AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

1 clic toutes les 2h !



 
Le premier événement du forum "Le Bal des Losers" a commencé ! Vous pouvez toujours vous inscrire en cliquant ici !
Nous sommes en Septembre 2016 : la rentrée a eu lieu en août et une grosse soirée organisée par l'université se prépare.
Les étudiants de 4ème année et plus ne sont pas acceptés pour le moment. Merci de privilégier les 1ère, 2ème et 3ème années pour vos personnages inventés.
Les personnages adultes sont les bienvenus également. Personnels de l'Université, Professeurs ou autres, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous recherchons activement nos Présidents de confréries sous les traits de Shay Mitchell, Zac Efron, Tom Felton, Taylor Momsen & Colton Haynes !

Partagez|

Let's see what you're capable of... | PV James Carroll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Non Playable Character
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 63
» Célébrité : xxx
» Métier/Job : Doyen de Monroe U.
» Points d'assiduité : 110
» A Sacramento depuis : 16/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Let's see what you're capable of... | PV James Carroll Mar 5 Juil - 14:16

Septembre 2014. Noah Lockwood et Autumn Greene sont tous deux étudiants en quatrième année à l’Université Monroe et présidents de la très célèbre confrérie des Party Hard. Comme chaque année, les deux présidents se réunissent et choisissent leurs nouvelles recrues parmi les étudiants de première année s'étant portés candidats.

- Bon, qui d’autre ? C’est tout ce qu’on a trouvé parmi les premières années ? maugréa Autumn Greene.

- Ca va, contredit Noah. Il y a quand même quelques bons éléments.

- Ah bon ? Vas-y, dis-moi qui ! Je te parie qu’ils ne vont pas tenir dix minutes.

- Hmm… Lui par exemple, finit-il par lâcher en désignant l’une des photos accrochées au tableau devant eux.

- Ce gars ? Pfff, je n'y crois absolument pas : il a l'air vide et sans envergure... C'est pas parce qu'il est gavé de thunes qu'il fera l'affaire !

- Moi je te parie le contraire.

- De toute façon, on sera fixés cette nuit.

Sur ces mots, s’acheva le débat et quelques heures plus tard eurent lieu les fameux bizutages. Noah et Autumn pensèrent bien sûr à tout et s’arrangèrent pour piquer les clefs des résidences universitaires du gardien avant le début des festivités. Hum, il vaut mieux qu’on vous passe cette partie.


03h04. Résidences universitaires. Appartement de James Carroll.

Noah, Autumn et quelques autres membres confirmés des Party Hard arrivèrent sur le pas de l’appartement de James. Après quelques minutes, à vérifier les alentours, ils ouvrirent discrètement la porte, à l’aide de la clef qu’ils avaient piquée quelques heures plus tôt. Ils se dirigèrent vers la chambre du jeune homme, sur la pointe des pieds. Celui-ci semblait dormir d’un sommeil léger, mais Noah ne lui laissa pas le temps de réagir. Il enfila aussitôt un sac sur la tête d jeune homme et, en veillant à bien le tenir, il l’emmena de force, aidé des autres membres de la confrérie.


3h19. House of Fun.

Une fois les quelques futures recrues récupérées – très sauvagement – en pleine nuit, Noah, Autumn et les autres se dirigèrent vers la fameuse , la villa des Party Hard, lieu sacré de débauche. La musique – un genre de techno-transe – battait son plein, de quoi d’ores et déjà placer les invités dans l’ambiance. Les futures recrues avaient encore les yeux camouflés par le sac que Noah avait placé sur leurs têtes, et étaient attachés à une chaise. Noah s’empressa d’ôter les sacs et de libérer leurs mains – il ne faudrait pas que la petite blague aille trop loin non plus. Les étudiants – dont certains étaient encore ensommeillés et dans l’incompréhension – découvrirent la grande villa, plongée dans l’ambiance sombre des lumières noires.

- Bonsoir et bienvenue ! commença Autumn. Si vous êtes ici ce soir, ce n’est certainement pas pour vos bonnes notes et votre sérieux. Non, vous avez été choisis pour une raison bien particulière : vous aimez faire la fête. Du moins, c’est ce que vous prétendez… On compte sur vous ce soir pour nous montrer ce dont vous êtes capables. Je vous préviens, la nuit sera longue. Donc ceux qui se sentent trop fragiles pour rejoindre les Party Hard, ou qui ont trop peur de ne pas être en forme pour leurs cours de la journée, libre à vous de partir.

A ces mots, une petite poignée d'étudiants de première année sembla hésiter et certains finirent par quitter la villa, sous les huées des membres de la confrérie.

- Très bien, on va pouvoir commencer, lança alors Noah, l'air narquois.

Il adressa un signe discret aux autres membres de la confrérie, et chacun déposa sur les genoux de chaque candidat un sac. Les regards interloqués ne se firent pas attendre parmi les premières années.

- Ouvrez-les, lâcha simplement Autumn. Voici votre test. Si vous nous rejoignez, les fêtes seront nombreuses : il faut que nous soyons sûrs que vous tiendrez la route.

- Durant nos soirées, poursuivit Noah, vous vous doutez bien qu'il n'y aura pas que de l'eau… A vrai dire, il n'y a jamais d'eau.

Les deux présidents lâchèrent un petit rire de connivence.

- Le test est simple : êtes-vous capables de tenir le coup et de consommer le maximum, voire l'intégralité, des substances contenues dans ces sacs ?

Les sacs contenaient bien évidemment différentes bouteilles d’alcool – principalement des alcools forts comme la vodka ou la tequila – dont la consommation est encore illégale pour la plupart de ces jeunes étudiants. Au fond de chaque sac se trouvait un petit sachet contenant quelques cachets – probablement de l’ecstasy ou des drogues de synthèse. Certains étudiants de première année quittèrent encore la villa, visiblement dépassés par les événements.

- Eh bien allez-y, lança Autumn. Vous attendez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Master degree in chilling
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 22
» Célébrité : Evan Peters
» Métier/Job : Président de la confrérie Party Hard
» Cursus : Communication, spécialisation Marketing Evènementiel
» Grade : Etudiant(e) en 3ème année
» Relations :


Chamya Miller ► Meilleure amie / Petite amie. ♠ Nicholas Cavanaugh ► Méfiance / Surveillance. ♠ Charlie Daniels ► Jalousie / Envie de meurtre. ♠ Silver Lawyer ► Vieille connaissance / Utilisation mutuelle. ♠ Ayanna Atkins ► Plan cul régulier / Indifférence. ♠ Edwige Bürger ► Amie / Confidente.





» Points d'assiduité : 201
» A Sacramento depuis : 04/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's see what you're capable of... | PV James Carroll Mar 5 Juil - 16:34

Let’s see what you’re capable of
Sujet d’intégration.

Il y a quelque chose sur mon visage. Je suis presque sûr qu’il y a quelque chose sur mon visage. Quelque chose qui n’était pas là quand je me suis couché. J’ai à peine le temps de grommeler une insulte que je me retrouve traîné de force par des mains probablement inconnues, et je me débats faiblement avant d’abandonner totalement pour suivre le mouvement. Bon, de toute façon, maintenant, je suis réveillé, ce n’est pas comme si ça changeait grand-chose que je me fasse enlever ou que j’aille en cour. A vrai dire, c’est peut être même mieux. Mais ils auraient pu me laisser prendre un café, quand même. Ou me changer. Et encore, je suppose que c’est une chance que je me sois endormi habillé. Mes pensées sont interrompues par un bruit de fond duquel on se rapproche dangereusement, et il ne faut pas beaucoup plus de temps pour qu’un sourire amusé ne naisse sur mes lèvres quand je commence à comprendre la situation. Ce n’est pas un enlèvement, c’est un bizutage. Mon dossier a été retenu. Bon, ce n’est pas une vraie surprise, mais ça fait toujours plaisir. Et j’ai toujours cru que la musique annonçait l’ambiance, alors je suppose que je ne vais pas trop regretter de m’être levé. Enfin, d’avoir été levé serait plus exact. Le sac –c’était donc un sac- est retiré, et je m’apprête à plisser les yeux avant de sourire un peu plus en réalisant que la lumière n’est pas l’élément principal de la pièce. Bien. Très bien. Ca commence bien.  Une voix féminine s’élève, et je me mets à chercher sa provenance en chassant les dernières vapeurs du sommeil de mon esprit. Tiens. Elle est jolie. Peu importe, ce n’était pas le sujet. Une poignée de candidats s’en vont, et un petit sourire moqueur naît sur mes lèvres. Vraiment ? Sans même avoir essayé ? C’est triste.

Il y a quelque chose sur mes genoux. Décidément, ils aiment les sacs, ici. Mes jambes commencent à s’agiter nerveusement presque au même moment, et un cliquetis familier de verre se fait entendre. Oh, l’alcool. Bon, ben à défaut de café, l’alternative ne me déplaît pas. Je joue avec le fil du sac, avant de l’ouvrir une fois que tout le monde a commencé à le faire, et mon sourire grandit un peu plus. Alors on ne m’avait pas menti, ils ne plaisantent pas vraiment en disant « faire la fête ». J’enfonce mon bras dans le sac pour en sortir les sachets, et analyse rapidement ce qui est quoi avant de fouiller mes poches pour vérifier que je ne me suis pas couché sans mon sachet de cocaïne. Bien, il est là. Il devrait y’en avoir assez pour une soirée. Ils annoncent le test, et je ris légèrement sans pouvoir m’en empêcher avant de me relever. Je ne tiens plus assis, de toute façon. Consommer le maximum des substances, hein ? Un jeu d’enfant. Bon, non, peut être pas un jeu d’enfant, mais ce ne sera qu’une grosse soirée. Je pioche dans le sachet de pilules pour en prendre une en analysant rapidement la situation. Je n’ai rien dans l’estomac, donc il va falloir que je vomisse à un moment, sinon je vais me rendre malade, et je louperai la fin de la soirée. Ce serait tout de même dommage. Pour l’alcool, il faut aller du moins fort au plus fort, en alternant avec la drogue, et … Oh bordel, les règles c’est fatiguant. Disons que je vais juste essayer d’être raisonnable, hein. Donc je repose cette bouteille de vodka, et je prends celle de l’alcool le moins fort que je puisse trouver dans la poche. Ca faisait longtemps que je ne l’avais pas joué raisonnable. Bon, pour le coup, je dois vraiment avoir envie d’entrer dans cette confrérie. Ca a l’air beaucoup trop amusant.

J’arrête de réussir à compter correctement à la fin de ma deuxième ou troisième bouteille, de ma deuxième ligne, et d’une bonne dizaine de pilules, quand mon corps a fini par se mettre d’accord avec mon esprit pour dire qu’être raisonnable, c’était vraiment un truc d’abrutis. De toute façon, il y a déjà quelques corps sans force au sol, alors je suppose que ce n’est plus vraiment la peine de se limiter. Les verres s’enchaînent, la poudre aussi, les pilules encore plus, et je lance quelques jeux d’alcool pour que tout le monde puisse se sentir au même niveau de perdition que les autres, avant que des petites bulles explosent dans tous les sens dans mon cerveau pendant que la pièce sombre se remplit peu à peu de couleurs indescriptibles. Un soupir de soulagement s’échappe de mes lèvres. Ca y est, je suis dans mon élément. Bon, être raisonnable, plus jamais. Je me laisse imprégner par la soirée, en oubliant totalement quel était le but de celle-ci à la base, et finit par oublier mon nom entre les conversations profondes qu’ont les gens qui ont trop bu, les verres qui se remplissent bien trop vite, et les sauts sur place qu’on appelle danse pour ne pas avouer qu’on ne comprend juste pas ce que fait notre corps. Je ne maîtrise plus rien, et ça fait un bien fou.

La soirée continue son cours, et moi avec elle, me contentant d’aller me faire vomir dans les toilettes quand mon corps me fait comprendre qu’il en a assez, et recomptant de temps en temps le nombre de substances restantes dans le sac, qui diminue d’heure en heure, jusqu’à se terminer. Je prends ma dernière cigarette en voyant le soleil se lever, et un bâillement m’échappe presque aussitôt. Eh bien, il est temps. En jetant un coup d’œil autour de moi, quelques silhouettes troubles m’aident à comprendre que je fais partie des derniers debout, et je ris un peu en me laissant à moitié tomber à même le sol, entre d’autres corps déjà endormis. J’ai trop bu pour coucher avec quelqu’un, de toute façon. Mes paupières se font lourdes, et je prends le corps le plus proche de moi prisonnier pour pouvoir enfouir mon visage dans ses cheveux en soupirant de bien-être. Bien. J’aurais très probablement mal au crâne, mais j’ai réussi mon défi. Et j’aurais le droit à mon café demain, au moins. Maintenant, il ne reste plus qu’à espérer que j’ai suffit à les convaincre, eux aussi. C’est même le plus important, au final. Bon, on verra bien demain.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Non Playable Character
avatar
Masculin Etats-Unis
» Âge : 63
» Célébrité : xxx
» Métier/Job : Doyen de Monroe U.
» Points d'assiduité : 110
» A Sacramento depuis : 16/07/2012
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's see what you're capable of... | PV James Carroll Mar 5 Juil - 19:39

06h57. House of Fun.

La soirée s'était finalement déroulée presque comme Noah et Autumn l'avaient escompté : un bon nombre des nouvelles recrues s'étaient montrées décevantes. Certains avaient vomi avant même de finir leur première bouteille, d'autres avaient préféré renoncer devant la présence massive de stupéfiants. Pfff, petites natures… En revanche, d'autres éléments s'étaient montrés fort surprenants. C'était le cas de James. Bien qu'elle regrettait de devoir l'avouer, Autumn s'était bien trompée sur lui. Le jeune homme s'était montré extrêmement à l'aise et avait agréablement surpris Noah.

Les deux présidents s'étaient retirés dans une des chambres de l'étage, plus au calme, afin de délibérer. Il ne leur fallut pas longtemps pour débattre de la situation et décider qui avait réussi le test et qui avait lamentablement échoué. Ils redescendirent au rez-de-chaussée. Le salon - ou plutôt ce qu'il en restait - n'était qu'un amas de corps plus ou moins dénudés, couverts de sueurs et pour certains de déjections humaines. La scène faisait peur à voir, mais néanmoins elle ravît les présidents.

- Debout tout le monde ! hurla Autumn dans le mégaphone customisé aux couleurs de la confrérie. C'est l'heure du verdict pour les nouvelles recrues. Que ceux qui en sont encore capables se lèvent !

Dans l'assistance, les membres aguerris de la confrérie semblèrent ne pas broncher : certains continuèrent tranquillement leur nuit, affalés ça et là, tandis que d'autres continuaient de redonner un semblant d'ordre à la pièce. Les nouvelles recrues, quant à elles, avaient des réactions parfois surprenantes. Sous l'effet des mélanges, certains se réveillèrent en sursaut, pris de panique et ne sachant plus où ils étaient. D'autres, trop assommés, luttaient de toutes leurs forces pour se relever, sans grand succès.

Une personne pourtant, semblait sortit du lot. James, ce garçon bourgeois sur lequel Noah avait parié, ne l'avait pas déçu : il s'était montré surprenant. Si on omettait son regard quelque peu vitreux et les cernes qui commençaient à se dessiner subtilement sous ses yeux, personne n'aurait pu se douter de ce qu'il avait fait la veille. Noah lui adressa un regard complice qui aurait pû signifier "Bien joué mon pote. On va faire de grandes choses toi et moi." Oui, il avait été très impressionnée par le véritable show que le garçon leur avait fait, hier soir. Oui, Noah en était persuadé : il avait certainement trouvé son digne successeur lorsqu'il quitterait le campus.

La liste des élèves acceptés au sein de la confrérie ne fut pas très longue, cette année-là. L'année n'avait pas été bonne pour les Party Hard et plus de la moitié des candidats s'étaient désistés lorsqu'on leur avait exposé le test. Ceux restant s'étaient pour la grande majorité montrés décevants et sans envergure. Noah pris le relais pour annoncer les noms des candidats qui avaient passé l'épreuve avec succès.

- …mya Miller, Sean Asher et enfin, James Carroll. Bravo à tous, et bienvenue parmi nous ! lança Noah, en adressant un regard appuyé à James. Vous pouvez venir vous installer dès aujourd'hui, les autres vous montreront vos chambres. Bonne journée à tous ! Tâchez de reprendre des forces parce que ce soir… On fête votre réussite !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's see what you're capable of... | PV James Carroll

Revenir en haut Aller en bas
Let's see what you're capable of... | PV James Carroll
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté
» Pu capable de star académie...
» Qu'est-ce qu'on n'est pas capable de faire pour un livre ? (nathan)
» Seriez vous capable de repasser votre Certificat d'Etudes
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Chance for Losers ! ™ ::  :: Archives & Corbeille :: Archives-