relis une dernière fois le dossier, me demandant au passage comment se prononce le prénom de cet élève de première année. Je vois dans son dossier qu'il est né à Oslo. C'est en Norvège, ça, n'est-ce pas ? Ou... en Suisse, peut-être ? Je lâche un soupire ; je m'épuise, parfois. Réellement. Mon regard glisse sur la montre qui se trouve sur mon poignet ; 9h10, j'ai rendez-vous avec cet élève à 9h15, il ne devrait donc plus tarder. En l'attendant, je m'amuse à ranger quelques papiers qui traînent.

Enfin, je vérifie qu'un fauteuil puisse accéder facilement à la salle où je reçois les élèves, tout en enlevant les quelques obstacles qui pourraient lui barrer la route. Et l'heure du rendez-vous fini par arriver. Je réajuste ma blouse, attache mes cheveux en queue de cheval et fini par me lever en entendant du bruit dans la salle d'attente, pour y aller et sourire au jeune homme en fauteuil qui se trouve devant moi. « Pile à l'heure, dis donc. Les élèves ponctuels sont rares, par ici. » Je lui fais signe d'entrer dans mon bureau, qui n'attend plus que lui de toute façon, et retourne m'asseoir à ma place en finissant de ranger quelques dossiers qui traînent encore par ici, laissant le sien devant moi.

« Je suis Alice Neil, c'est moi qui vais m'occuper de vous cette année pour vos visites obligatoires. Ce ne sera pas grand chose, simplement des entretiens une fois à deux fois par mois et une petite auscultation de routine, pour vérifier que tout va bien pour vous et pour pouvoir agir rapidement au cas où il y aurait des complications par rapport à votre paraplégie. » Je lui adresse un léger sourire sincère, avant de me mordiller la lèvre. « Et euhm... Bien entendu, si vous avez besoin pour quelque raison que ce soit de venir me voir entre ces rendez-vous, vous pourrez tout à fait. Même si ce n'est que pour discuter. » Je me mordille la lèvre à nouveau, petit tic nerveux, avant de rire légèrement. J'ai toujours trouvé les premières prises de contact avec les élèves qui ont besoin d'un suivi particulier assez... particulières, justement. D'autant que je ne sais jamais vraiment à quoi je dois m'attendre...

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Monroe U is my place
avatar
Masculin Norvège
» Âge : 22
» Célébrité : Ken Bek
» Métier/Job : /
» Cursus : Communication
» Grade : Etudiant(e) en 1ère année
» Relations :
prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici.
x x x
titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez.

» Points d'assiduité : 100
» A Sacramento depuis : 03/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Mer 6 Juil - 21:25

Première prise de contact


Alice






7h30. Jøran fit taire l'alarme de son réveil. Il aurait pu profiter encore un peu du lit mais le fait étant qu'il avait un rendez-vous ce matin qu'il ne devait pas manquer. Et il aimait bien être à l'heure aux rendez-vous. A vrai dire, il aurait néanmoins aimé s'en passer. Les visites médicales étaient ennuyeuses et inutile selon lui. Il ne voyait pas l'intérêt d'être suivit de la sorte s'il était en parfaite santé. Et son état pétait effectivement la forme mais bon, puisqu'il n'avait pas vraiment le choix, il devait se résigner à rencontrer pour la première fois l'infirmière de cette université. Il ne l'avait jamais vu et ne savait rien sur elle, mais probablement était-elle comme toutes les infirmières qu'il avait eu l'occasion de voir dans sa vie et elles étaient assez nombreuses mine de rien !

Jøran s'étira, s'habilla et se glissa dans son fauteuil, direction les douches. Après quoi il s'empressa d'accéder à la case cafétéria pour le petit déj. Il avait un bon appétit avec toute l'énergie qu'il dépensait quotidiennement et ne prenait pas un seul gramme, sauf en muscle à la limite. Durant tout ce temps, il avait surveillé l'heure qui avançait et s'approchait du rendez-vous désigné. Rien que d'y penser, Jøran en était déjà blasé. Enfin, il fallait bien débuter l'année d'une certaine façon. La sienne était de loin la moins commune. Ses premiers instants à l'infirmerie.

9h15 et il était à l'heure ! Heureusement qu'il s'était bien informé sur l'emplacement de l'infirmerie avant. Le Norvégien débarqua dans une salle d'attente vide mais sitôt arriver, la porte qui donnait accès à l'infirmerie s'ouvrit pour laisser place à une femme en blouse et aux cheveux attachés en queue de cheval qui étira un sourire à la vue du jeune homme.

« Pile à l'heure, dis donc. Les élèves ponctuels sont rares, par ici. »

- Avec moi ça deviendra vite une habitude, répondit aussitôt l'étudiant avec le sourire avant de pousser les roues de son fauteuil pour pénétrer dans la salle.

Il ne prit pas vraiment le temps de regarder l'intérieur en long, en large et en travers, se doutant bien à quoi cela pouvait ressembler. Ce n'était qu'une infirmerie après tout. Jøran s'avança jusque au bureau de la jeune femme qui s'installa en face de lui. Il garda le silence, jugeant que c'était à elle de commencer. De toute façon, peu de présentation de sa part était utile, à en juger par ce dossier là qui devait être le sien, l'infirmière devait déjà tout savoir de lui.

« Je suis Alice Neil, c'est moi qui vais m'occuper de vous cette année pour vos visites obligatoires. Ce ne sera pas grand chose, simplement des entretiens une fois à deux fois par mois et une petite auscultation de routine, pour vérifier que tout va bien pour vous et pour pouvoir agir rapidement au cas où il y aurait des complications par rapport à votre paraplégie. »

- Une à deux fois par mois ? s'étonna le jeune homme, je ne pensais pas que ça serait autant !

Mais avait-il vraiment le choix ? Non, pas vraiment hélas.

« Et euhm... Bien entendu, si vous avez besoin pour quelque raison que ce soit de venir me voir entre ces rendez-vous, vous pourrez tout à fait. Même si ce n'est que pour discuter. »

- Oh je vous rassure tout de suite m'dame Neil, je ne suis pas du genre à venir déranger les gens pour rien.

Il y avait de fortes chances déjà pour qu'il n'ai rien à dire durant les rendez-vous obligatoire. C'est amusant mais le jeune homme avait l'impression que la femme devant lui n'était pas tout à fait à l'aise. Cela se voyait notamment à sa façon de se mordiller la lèvre. Pourtant, c'était elle qui était du bon côté du bureau ! Jøran émit un sourire en supposant que ce détail était à cause de cet entretien.



Code by Joy

_________________


Un sportif n'abandonne qu'une fois : le jour de son trépas !
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Allemagne
» Âge : 48
» Célébrité : Helena Bonham Carter
» Métier/Job : Professeur de théâtre
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
James C. ; Amant caché / réelle amitié. ▬



» Points d'assiduité : 65
» A Sacramento depuis : 05/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Mer 6 Juil - 23:59

Première prise de contact

Joran & Alice


Août 2016 - 9h15
Je souris à sa petite remarque. Tant mieux. J'aime bien les gens ponctuels, je trouve ça beaucoup plus agréable que de devoir attendre mes rendez-vous, comme c'est souvent le cas ici. Même si je n'en veux jamais vraiment aux étudiants qui me font poiroter, je suis toujours un peu peinée de devoir décaler tout ce que j'ai de prévu à cause de leurs retards. Mais peu importe. Ce n'est pas le cas de Joran, qui est agréablement ponctuel. Le rendez-vous s'annonce sympathique. Je crois. J'espère. Pitié. Je suis fatiguée, je n'ai pas envie de commencer l'année avec quelqu'un qui rendrait ce moment pénible pour lui, comme pour moi. Nous entrons dans le bureau, je m'installe. J'ai même pris la peine de libérer une place devant mon bureau pour lui et son fauteuil.

Puis, je fini par prendre la parole, pour me présenter et présenter brièvement la raison de sa présence dans mon bureau. Il s'étonne de la régularité de nos rendez-vous, et j'essaie de le rassurer d'un sourire sincère. « Nous espacerons, au besoin. C'est ce que le médecin conseille, mais je trouve ça excessif, moi aussi. » J'ajoute que, naturellement, il peut également venir me voir s'il a besoin de quoi que ce soit, discuter y compris, et je ris légèrement à ce qu'il répond. « Vous ne me dérangerez pas, c'est mon métier, vous savez ? Je suis là pour les étudiants. » Je ne sais pas si ce sont mes mots ou mon attitude qui le font sourire, mais je suis contente de voir ses lèvres s'étirer.

Je jette un dernier coup d’œil au dossier, très rapidement, surtout pour les détails médicaux, avant de décider de le ranger dans un tiroir pour reposer mon regard sur lui. « Commençons par le commencement ; je n'ai aucune idée de la façon dont je dois prononcer votre prénom et votre nom. » Je ris un peu face à ma propre maladresse, avant d'avoir un sourire amusé qui se fige sur mes lèvres. « Et ensuite... Oslo, c'est en Norvège, ou en Suisse ? » Oui, bon, quitte à passer pour une imbécile, autant y aller à fond. Et puis, cette question me tourne dans la tête. Je suis presque sûre que c'est en Norvège, mais un doute subsiste.

« Et maintenant... J'imagine que vous avez dû voir tout un tas de médecins et d'infirmiers dans votre vie. Je ne suis pas là pour vous ennuyer, j'aimerais vraiment que ce soit clair. Si vous ne voulez pas parler pendant un rendez-vous, on ne parlera pas. Si vous en avez besoin, je vous écouterai. Et si vous préférez discuter avec mes collègues, vous êtes libre de le faire. On m'a confié votre dossier parce que je suis formée aussi aux milieux hospitaliers, et que votre handicap en relève plus que du milieu scolaire. Mais si vous n'êtes pas à l'aise avec moi, vous pourrez très bien être rediriger vers mon collègue. J'aimerai bien rendre ces rendez-vous aussi agréables que possible, pour tout le monde. » Je suis sincère, et ça doit certainement s'entendre. « Est-ce que vous pouvez vous présenter, peut-être ? Je me suis arrêté à la partie médicale de votre dossier, je préfère faire connaissance avec une personne plutôt qu'avec du papier. A vrai dire, tout ce que je connais de vous, c'est votre nom, votre date et lieu de naissance, et les raisons pour lesquelles vous êtes aujourd'hui en fauteuil roulant. Mais j'imagine que vous ne vous limitez clairement pas à juste ça. »

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Monroe U is my place
avatar
Masculin Norvège
» Âge : 22
» Célébrité : Ken Bek
» Métier/Job : /
» Cursus : Communication
» Grade : Etudiant(e) en 1ère année
» Relations :
prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici.
x x x
titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez.

» Points d'assiduité : 100
» A Sacramento depuis : 03/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Jeu 7 Juil - 0:30

Première prise de contact


Alice






Il y avait une autre motivation pour le jeune Norvégien à se montrer ponctuel à ce genre de rendez-vous : plus vite il y allait, plus vite il en sortirait ! Cette ponctualité avait l'air de plaire à l'infirmière. A elle aussi ça lui faisait un avantage. Elle devait sans doute avoir un planning à gérer mais Jøran ignorait vraiment si ce planning était déjà bien chargé en cette période de l'année ! A moins que la jeune femme n'avait un travail ailleurs. C'était des choses qui se faisaient également.

« Nous espacerons, au besoin. C'est ce que le médecin conseille, mais je trouve ça excessif, moi aussi. »

Ah bah c'est parfait alors si les deux protagonistes étaient d'accord sur le même point. Voilà déjà un fait qui était assez rassurant pour le jeune Norvégien, bien décidé à ne pas passer sa vie dans ces locaux.

- Comme tous les médecins, je suppose qu'il a l'habitude de trop en faire, fit remarquer l'handicapé.

Il avait vu suffisamment de médecin dans sa vie pour connaître un peu près leur façon de gérer les choses et c'est vrai que la plupart du temps, il fallait les devancer en appuyant sur le bouton stop avant qu'ils ne sortent le grand jeu ! Les médecins faisaient confiance en leur raisonnement et bien peu à l'avis de leur propre patient quand ces derniers savaient se juger eux-même de leur état de santé et concernant Jøran, ce dernier se sentait apte à ne plus voir de médecin jusqu'à sa mort ! Bien qu'à ce moment là, il serait un peu tard...

« Vous ne me dérangerez pas, c'est mon métier, vous savez ? Je suis là pour les étudiants. » répondit alors la jeune femme.

- Vous n'avez pas tort ! répondit Jøran en gardant le sens de l'humour, mais moi, je ne suis pas là pour l'infirmière !

Si déjà il n'y avait rien d'amusant à aller à ce genre de rendez-vous, autant rendre la séance un peu plus sympathique en laissant parler son tact légendaire quand il s'agissait de détendre un peu l'atmosphère, surtout quand il se demandait si la femme devant lui était bien à son aise ou non. Elle avait des mimiques particulières qui ne tromperaient personne ! L'étudiant se tut sitôt après et conserva le silence en laissant tout le temps à l'infirmière de regarder à nouveau son dossier. Jøran n'avait alors qu'une seule préoccupation au fond de ses pensées : savoir s'il y avait une photo de profil dedans et savoir si elle était bien prise !

« Commençons par le commencement ; je n'ai aucune idée de la façon dont je dois prononcer votre prénom et votre nom. »

L'étudiant eut un rictus amusé sur son visage, ne s'attendant pas du tout à ce genre de remarque durant une visite médicale. Il s'accouda à son fauteuil avant de répondre :

- C'est Jøran Tveit, mais j'ai envie de vous dire, vous pouvez le prononcer comme bon vous semble, je ne suis pas aussi pointilleux.

« Et ensuite... Oslo, c'est en Norvège, ou en Suisse ? »

On voyait tout de suite qu'elle était infirmière et pas prof de géographie. Mais ne connaissait-elle pas google map ? Encore une question assez surprenante néanmoins. Cette fois-ci, le garçon ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit rire.

- Me voilà heureux de pouvoir vous apprendre quelque chose, lança t-il, c'est en Norvège. Quand vous voulez, je peux vous offrir des cours particulier !

« Et maintenant... J'imagine que vous avez dû voir tout un tas de médecins et d'infirmiers dans votre vie. Je ne suis pas là pour vous ennuyer, j'aimerais vraiment que ce soit clair. Si vous ne voulez pas parler pendant un rendez-vous, on ne parlera pas. Si vous en avez besoin, je vous écouterai. Et si vous préférez discuter avec mes collègues, vous êtes libre de le faire. On m'a confié votre dossier parce que je suis formée aussi aux milieux hospitaliers, et que votre handicap en relève plus que du milieu scolaire. Mais si vous n'êtes pas à l'aise avec moi, vous pourrez très bien être rediriger vers mon collègue. J'aimerai bien rendre ces rendez-vous aussi agréables que possible, pour tout le monde. »

Ca paraissait logique. Jøran aussi voulait éviter de passer un moment désagréable tout en étant pourtant en si charmante compagnie. Peut-être même aurait-il été capable de gâcher complètement le rendez-vous si ce dernier aurait été facultatif mais comme c'est obligatoire alors il ne voyait pas du tout l'intérêt de faire perdre du temps à tout le monde et puis, ça ne serait pas très gentil pour la demoiselle qui se trouvait avec lui, même si c'était son boulot.

- Je pense que vous n'avez aucun soucis à vous faire pour le moment. Je me sens bien à l'aise avec vous.

A croire que c'était lui l'infirmier et elle la patiente ! Qui rassurait qui au juste dans cette séance ?

« Est-ce que vous pouvez vous présenter, peut-être ? Je me suis arrêté à la partie médicale de votre dossier, je préfère faire connaissance avec une personne plutôt qu'avec du papier. A vrai dire, tout ce que je connais de vous, c'est votre nom, votre date et lieu de naissance, et les raisons pour lesquelles vous êtes aujourd'hui en fauteuil roulant. Mais j'imagine que vous ne vous limitez clairement pas à juste ça. »

Jøran eut un moment de réflexion.

- Eh bien...Non clairement pas ! Le fauteuil ne fait pas tout vous savez ! D'ailleurs il ne fait pas grand chose en vérité. Si je devais me résumer en quelques mots, je dirais que je suis probablement l'un des plus grands sportifs de toute cette université ! Oui m'dame ! A vrai dire, c'est vrai que je viens de Norvège mais pour intégrer cette université, j'ai emménagé il n'y a pas très longtemps chez une tante qui habite le coin. En fait, je ne l'ai jamais vraiment voulu mais je dois dire qu'une fois sur place, j'ai assez vite planté mes racines !



Code by Joy

_________________


Un sportif n'abandonne qu'une fois : le jour de son trépas !
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Allemagne
» Âge : 48
» Célébrité : Helena Bonham Carter
» Métier/Job : Professeur de théâtre
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
James C. ; Amant caché / réelle amitié. ▬



» Points d'assiduité : 65
» A Sacramento depuis : 05/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Jeu 7 Juil - 12:41

Première prise de contact

Joran & Alice


Août 2016 - 9h15
J'ai l'impression que le jeune homme en face de moi a beaucoup de répondant. Je crois que ça ne me mets pas très à l'aise, mais je reste professionnelle, même si mes tics nerveux me trahissent un peu. Il fait une réflexion sur le fait que les médecins en font toujours trop, et j'acquiesce en riant légèrement. Sur ce point, il n'a pas tord. Nous – membres du corps médical, j'entends – avons souvent tendance à ne pas toujours prendre en compte l'avis de nos patients, notamment lorsque ceux-ci nous affirment se sentir parfaitement en santé. Peut-être que nous nous pensons au-dessus d'eux, juste parce que nous avons fait des études qui nous permettent d'en savoir davantage sur la santé que nos patients. Cette idée me déplaît ; je ne suis pas devenue infirmière pour me croire au-dessus de qui que ce soit. Je le suis devenue pour aider les autres. Je ris un peu lorsqu'il me fait remarquer que lui n'est pas là pour l'infirmière. Voilà qui me changera au moins de certains étudiants – comme un certain James Carroll – qui s'amusent à venir à l'infirmerie simplement pour pouvoir me voir... et essayer de me draguer, pour les plus téméraires.

Enfin, je lance la conversation, en essayant de la détendre. Je ne suis pas encore tout à fait à mon aise, et les nausées qui commencent à me prendre la gorge ne m'aident pas vraiment à me détendre, mais j'essaie de prendre sur moi. Il me dit son prénom, et son nom, et j'essaie d'en retenir la prononciation en riant un peu. « Je n'aime pas écorcher les noms des étudiants. » dis-je en réponse, en m'entraînant mentalement à prononcer le sien. Je crois que je commence à réussir. Et, dans le pire des cas, il n'aura qu'à me reprendre si je prononce mal... Et puis, j'étale mon manque de culture sous son nez, et il me confirme bien qu'Oslo se trouve en Norvège, avant de me proposer – en plaisantant, je le suppose – des cours particuliers. Je ne peux pas m'empêcher de rire sincèrement. Si je suis susceptible, je sais tout de même me détendre et ne pas prendre mal tout et n'importe quoi. D'autant que j'ai conscience que, pour le coup, je suis passée pour une idiote toute seule comme une grande. « Merci, Monsieur Tveit, mais ça ira. » Je ponctue ma phrase d'un nouveau rire, en me détendant un peu.

Je lui fais un petit speech, sur le fait qu'il peut changer d'infirmière s'il ne se sent pas à l'aise avec moi, et tout un tas d'autres petits détails dans le même genre. Ce à quoi il répond qu'il se sent, pour le moment, bien à l'aise avec moi. Je ne peux pas m'empêcher de sourire sincèrement. « Très bien. » est ma seule réponse. Tant mieux, à vrai dire. Je ne crois pas qu'il soit bon, dans ce genre de contexte, de forcer le contact si le patient ne se sent pas à l'aise avec la personne qui est censée s'occuper de lui. Et puis, je lui demande de se présenter, gardant le silence pour lui lancer son moment de réflexion. Il me tient à cœur de connaître personnellement chacun de mes patients réguliers. Enfin, il ouvre la bouche, et je l'écoute avec attention, souriant par moment et en me forçant à ne pas prendre de notes pour qu'il n'ai pas l'impression que je ne l'écoute que pour constituer un autre dossier. « Je vous conseille de vous balader du côté de Riverfront, si ce n'est pas déjà fait. La plage artificielle est vraiment très belle, et c'est un beau quartier. Quant à l'université en elle-même, vous devriez essayer de vous rapprocher des Run Fast. Peut-être même que vous pourriez intégrer la confrérie, ça ne me semble pas aberrant lorsqu'on s'intéresse aux qualités qu'ils recherchent, et une confrérie est encore le meilleur moyen de s'intégrer. »

Non, ça ne me semble pas aberrant qu'il tente de rejoindre la confrérie des sportifs. Beaucoup de paraplégiques sont capables de réaliser des exploits, et je pense que les présidents de cette confrérie sont assez intelligents pour pouvoir adapter leurs épreuves de recrutement à une personne en fauteuil roulant. Après tout, ne mettent-ils pas en avant autant les capacités physiques que mentales de leurs membres ? Je pense que Joran aurait de quoi les impressionner. « Qu'est-ce que vous pratiquez, comme sport ? » fini-je par demander, toujours en souriant, et visiblement bien plus sûre de moi que lorsqu'il est entré. Il fallait simplement que je me réhabitue à être l'infirmière... Ou alors, c'est que je suis trop concentrée sur le fait de lutter contre mes nausées pour réussir à rester nerveuse.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Monroe U is my place
avatar
Masculin Norvège
» Âge : 22
» Célébrité : Ken Bek
» Métier/Job : /
» Cursus : Communication
» Grade : Etudiant(e) en 1ère année
» Relations :
prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici.
x x x
titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez.

» Points d'assiduité : 100
» A Sacramento depuis : 03/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Jeu 7 Juil - 17:49

Première prise de contact


Alice






Le but de Jøran n'était pas du tout de gêner la jeune femme devant lui dans son professionnalisme. Le garçon n'avait juste pas envie de passer pour quelqu'un d'autres et n'avait jamais peur de laisser sortir sa personnalité même si cela signifiait être parfois audacieux avec ceux et celles qui l'entourent. Cela lui plaisait de voir l'infirmière se relâcher un peu, sourire et même rire aux débilités qu'il était parfois capable de sortir.

« Je n'aime pas écorcher les noms des étudiants. » affirma la jeune femme.

Jøran haussa les épaules :

- Moi ce que j'en dis...Evidemment, si c'est vous que ça dérange le plus, je vous corrigerais si nécessaire !

Le jeune homme s'était toujours dit qu'avec un prénom norvégien, plus d'un aurait quelques doutes et difficultés à le prononcer correctement. Mais ce n'était pas du tout dans les habitudes du garçon de s'en faire pour si peu. Il préférait de loin à ce qu'on écorche son identité plutôt que sa fierté. A nouveau, l'handicapé parvint à arriver l'hilarité à l'infirmière en se moquant sans la moindre méchanceté de son manque de culture générale. Heureusement qu'elle ne prenait pas mal les remarques qu'il était capable de lui faire. Le jeune homme constata de ce fait sa tolérance apparemment naturelle.

« Merci, Monsieur Tveit, mais ça ira. » répondit-elle même sur le même ton de l'humour.

Jøran garda un sourire amusé jusqu'à ce que la demoiselle passe au vrai sujet de cette conversation : la visite médicale. Il ne fallait pas oublier pourquoi il était là après tout. Certainement pas pour s'amuser. Il n'y avait rien de drôle à passer ces test obligatoire. Heureusement que celle en charge d'assurer ces visites était de compagnie appréciable. Par ailleurs, le jeune homme n'avait pas hésité à lui faire comprendre qu'il n'était pas dérangé le moins du monde par le fait que ce soit elle qui s'occupe de lui. Il avait l'air d'être tombé sur quelqu'un de compréhensif et indulgent. Autant ne pas perdre cette occasion. Il aurait très bien pu se payer une harpie.

« Je vous conseille de vous balader du côté de Riverfront, si ce n'est pas déjà fait. La plage artificielle est vraiment très belle, et c'est un beau quartier, lui dit-elle après la courte présentation du jeune homme.

- Maintenant que vous le dites, répondit ce dernier en se passant une main sous le menton, c'est vrai que je n'ai pas encore pris le temps de voir un peu les alentours de l'université. Je suivrais votre conseil !

Quant à l'université en elle-même, vous devriez essayer de vous rapprocher des Run Fast. Peut-être même que vous pourriez intégrer la confrérie, ça ne me semble pas aberrant lorsqu'on s'intéresse aux qualités qu'ils recherchent, et une confrérie est encore le meilleur moyen de s'intégrer. »

Le jeune hawaïen qu'il avait rencontré il y a peu de temps dans la salle de musculation lui avait suggéré la même chose. Ce gars là venait de cette confrérie et peut-être que son aide serait précieuse à Jøran pour se faire accepter dans cette confrérie. Mais pour l'instant, il ne l'avait plus revu et rien n'était moins sûr pour son intégration.

- J'y ai déjà songé, fit alors l'étudiant, c'est encore une option que je travaille. Mais honnêtement, je me demande s'ils accepteraient quelqu'un comme moi dans leur confrérie.

Jøran se savait spécial dans le sens où il était vraiment très fort dans sa passion du sport, tant qu'il n'a jamais peur de relever le moindre défi. Ses bras étaient forgés à toutes les épreuves. C'était comme s'il n'avait jamais eu de jambes dans sa vie. Mais il y avait un défi un peu plus délicat que les autres à battre, c'était bien celui de briser les préjugés et de faire tourner les mentalités de certaines personnes. Est-ce que les membres des Run Fast étaient capable d'accepter quelqu'un qui risquerait, de vue uniquement, ternir leur réputation ? Evidemment, si les gens prenaient un temps pour le voir à l'oeuvre, la réputation n'en serait que plus grande. Mais la patience n'était pas l'une des plus grandes vertus de l'être humain, moins encore la tolérance chez certains d'entre eux.

« Qu'est-ce que vous pratiquez, comme sport ? » finit par demander l'infirmière.

Le jeune homme était toujours fier d'annoncer de quoi il était capable. Ce n'était pas vraiment pour montrer ce qu'il savait faire malgré son handicap. Il avait juste besoin qu'on flatte son ego aussi gros qu'un éléphant.

- Je pratique tout ce qu'on me propose et que j'ai la possibilité de pratiquer ! J'aime toucher à tout lança t-il, en somme, pas grand chose ici. Ici je suis plutôt réduit au jeu de balle, genre basket, handball, volleyball...Ping pong.

Il eut un petit rire à la citation du dernier qui paraissait un peu minable à côté des autres. Puis il reprit :

- Je fais aussi beaucoup de musculation, ça c'est bien quand on a pas toujours une équipe avec qui jouer.


Code by Joy

_________________


Un sportif n'abandonne qu'une fois : le jour de son trépas !
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Allemagne
» Âge : 48
» Célébrité : Helena Bonham Carter
» Métier/Job : Professeur de théâtre
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
James C. ; Amant caché / réelle amitié. ▬



» Points d'assiduité : 65
» A Sacramento depuis : 05/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Mar 19 Juil - 17:43

Première prise de contact

Joran & Alice


Août 2016 - 9h15
J'ai l'impression que le courant passe plutôt bien, entre cet étudiant et moi. Et je m'en réjouis ; nous serons amené à passer beaucoup de temps ensemble, je ne voudrais pas que cela soit une torture. Autant pour lui, que pour moi. En tout cas, je crois que je commence à être satisfaite de ce premier échange. Le jeune homme que j'ai sous les yeux me semble être doté d'un fort caractère et d'une solidité émotionnelle qui me rassure pour son avenir. J'ai eu des patients qui vivaient bien plus mal leur handicap, même des années après... J'ai la sensation que lui a appris non seulement à faire avec, mais également a évoluer avec sa particularité. C'est assez impressionnant, je dois l'avouer. Je ne sais pas comment je vivrais le fait de perdre l'usage de mes jambes, et je n'ose même pas y penser. Alors, oui, j'ai toujours une certaine admiration face aux personnes qui se battent pour continuer à être ce qu'ils veulent être malgré les difficultés. Je passe une main sur mon ventre ; comment vais-je réussir, moi, à vivre avec cette difficulté qui pousse dans mon ventre ? Il ne faut pas se faire de fausses idées ; je suis heureuse d'être enceinte. J'aurais simplement voulu l'être dans d'autres conditions... Mais très vite, je me concentre de nouveau sur le jeune homme, en lui demandant de se présenter, et en l'écoutant attentivement. La conversation est une composante essentielle d'un suivi réussi, j'en ai toujours été convaincue. Mon ex-mari me disait même assez souvent que j'aurais certainement dû devenir psychologue, plutôt qu'infirmière.

J'apprends qu'il ne connaît pas vraiment Sacramento. C'est assez naturellement que je lui parle de Riverfront. C'est le quartier dans lequel je vis, je le connais bien, et je le conseillerai à n'importe quelle personne souhaitant visiter la ville. D'autres endroits sont aussi très beaux ; cette ville a le mérite de donner aux touristes des choses à voir. Je souris lorsqu'il m'assure qu'il suivra mon conseil, et me détend sensiblement. Mis à part quelques tiraillements dans le bas ventre qui ne sont pas dû à la présence de Joran dans mon bureau, je crois que je me sens plutôt bien actuellement. Même mes quelques nausées commencent à se calmer. En tout cas, reprendre le travail me permet de penser à autre chose qu'à ma situation, et ça me soulage grandement. Je lui parle ensuite de l'université en elle-même. Et plus précisément des Run Fast. Je connais plutôt bien cette confrérie, leur amour du sport pousse parfois les membres à dépasser un peu trop leurs limites, et à se retrouver dans mon bureau. Des quatre confréries du campus, elle est la deuxième que je connais le mieux. Les membres de la première, les Party Hard, se retrouvent eux aussi souvent ici... mais pour d'autres raisons. Je me permets de lancer l'idée que, peut-être, il pourrait rejoindre les Run Fast. Après tout, il en a le profil. Lui me répond qu'il y a songé, mais qu'il a des doutes sur le fait d'y être intégré. Je me mordille la lèvre, réfléchissant quelques secondes. « Vous partagez avec eux la passion du sport. Et votre musculature est assez impressionnante pour une personne en fauteuil roulant. Je suis certaine qu'ils seraient tout à fait enclins à vous laisser une chance de faire vos preuves. » Et je le pense sincèrement. Ce qui compte le plus, pour cette confrérie, c'est d'aller au-delà de ses propres limites. Un esprit sain, dans un corps sain... Et je me permets d'ajouter ; « Et les athlètes handicapés moteurs ne sont plus vraiment quelque chose de rare, de nos jours. »

Puis, je lui demande ce qu'il pratique comme sport. Et je reste la bouche entrouverte quelques secondes en l'écoutant parler, avant de sourire doucement, et de me lever. « J'ai besoin de pouvoir juger de votre tonicité musculaire, on pourrait le faire en s'amusant plutôt que de rester enfermés ici, qu'est-ce que vous en pensez ? » Tout en parlant, j'ôte ma blouse, laissant apparaître mes vêtements. Un haut simple, un jean qui l'est tout autant. Étant enceinte de trois mois, mon ventre commence déjà à prendre cette forme arrondie caractéristique des grossesses, mais ce n'est pas si évident que cela à voir, et je me demande s'il le remarquera ou non. De toute façon, je sais que je vais devoir le lui dire, pour qu'il puisse s'adapter une fois sur le terrain de sport. « Je ne suis pas très sportive, mais il va falloir que je m'y mette un peu. Une partie de basket, vous contre moi, ça vous tente ? » Je me mordille la lèvre, avant d'ajouter ; « Par contre, je ne serai peut-être pas très tonique. Je suis dans le premier trimestre d'une grossesse, je dois faire modérément du sport, alors je ménagerai mes efforts. Mais ça pourrait être plus sympathique pour vous que de vous asseoir là et vous faire tripoter et je vous avoue que j'étouffe déjà dans ce bureau. »

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Monroe U is my place
avatar
Masculin Norvège
» Âge : 22
» Célébrité : Ken Bek
» Métier/Job : /
» Cursus : Communication
» Grade : Etudiant(e) en 1ère année
» Relations :
prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici.
x x x
titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez.

» Points d'assiduité : 100
» A Sacramento depuis : 03/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Mar 19 Juil - 18:59

Première prise de contact


Alice






Jøran gardait toujours son sourire, trouvant agréable ce petit face à face qu'il avait avec l'infirmière. Il n'avait aucune raison d'être désagréable avec elle. Cela dit, ça restait tout de même juste une infirmière et il considérait tout autant que ces visites n'avaient pas lieu d'être. Mais bon. Il fallait, le faire, il fallait le faire et puis voilà. Il ne pouvait pas lui en vouloir à elle non plus. Elle faisait son métier après tout. Il ne pouvait qu'espérer que ça allait vite passer et qu'elle accepterait d'espacer un peu plus les rendez-vous. Soudain, Jøran remarqua que la femme venait de passer sa main sur son ventre, le regard pensif. Le Norvégien plissa légèrement les yeux, intrigué.

- Quelque chose ne va pas m'dame Neil ? demanda t-il alors en regardant à tour de rôle cette main au bidon et le visage en proie à la réflexion de la jeune femme.

Avait-elle mal au ventre ? Quelque chose la perturbait ? Impossible pour l'étudiant de savoir d'un coup d'oeil de quoi il s'agissait mais il avait néanmoins remarqué cette main et cette expression sur le visage de l'infirmière. De là à dire qu'il était inquiet, c'était peut-être un peu exagéré. C'était bien pour cela qu'il posa avant tout la question. Pour savoir s'il y avait une raison à être inquiet ou non. Si ça se trouve, ce n'était rien du tout. Il ne s'attarda pas sur la question puisque la conversation suivait son cours. Le rouquin se présenta alors, répondit aux dires de la jeune femme en toute franchise et avec un certain enthousiasme, jusqu'à arriver à un point un peu plus obscur :

« Vous partagez avec eux la passion du sport. Et votre musculature est assez impressionnante pour une personne en fauteuil roulant. Je suis certaine qu'ils seraient tout à fait enclins à vous laisser une chance de faire vos preuves. »

Jøran eut un sourire au coin de la lèvre, toujours satisfait quand on remarquait ses biscotto. Kealoha lui avait déjà dit qu'il avait sa chance et le rouquin l'espérait tout comme lui. Il la prendrait cette chance. Ca ne coûtait rien d'essayer après tout.

- Je sais, répondit-il, je verrais bien.

« Et les athlètes handicapés moteurs ne sont plus vraiment quelque chose de rare, de nos jours. » ajouta l'infirmière.

- Vous avez raison, mais ce n'est pas un club sportif ici. Les gens ont tous...comment dire ? Des idées toutes faites.

Le jeune homme se jura de faire tomber tous les préjugés possibles que d'autres seraient capable de se faire sur les handicapés et aussi un peu sur les roux au final. Grâce à ses talents, Jøran avait la possibilité de sauver l'image de deux catégories de gens souvent montré du doigt. Bref, l'infirmière lui demanda ensuite quel sport il pratiquait, ce que Jøran répondit sans ciller et avec fierté, toujours disposé à impressionner les autres. Mais sitôt dit, il vit la femme se lever de son bureau et proposer :

« J'ai besoin de pouvoir juger de votre tonicité musculaire, on pourrait le faire en s'amusant plutôt que de rester enfermés ici, qu'est-ce que vous en pensez ? »

Percé dans l'incompréhension, le Norvégien haussa un sourcils. Gardant quelques secondes de silence à lui.

- C'est à dire...? questionna t-il finalement.

Il suivait du regard la femme qui retira sa blouse mais ne remarqua nullement la rondeur de son ventre, n'étant pas du tout un pro dans ce genre de remarque justement. Toujours aussi intrigué, il espérait que la jeune femme lui donne un peu plus de détail sur ce qu'elle attendait de lui.

« Je ne suis pas très sportive, mais il va falloir que je m'y mette un peu. Une partie de basket, vous contre moi, ça vous tente ? »

Cette fois-ci, l'étudiant haussa les deux sourcils, assez surpris de la proposition de Alice.

- Vous êtes sérieuse ? demanda t-il bien qu'il y avait dans cette requête, un je-ne-sais-quoi qui l'amusait.

Il suffisait de s'imaginer une infirmière avec qui on était censé avoir un rendez-vous dans un cabinet médical, qui plus est celle-ci qui n'avait vraiment pas l'air convaincu de sa propre démarche, sur un terrain de basket. Elle même avouait qu'elle n'était pas sportive de nature !

« Par contre, je ne serai peut-être pas très tonique. Je suis dans le premier trimestre d'une grossesse, je dois faire modérément du sport, alors je ménagerai mes efforts. Mais ça pourrait être plus sympathique pour vous que de vous asseoir là et vous faire tripoter et je vous avoue que j'étouffe déjà dans ce bureau. »

Voilà qui répondait à la question de la main sur le bidon. Alors nous avons une infirmière peu sportive et enceinte sur un terrain de basket. Voilà qui promettait ! Toujours assez stupéfait, Jøran ne pouvait cette fois-ci cacher son rictus amusé.

- Ah ben...Félicitation m'dame Neil.

Elle n'avait pas tort cela dit. L'étudiant exprimait d'or et déjà son enthousiasme à subir un examen de ce genre sur un terrain de sport. C'est vrai que c'était toujours mieux que de se faire palper par des mains inconnues. Et puis...Ca pourrait être rigolo d'assister à ça. Étirant un large sourire, le jeune homme répondit :

- Ca marche ! Mais je vous préviens, je ne vous ferez pas de cadeau.

Gardant la mine joviale, il fit pivoter son fauteuil vers la porte de sortie en ajoutant :

- Pas de favoritisme même pour les rejetons dans le bidon !

Jøran plaisantait bien évidemment, quoi qu'il n'avait effectivement pas l'intention de ne pas se donner à fond. Faisant rouler son fauteuil au côté de la jeune femme, les deux protagonistes quittèrent ainsi le bureau de l'infirmière et s'engagèrent en direction des terrains de sport de l'université.



Code by Joy

_________________


Un sportif n'abandonne qu'une fois : le jour de son trépas !
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Admin
avatar
Féminin Allemagne
» Âge : 48
» Célébrité : Helena Bonham Carter
» Métier/Job : Professeur de théâtre
» Grade : Professeur titulaire
» Relations :
James C. ; Amant caché / réelle amitié. ▬



» Points d'assiduité : 65
» A Sacramento depuis : 05/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Jeu 21 Juil - 18:41

Première prise de contact

Joran & Alice


Août 2016 - 9h15
« Quelque chose ne va pas, m'dame Neil ? » Je lâche un léger rire gêné, avant d'enlever ma main de mon ventre. « Tout va bien, pas d'inquiétude. » Bien entendu, non, tout ne va pas bien. J'ai joué avec le feu et je me suis brûlé les ailes magistralement. Résultat ? Plus de mari, plus d'amant, et un bébé dans le ventre. Mais physiquement, mis à part les nausées et la fatigue assez rependues durant le premier trimestre des grossesses de la plupart des femmes, tout va bien. La conversation se poursuit, assez naturellement, et je m'en réjouis. Pour en arriver à la constatation faite par Joran – tristement vraie, malheureusement – que les gens ont souvent des idées toutes faites. J'acquiesce, consciente qu'il a raison. Et puis, je décide de parler de choses plus joyeuses, en le questionnant sur sa passion. Et, enfin, l'idée de détourner une auscultation ennuyeuse en quelque chose d'amusant grâce au sport me frappe de plein fouet. Autant faire un peu de sport, et ça me fera du bien, en plus. Ça m'aérera l'esprit. Il est surpris de ma proposition, et sa réaction me fait rire alors que je lui assure que je suis effectivement sérieuse, tout en le prévenant que ce ne sera pas la partie de basket de sa vie. Je ne suis pas sportive, jje suis enceinte et je suis désespérément maladroite ; je crois qu'avec ma proposition, je me suis tirer une balle dans le pied.

Mais au moins, cela a l'air de l'amuser et de lui faire plaisir. C'était le but, je suis contente. Je ne peux pas m'empêcher de lâcher un grand éclat de rire lorsqu'il me dit qu'il ne me fera pas de cadeaux, et j'éclate un peu plus de rire lorsqu'il ajoute « Pas de favoritisme, même pour les rejetons dans le bidon ! » avant de me diriger vers la porte pour l'ouvrir et le laisser sortir de la pièce. Prenant soin de la fermer à clefs derrière moi, je fini par le rejoindre pour aller avec lui jusqu'aux terrains de sports. Il fait un peu chaud, et la position debout tire sur le bas de mon ventre et de mon dos, mais je crois que je suis contente d'être là, dehors. D'ailleurs, je trottine un peu pour aller chercher un ballon de basket, avant de revenir vers lui. Et, en riant, j'envoie le ballon sur lui sans le prévenir, en disant simplement « Réflexe ! » lorsqu'il doit le rattraper. Mine de rien, ça me permet de juger de ses capacités réflexives, et au niveau du buste, tout à l'air de parfaitement fonctionner. « Pour une novice, la meilleure position, c'est quoi ? Défense ou attaque ? » Je me doute bien qu'à deux, ça va se jouer comme ça. Je rattache mes cheveux correctement, avant de me mettre en position. Quelques élèves passant par là regardent la scène avec un sourire amusé. Je vois une élève de troisième année, que j'ai vu beaucoup l'année dernière, me faire un signe de la main avec un grand sourire, et j'y répond de la même façon avant de reporter mon attention sur Joran.

« Alors, on commence quand ? » Je ris légèrement, avant d'ajouter sur le ton le plus amusé que j'ai en magasin ; « Je sens votre peur, ça va être un carnage, je vais vous démolir ! » et de rire de nouveau. Parce que, très sincèrement, nous savons tous les deux que je vais me prendre une véritable raclée et que j'ai très peu de chance de réussir à ne serait-ce que toucher ce ballon.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Monroe U is my place
avatar
Masculin Norvège
» Âge : 22
» Célébrité : Ken Bek
» Métier/Job : /
» Cursus : Communication
» Grade : Etudiant(e) en 1ère année
» Relations :
prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici. prénomdécrire la relation que vous avez avec cette personne ici.
x x x
titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez. titre ▬ décrire ici la relation que vous recherchez.

» Points d'assiduité : 100
» A Sacramento depuis : 03/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran Jeu 21 Juil - 20:10

Première prise de contact


Alice






« Tout va bien, pas d'inquiétude. » répondit la femme à la question du jeune homme.

Bon, Jøran n'insista pas davantage, ayant confiance en l'infirmière. Ce n'était pas ses affaires après tout. Alice proposa ensuite à l'étudiant un petit duel sur le terrain de basket. Surpris et amusé, le Norvégien ne cachait néanmoins guère son enthousiasme même s'il était persuadé qu'il allait mettre la raclée à son infirmière. C'était elle qui l'avait voulu après tout et de toute façon, l'enjeu n'était pas la victoire mais...un examen médical. Étrange mais original au moins. C'était riant de l'humour plus que douteux du jeune rouquin que la femme suivit ce dernier jusqu'au dit terrain de sport. Alice se chargea de ramener un ballon de basket et le lança en direction de Jøran en s'exclamant :

« Réflexe ! »

D'un geste naturel et avec le sourire, l'étudiant rattrapa sans difficulté la balle orange. La posant sur ses genoux, il fit rouler son fauteuil pour se rapprocher de l'infirmière qui lui demanda :

« Pour une novice, la meilleure position, c'est quoi ? Défense ou attaque ? »

Le rouquin fit une moue de réflexion, se passant une main sur le menton avant de répliquer avec humour :

- Les gradins !

Il pouffa de rire, se moquant ouvertement de l'inexpérience sportive de la femme, sans pour autant être méchant. Il plaisantait, tout naturellement. Reprenant un peu de sérieux, tout en gardant la mine jovial, Jøran ajouta :

- Je dirais peut-être...la défense ?

Pendant que Alice s'attacha un peu mieux sa chevelure, le Norvégien s'amusa à faire dribbler la balle pour l'attendre. Cette partie n'allait être qu'une formalité mais c'était bien la première fois qu'il allait jouer de la balle avec un membre du personnel du bahut. Le garçon remarqua alors les autres élèves qui assistait à la scène.

« Alors, on commence quand ? » demanda finalement l'infirmière.

- Eh bien, quand vous aurez fini de saluer votre public comme une championne du monde ! répondit l'étudiant en riant, vous n'avez pas encore gagné !

« Je sens votre peur, ça va être un carnage, je vais vous démolir ! » répliqua Alice, se voulant provocante, avant de rire, elle même peu confiante en ces capacités.

- Vraiment ? lança le jeune homme, l'oeil malicieux, avant de lancer la balle à la femme, dans ce cas mettez vous à l'attaque finalement ! Je vous offre une chance de me démolir encore plus vite en ayant déjà la balle dans les mains !

Jøran, qui était parfaitement sûr de son potentiel contrairement à Alice, fit ainsi reculer son fauteuil pour laisser de l'espace à la jeune femme. Les sourcils froncés, le sourire étiré, les mains sur les roues de son bolide, il était fin prêt et s'exclama :

- C'est quand vous voulez !





Code by Joy

_________________


Un sportif n'abandonne qu'une fois : le jour de son trépas !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Première prise de contact ▬ ft. Joran

Revenir en haut Aller en bas
Première prise de contact ▬ ft. Joran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Prise de contact [Pv Ashlyn]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Prise de contact, Feat Parrish
» S1E3 :Prise de contact avec la proie
» Lysander ; Rendez-vous galant. Première prise. ACTION.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Archives-